En visite de réconfort à Mwene-Ditu: E. Shadary suspend le Maire et son adjoint

par -
0 406
Le VPM arrive à Mwene-Ditu, conduit par le Gouverneur de la province de la Lomami
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il est retourné à Kananga via Mbuji-Mayi, après Mwene-Ditu

Comme annoncé, c’est autour de 10 heures que le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary est arrivé dans la ville de Mwene-Ditu, dans la province de la Lomami. Suite aux défaillances constatées dans la gestion de la milice du chef Kamwina Nsapu, il a suspendu le Maire de cette ville et son adjoint, avant de les remplacer par une nouvelle équipe. Accompagné du ministre des Affaires coutumières, Venant Tshipasa, il a présidé un conseil urbain de sécurité élargi aux autorités coutumières du coin, après son adresse à la population. Le patron de la territoriale a par la suite pris la route. Cap vers Mbuji-Mayi, avant d’atterrir à Kananga où il va continuer les consultations, dans l’objectif de mettre un terme au phénomène Kamwina Nsapu.

La folle rumeur concernant la fuite du Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary n’a pas résisté, face à la force de la vérité. Il poursuit sans désemparer la mission lui confiée par le président de la République, celle d’évaluer la situation, donner des instructions utiles et de rétablir l’autorité de l’Etat. C’est pour cela qu’il est arrivé hier dans la ville de Mwene-Ditu, province de la Lomami, récemment attaquée par la milice du chef coutumier Kamwina Nsapu et vite maîtrisée par les forces de l’ordre.

Selon les échos en notre possession, après les failles constatées dans le chef des autorités urbaines de Mwene-Ditu pendant les incursions de la milice Kamwina Nsapu à Mwenene-Ditu, le Vice-Premier ministre a suspendu le Maire de cette ville,  et son adjoint, avant de nommer leurs remplaçants. C’est ainsi que Mme Fidelie Kabinda Mutonji et M. Joseph Komani ont été nommés respectivement en qualité de Maire et Maire adjoint de ladite ville. Cette décision a été saluée et applaudie frénétiquement par la population venue écouter le message de l’envoyé spécial de Joseph Kabila Kabange.

Pour rappel, pendant trois jours, soit du 05 au 08 mars derniers, de violents combats avaient opposé les miliciens aux forces de l’ordre en pleine ville, faisant six miliciens tués, trois capturés et deux éléments des forces de l’ordre grièvement blessés. Les miliciens qui ont attaqué la ville étaient une cinquantaine, alors que les informations faisant état de leur présence dans la ville ont été données aux autorités urbaines qui les ont négligées. Ces miliciens ont, il y a trois semaines, ravi une locomotive de la SNCC qu’ils ont conduite sur plusieurs tronçons de Mwene-Ditu-Kananga, avec comme risque de faire plusieurs dégâts. Jusqu’à ce jour, la SNCC a stoppé la circulation de ses locomotives sur cet axe. Ce qui aggrave la crise alimentaire entre les deux provinces de la Lomami et du Kasaï-Central. Le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité a annoncé à la population les démarches amorcées au Kasaï Central, pour mettre fin à ce phénomène Kamwina-Nsapu.

Car, toute analyse faite, si le problème est résolu à partir du Kasaï Central, il pourrait aller de soi qu’ailleurs, le phénomène mystique qui tire ses origines dans le territoire de Dibaya, puisse être éradiqué, rapporte une source coutumière contactée à cet effet.

Satisfait

Emmanuel Ramazani Shadary a expliqué le sens de sa mission, lui qui se bat pour que la paix et la quiétude règnent dans cette ville ferroviaire, de même que dans des territoires voisins de Kamiji et autres. « J’ai tenu une réunion du conseil de sécurité élargie à la ville de Mwene-Ditu. Nous avons pris des dispositions pour sécuriser davantage la ville et toute la province de Lomami. Ce qu’on a dit, c’est sur instruction personnelle du président de la République, Joseph Kabila Kabange. Et la population m’a témoigné de son attachement envers le président de la République », dit-il, avant de souligner que dans l’’administration locale, nous avons besoin des personnes qui sont  conscientes de ce qu’ils font.

Disons que l’arrivée de ces trois personnes  miliciens Kamwina Nsapu, a semé la terreur, et la population était abandonnée à elle-même. « Nous avons eu un rapport sécuritaire des autorités provinciales qui a été analysé et c’est ainsi que nous avons constaté des failles ce jour-là et quelques jours après. Comme nous avons besoin de restaurer l’autorité de l’Etat, et sur instruction du président de la République, j’ai pris la décision de désigner une autre personne, de manière intérimaire, pour diriger la ville de Mwene-Ditu, avec son adjoint. Les autres, comme on a constaté des failles dans la gestion, je les mets à la disposition du Gouverneur de province », explique-t-il.

Et de renchérir que : «  je suis satisfait ». Mwene-Ditu, étant devenue ville grâce au chef de l’Etat, le VPM a  vu l’hétérogénéité de la ville. « C’est une ville cosmopolite ; une ville où les ethnies cohabitent. C’est pourquoi j’ai dit au conseil de sécurité qu’il ne faut pas que les gens viennent ici pour diviser, non. Il n’est pas question de stigmatiser une tribu. Il faut continuer à vivre dans l’harmonie », dixit Ramazany Shadary, ajoutant ceci : « Je rentre avec une bonne impression. Je serai aussi votre porte-parole pour dire au gouvernement qu’il faut aider Mwene-Ditu ; Comme j’ai vu Mwene-Ditu et quand on parlera de lui, j’aurai à l’esprit de ce que j’ai vu. Vous m’avez piégé par l’accueil et je ne vous oublierais  pas », dit-il.

Après Mwene-Ditu, le VPM retourne à Kananga via Mbuji-Mayi

A son retour à Mbuji-Mayi, Emmanuel Ramazani Shadary a expliqué le sens de sa mission. « J’étais de passage dans la ville de Lusambo, chef-lieu de la province de Sankuru. Vous savez, à 60 Km de Lusambo, il y avait aussi le problème de Kamwena Nsapu. Le chef de l’Etat m’a dépêché rapidement pour regarder ce qui se passait et remettre l’ordre et restaurer l’autorité de l’Etat. Nous avons trouvé que le travail était déjà fait et nous avons demandé à l’autorité locale de suivre les directives du chef de l’Etat pour que les gens vaquent normalement à leurs occupations », martèle-t-il, avant de préciser que hier  matin, il était à Mwene-Ditu. « Dans cette ville, vous savez qu’il y a deux semaines, trois jeunes gens avaient attaqué la Mairie et les policiers ont pris la poudre d’escampette. A l’occasion, ils ont ravi trois armes ; nous avons saisie une et deux autres armes sont encore  en recherche. Nous avons travaillé avec le conseil de sécurité de la province et les choses marchent normalement. La ville de Mwene-Ditu est calme, de même la cité de Kamiji. Mais j’ai nommé une nouvelle administration à Mwene-Ditu, soit une femme et un homme, parce que nous avons décelé des insuffisances dans le chef du Maire, qui était d’ailleurs rappelé à Kinshasa.  Ici au Kasaï-Oriental, tout marche normalement. Bravo et félicitation à l’autorité provinciale, Alphonse Ngoyi Kasanji et tous ceux qui l’entourent. Ce qu’il fait est à encourager, à féliciter.  Je rentre satisfait de la mission et je rentre à Kananga pour parachever les discussions entamées avec les autorités de la place », conclut le VPM Ramazani Shadary.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse