En visite d’information à Washington

par -
0 685
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Jeanine Mabunda parle des progrès de la RDC dans la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants soldats

 Une dépêche parvenue à la rédaction du journal l’Avenir, nous apprend que Mme Jeanine Mabunda Lioko,  Représentant Personnel du chef de l’Etat en charge de la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement d’enfants dans l’armée, est de retour à  Kinshasa après avoir conclu sa première visite à Washington, DC. La semaine dernière, elle a rencontré des intervenants clés du Gouvernement des États-Unis et dans le secteur privé pour discuter des progrès récemment accomplis dans la lutte contre l’impunité, la prévention des violences sexuelles, l’intégration socio-économique des victimes et des anciens enfants soldats, et d’établir une meilleure jurisprudence pour traiter les crimes liés au  viol.

Dans son allocution lors d’une cérémonie   organisée par l’Institut des États-Unis pour la Paix, USIP en sigle, le mardi 14 Juillet 2015 dernier, Mme Mabunda a souligné l’importance du travail mené par la RDC dans ce domaine tout en abordant divers besoins dans un environnement post-conflit difficile. Elle a cité le succès dans le lancement d’un dialogue public sur un sujet qui était autrefois tabou et a discuté des efforts de collaboration visant à aborder les questions de l’impunité et de la responsabilité. La discussion a été suivie par le président de l’USIP, Madame Nancy Lindborg, et animée par l’Ambassadeur Johnnie Carson.

Dans ses remarques, Mme Mabunda a noté, « aussi importante qu’est la lutte contre l’impunité, nous devons nous rappeler que les mesures punitives doivent être jumelées avec des efforts pour soutenir les victimes. » Elle a souligné que des partenariats solides avec l’armée congolaise et le ministère de l’Éducation ont considérablement amplifié l’impact des actions de mission lui confiée par le Président Kabila. Elle reconnaît la contribution des ONG de terrain et des Nations Unies, dans cette réussite récente.

Ensuite, le Corporate Council on Africa a invité le Représentant Personnel du Chef de l’Etat à participer à une table ronde avec des représentants du secteur privé où elle a examiné les progrès réalisés dans des domaines clés, y compris la mise en œuvre réussie d’un plan d’action du Gouvernement visant à débarrasser l’armée d’enfants soldats. Mme Mabunda a noté l’intérêt de la RDC dans la restauration de l’éligibilité à l’AGOA et a conclu la discussion en encourageant des partenariats du secteur privé à témoigner des progrès économiques en cours d’habilitation en RDC.

Il sied de signaler que Mme Mabunda a également participé à une série de réunions au Département d’État américain, où elle a rencontré les principaux responsables, y compris le Secrétaire d’État Adjoint aux Affaires Africaines, Madame Linda Thomas – Greenfield, et l’Envoyé spécial nouvellement nommé pour la région des Grands Lacs d’Afrique, Monsieur Thomas Perriello. Au Département d’Etat, Mme Mabunda a   assisté à une réunion conjointe avec les bureaux des questions relatives aux femmes dans le monde, de la justice pénale mondiale, et le Bureau de la Démocratie, droits de l’homme et du travail, où elle a parlé respectivement avec l’ambassadeur Cathy Russell, l’ambassadeur Stephen John Rapp, et le Secrétaire Adjoint Tom Malinowski.

Elle a rencontré plusieurs membres du Congrès américain, Sénateurs et Députés, qu’elle a informés sur les projets réussis, les défis restants, et la stratégie consolidée du Gouvernement dans la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement d’enfants. Elle  a été également reçue, tour à tour,  par le sénateur Bob Corker, Président du Comité des relations étrangères du Sénat et le sénateur Jeff Flake, Président du Sous-comité sénatorial sur l’Afrique et la politique de santé mondiale. Elle a en outre rencontré le député Ed Royce, Président du Comité de la Chambre des affaires étrangères.

Au cours de sa visite, elle a aussi rencontré Mme Florizelle Liser, Représentant américain au commerce pour l’Afrique et divers représentants de l’USAID. Le dossier AGOA en lien avec les progrès sur les enfants soldats a été évoqué.

Bien que de nombreux défis restent à relever, la visite de Mme Mabunda a servi d’une occasion pour mettre à jour les diverses parties prenantes américaines sur les progrès accomplis dans la lutte contre les violences sexuelles et la prévention du recrutement d’enfants soldats, dans le cadre de ses efforts continus visant à changer à la fois le narratif réducteur sur la RDC et à informer sur la réalité de terrain pour les citoyens congolais. Les récentes études ainsi que les rapports réalisés indépendamment et publiés par les Nations Unies, le Département d’Etat américain, et l’UNICEF ont tous reconnu les progrès concrets réalisés sur ces questions en RDC, malgré les nombreux défis laissés par   l’héritage d’instabilité et de violence imposé à la RDC.

(Rébecca Tuzizila Muzama)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse