En vue des prochaines échéances électorales, Olenghankoy lance « Le Rassemblement »

par -
0 286
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les échéances électorales qui pointent à l’horizon, avec  en tête la date du 23 juin 2018 (convocation de l’électorat) qui avance à pas de géant, les partis politiques membres du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement/Aile Kasa-Vubu, étaient dans l’obligation de se constituer en regroupement politique électorale, afin de maximiser leurs chances. C’est ainsi qu’est né le regroupement politique électorale dénommé « Le Rassemblement », regroupant vingt-sept partis politiques, avec Joseph Olenghankoy en tête.

En jetant un coup d’œil sur les partis politiques qui composent ce regroupement politique électoral, l’on constate que l’UDPS/Tshibala n’y figure pas, pendant que le Premier ministre du Gouvernement d’union nationale est l’émanation du Rassemblement/Kasa-Vubu. Mais personne ne devra pas oublier le froid qui existe entre le président du CNSA et le Premier ministre. Un froid qui n’a pas empêché l’enfant terrible de l’opposition de s’organiser à travers cette plate-forme, tout en promettant de prouver de quoi il est capable dans les prochains jours. Toutefois, des partis politiques suivants s’y retrouvent : Forces Novatrices pour l’Union et la Solidarité (FONUS) de Joseph Olenghankoy Mukundi, Union des Libéraux acquis au changement (Unilac) de Simon Molenge Mokensombo, Mouvement démocrate-chrétien (MDC) avec Mgr Okundji Marcel, Union des démocrates et sociaux chrétiens (UDCS) de Boba Kiyeka, Parti démocrate travailliste africain (PDTA) avec Mbuya Mbayo Jean-Marie, la Dynamique des patriotes militants (DPM) de Kumbu Kisaka, Alliance politique des Kasavubistes (APKA) dirigée par Baseya Ndombe Pierre, Parti pour l’unité et la sauvegarde de l’intégrité du Congo (PUSIC) de Pimbu Robert, Les Forces de la relève congolaise (FRC) conduites par Mabanza Charles, Union des patriotes nationalistes congolais (UPNAC) de Malasi Ngandu, Parti national du renouveau pour le développement (PNRD) avec Kutumisa Bahaluka Kyota.

Dans cette liste des partis politiques composant le Rassemblement/Kasa-Vubu, l’on retrouve aussi des structures telles : Convention nationale pour la République et le progrès (CNRP) avec Beya Mubiayi Bernard, Convergence chrétienne (COC) de Daniel Ngandu, Front des Mobutistes indépendants (FMI) conduit par Kihunga Kasongo Mathieu, Parti démocrate libéral (PDEL) présidé par Badibanga Honoré, Union des libéraux pour la démocratie (ULD) de Katebe Katoto, Droite plurielle de la Rdc (DP/RDC de Lumuna Ndubu Jérôme, Dynamique chrétienne pour un Congo nouveau (DCCN) présidée par Dona Kabamba, Parti démocrate et social (PADES) de Godé Mantabel Yob Mitsha, Union nationale des nationalistes (UNANA) de Willy Mishiki, Camp de la patrie congolaise (CPC) de Jean-Claude Mboma, Parti des démocrates pour la rénovation de la République (PADER) de Modeste Eboma, Conscience nationale congolaise pour l’action et le travail (CONACAT) dirigée par Etienne Kisumba, Rassemblement des indépendants (RI) de Yafali Milambo, Union des résistants démocrates congolais (URDEC) dirigée par Mulonda Kabovu, Congrès LIBERA (CL) de Kezi Dindanda et enfin, Collectif des démocrates fédéralistes (DFC) dirigé par André Liwa Mandula.

A peine lancée, cette plate-forme se donne comme ambition de rafler tous les postes aux prochaines élections qui seront organisées le 23 décembre 2018 et reste ouverte à l’adhésion d’autres partis politiques, personnalités et associations désireux de mouiller le maillot ensemble. Comme pour dire que la bataille va maintenant se jouer sur le terrain de la mobilisation des Congolais d’où qu’ils se retrouvent.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse