En soutien aux témoins du PALU dans les bureaux de vote: Antoine Gizenga lance la campagne de collecte de 500 FC par militant

par -
0 1232

Après avoir récolté un franc succès aux termes de la vaste campagne électorale de sensibilisation de la population congolaise sur les avantages du programme des nationalistes dont Emmanuel Ramazani Shadary est le porte-étendard, le Secrétaire général du Parti Lumumbiste Unifié (Palu) négocie un atterrissage en douceur. Pour le Patriarche Antoine Gizenga, cet atterrissage doit être le fruit d’un travail fouillé et engagé de tous les organes de base et de cadres et militants de son parti. A cet effet, il a initié lundi 17 décembre  2018, au travers le Secrétaire Permanent et Porte-Parole du Palu, Gizenga Lugi (B17) la campagne de collecte de fonds dans tous les organes de base de Kinshasa et de l’intérieur du pays, en vue de soutenir financièrement les témoins qui seront déployés dans différents bureaux de vote.

D’un ton rassurant et convaincu de la prochaine victoire de son parti, fil conducteur de la gauche nationaliste au  pouvoir, Gizenga Lugi  a officialisé cette décision au cours d’une interview accordée à la presse dans sa résidence de la Gombe à Kinshasa. Il a révélé que c’est un montant de 500 FC qui est demandé à chaque militant comme il est de tradition dans ce parti.

«Nous sommes aujourd’hui dans la dernière phase des élections et nous nous apprêtons pour aller voter. Et comme la loi  électorale exige que chaque parti ait des témoins dans les bureaux de vote, le Palu aussi s’y prépare avec ferme détermination. Et vous devez savoir que le Parti Lumumbiste Unifié est un Parti de masses. C’est l’exemple d’un Parti révolutionnaire. Nul n’a plus besoin, en dehors de masses, de financer ses témoins comme nous disons toujours que la révolution a besoin de moyens », a-t-il déclaré.

En lançant cette campagne de collecte de fonds pour soutenir financièrement les témoins, le Porte-Parole du Palu entend non seulement se conformer aux exigences démocratiques, mais aussi et surtout assurer l’autonomie et par ricochet l’indépendance du Palu. « Mais la cotisation reste un principe démocratique et on ne peut pas faire une révolution sans les moyens et ce sont les masses qui ont plus d’intérêt dans une révolution. Sinon, nous allons devenir un parti financé par l’extérieur mais pour l’intérêt de qui ? Si ce n’est pas le peuple qui finance un parti, comment ce parti va-t-il défendre l’intérêt du peuple ? Le Palu étant un parti qui défend les intérêts du peuple, c’est le peuple qui le finance. Notre parti est financé par rapport à son implantation. Là où il est mieux implanté, c’est de là que vient le financement », a-t-il enchainé.

Vive la révolution sociale

En pleine campagne électorale, cette  initiative est saluée par bon nombre d’analystes qui y voient un signe de l’attachement du Palu à son idéologie qui est le socialisme démocratique. En effet, alors que certains Partis politiques recourent au financement extérieur pour financer leur campagne électorale, le Parti cher au patriarche Antoine Gizenga, a choisi de recourir à sa base. Cette dernière est d’ailleurs habituée à cet exercice car, elle a toujours mis la main dans la patte pour financer les activités  du Parti. « Je le dis toujours que le Palu s’autofinance. Le principe de la cotisation au Palu, c’est la cotisation démocratique. La logique des  mandataires dans les institutions, c’est le principe de celui qui gagne plus donne plus. C’est-à-dire que les mandataires cotisent, mais il y a aussi ce qu’on appelle la dîme afin de financer le Parti parce qu’ils ont bénéficié du travail grâce au Parti », a martelé Gizenga Lugi.

Faisant d’une pierre deux coups, B17 a réaffirmé l’appartenance du candidat du Front Commun pour le Congo (FCC) à la Famille Lumumbiste. Cela est visible à travers les grands axes de son projet de société, lequel reprend en grande partie toutes les orientations de la gauche nationaliste au pouvoir depuis 2006 et les aspirations du tandem Kabila-Gizenga.

« Nous étions dans une joie immense après une grande tristesse d’avoir perdu notre candidat, le camarade Antoine Gizenga. On était pratiquement orphelin par rapport au projet de société qui était défendu par nous les Lumumbistes, défendu par notre leader Lumumba et qui a causé sa mort pour l’intérêt du peuple congolais. Et nous avons le Patriarche Antoine Gizenga qui a porté ce programme. Mais nous étions soulagés de voir un des 21 candidats à la présidentielle qui a récupéré ce programme. C’est pourquoi nous devons non seulement soutenir ce candidat qui est Ramazani Shadary, mais aussi tous nos candidats aux législatives parce que le plus difficile sera de réaliser ce programme ambitieux », a-t-il affirmé.

Et de renchérir que « c’est pourquoi le Palu s’est investi à fond pour que ses députés  puissent constituer un poids politique considérable à l’Assemblée nationale pour l’aider à réaliser ce programme ».

D’autre part, avant de conclure son mot, le Secrétaire Permanent et Porte-Parole du Palu a condamné les violences qui ont émaillé la campagne électorale dans certains coins du pays. Il a appelé le peuple congolais à voter en âme et conscience et à choisir ce dimanche 23 décembre 2018 entre le socialisme et le capitalisme.

JMNK

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse