En séjour dans son Kwilu natal: Edo Kongi remplit son devoir civique devant le chef traditionnel de Lukungu Marco Masaka

par -
0 356
Une vue des chefs traditionnels à Mbamba et l’ARCN Edo Kongi (à dr), digne représentant de son territoire aux scrutins à venir. Ph/Pius Romain Rolland
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Parti de Kinshasa avec une délégation de dix personnes pour son Kwilu natal, Edo Kongi, vice-président national du collège des fondateurs de l’Alliance pour la République et la Conscience nationale, a été accueilli  chaleureusement et de manière triomphale par le chef de Groupement Lukungu, Marco Masaka, à partir du village Kasaï, porte d’entrée de la province.

Ce déplacement sur la terre de ses ancêtres traduit la volonté d’accomplir son devoir civique, celui de s’identifier et s’enrôler dans son village natal. C’est au Centre d’inscription du village Mbamba, secteur de Kilume, territoire de Bulungu, où le vice-président national de l’ARCN a obtenu sa carte d’électeur, après formalités d’usage.

Il faut signaler que Monsieur Edo Kongi, l’un des cofondateurs du parti, n’a pas seulement obtenu sa carte d’électeur ; il a par la suite mobilisé tout un village, sensibilisé ses frères et sœurs de Kinkonzi à s’enrôler massivement. De la parole à l’acte, plus de cents personnes se sont fait enrôler le même jour, et porté la prévision de la Ceni, à plus de 39 millions d’enrôlés sur une prévision de 42 millions attendus. Ayant leurs cartes d’électeurs, les mbambanaises et mbambanais se disent fiers d’appartenir à la mère patrie, la République Démocratique du Congo, comme citoyen du pays, ayant la décision  d’élire son (ses) représentant(s). Et Edo Kongi s’avère ce digne fils de ces 33 villages sous l’administration du Chef de Groupement Lukungu, intronisé pour concourir aux élections législatives nationales, et provinciales.

Dans son adresse, le Grand chef traditionnel a reconnu le lien de filiation de Monsieur Edo kongi, fils de Kongi et de Chantal Katsamba, de la lignée cheffale. Etant chef de Groupement de 33 villages, Marco Masaka se dit très honoré de la présence de ce digne fils qui a répondu à son appel. Rare sont ceux qui répondent et honorent leur chef traditionnel. Tel n’est pas le cas avec Edo Kongi, a-t-il dit, dont les ambitions politiques honorent son Groupement. Chants et danses ont accompagné ce digne fils le long de son trajet, et à chaque déplacement vers sa résidence et même au Centre d’inscription et enrôlement.

Par la suite, Le chef Marco Masaka satisfait  d’avoir au sein de son Groupement, un fils du village Kinkonzi qui s’ajoute sur la liste de l’élite intellectuelle congolaise. Aujourd’hui sur la terre de ses ancêtres, Edo Kongi et toute sa délégation ont toute la bénédiction et la protection de leurs aïeux, au-delà de sa personne et l’ensemble de la notabilité du Groupement. « Tel la forêt a besoin du Lion Roi, tel est son groupement et le village Kinkonzi ont besoin de Monsieur Edo Kongi », a laissé entendre le chef traditionnel Marco Masaka.

Après ces formalités d’usage électoral, Monsieur Edo Kongi a reçu tour à tour les notabilités de son village dans sa propre résidence,  où il a construit une maison en matériaux durables, et au menu de leur échange, les questions liées au développement socioéconomique de son village Kinkonzi. Par son apport en tant que  Conseiller au Ministère du Développement rural, et par son expertise après sa formation en Chine, Edo Kongi a conféré avec les jeunes intellectuels et sportifs de son Village. Une promesse ferme a été prise dans le sens de leur fournir des équipements sportifs à l’occasion de son prochain voyage.

Kinkonzi, village essentiellement agricole et riche en palmier, figure  dans l’agenda de divers projets de développement.

(Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse