En vogue dans les Eglises dites de réveil

par -
0 671
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’usage des instruments de musique divise les serviteurs de Dieu

Les instruments de musique moderne dans les Eglises de réveil créent des polémiques en leur sein. Le constat s’est vérifié. Jadis, les instruments musicaux participaient activement à l’éclat de la parole de Dieu et aidait ceux qui prient dans la mesure cela leur facilite le recueillement.

De nos jours, avec l’évolution du monde, les instruments traditionnels ont laissé la place aux instruments de musique modernes (synthé, guitare, …). Ces instruments ont abouti à l’anéantissement d’un patrimoine musical séculaire. La plupart des instruments traditionnels utilisés facilitait la perception de la grandeur de l’Eglise et l’approche de la profondeur de la foi. Ils sont utilisés à l’Eglise pour louer Dieu en prenant part au service divin (psaume 150). Cependant, avec le foisonnement des Eglises de réveil, la façon de faire des différents serviteurs de Dieu a crée une déviation.

«Les instruments musicaux de la modernisation du système de louange ont apporté les inconvénients en beaucoup de tradition contrairement aux instruments traditionnels qui ne demandent pas l’énergie électrique, ou l’intelligence pour fonctionner. Les instruments musicaux sont venus et ont besoin de gens qui doivent les manier. Beaucoup d’Eglises ont perdu cette coutume de pouvoir louer le Seigneur à travers ces instruments. Alors, le fait que ces instruments sont tels que parmi nos fidèles la plupart des églises n’en ont pas. Pour les jouer, cela demande un certain apprentissage afin de les manipuler comme il se doit. C’est ainsi que l’Eglise a connu une mutation ou un envahissement. Comme cette église a besoin des instrumentalistes, elle les cherchent ailleurs. Parmi eux, il y a même des gens qui n’ont rien avoir avec la foi chrétienne, l’église n’a besoin que de leur expertise .Or, l’église telle qu’elle a été créée par le Seigneur Jésus ne peut pas admettre le non croyant au service de l’Eternel. Quand nous prenons l’exemple de David, il loue l’Eternel avec ces instruments, lui-même était un seul cœur et une âme au seigneur.

Actuellement, nous vivons, le transfert de la musique modèle vers l’église avec la même note et le même rythme et ne vise que pour faire danser les fideles, pour remporter le notes ». C’est le point de vue de M. Germain Mudimbiyi, pasteur de l’Eglise Feu ardente.

Objectif, rendre gloire à Dieu

Les instruments de musique dans l’église ont pour objectif de rendre gloire à Dieu. Selon le pasteur, «l’utilisation de ses instruments ne permet pas la participation active des fidèles. Ce n’est qu’un groupe de gens appelés choristes ou chantres qui chantent. Les autres ne sont là que pour les observer ou acclamer. Quand à l’époque il n’y avait pas ces instruments, c’est tout le monde qui participait. Il y a quelqu’un qui entonnait et toute l’église pouvait participer. Mais présentement avec les notes, les sons que rendent les choristes font défaut », a encore souligné le pasteur Mudimbiye.

« La plupart de nos instrumentalistes sont payés parce qu’ils viennent de l’extérieur. L’église n’ayant pas de personnes formées est nécessairement obligée de payer ceux qui viennent jouer. Puisque très coûteux et très exigeant, il nous arrive de former nos fidèles afin de nous épauler », a encore ajouté le pasteur Mudimbiye.

Chanter est un don. Et parmi les dons, il y a : le don de l’autorité, la révélation et l’accompagnement. Il est impossible que tout musicien chrétien soit d’office dans le ministère d’autorité.

(Clémence Kilondo)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse