Kananga: Joseph Kabila lance la première centrale solaire en Rdc

par -
0 1322
Joseph Kabila entouré de Evariste Boshab, le gouverneur A.Kande et d' autres notabilités du Kasai -Central. Photo.Rtga
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Pour le Chef de l’Etat, cette centrale  solaire est une solution palliative, provisoire, avant de prendre l’engagement d’entreprendre l’achèvement des travaux du barrage de Katende déjà effectuées à 65 %.  Toujours dans les installations du gouvernorat, Joseph Kabila a coupé le ruban symbolique de la société Transkac, tout en prenant place à bord d’un bus jusqu’à l’entrée principale de la gare de la Sncc pour revenir au point de départ.  Le programme du Président de la République prévoit aujourd’hui l’inspection  des travaux de construction de la route régionale Kananga-Kalamba Mbuji. Il retournera à Kananga le mercredi où il recevra les notabilités de la province, avant de regagner Kinshasa par route le même jour

* Le Chef de l’Etat a adressé deux messages à la population de Kananga. Le premier porte sur la décentralisation. «J’aimerais bien demander à la population d’appuyer ce processus parce que, in fine, l’objectif est le développement de la province, de façon particulière, du pays de façon générale». Le second porte sur le processus électoral. «En même temps, à la fin de ce mois, soit le 31 juillet, l’on doit commencer le processus d’enrôlement», déclare-t-il, attirant l’attention des Kasaïens sur les conséquences de l’appel au boycott lancé par certains politiciens de passage notamment dans cette ville

Le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange est arrivé hier à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï central, où  il a procédé dans la foulée à l’inauguration de la centrale solaire construite par la société sud africaine Mégatron. Cette centrale solaire aménagée dans la partie sud du gouvernorat de la province du Kasaï central a amélioré la desserte en électricité de la ville de Kananga qui en était privée depuis plus de 40 ans.

Le Chef de l’Etat appuie son pouce sur le «bouton magique» (l’expression du gouverneur Alex Kande), et l’électricité attendue depuis belle lurette des eaux du complexe hydroélectrique d’Inga et de la rivière Katende vient plutôt du soleil. Une solution palliative, provisoire, fait d’emblée remarquer le Président Joseph Kabila dans son speech, prenant l’engagement d’entreprendre l’achèvement des travaux du barrage de Katende déjà effectuées à 65 %.  Toujours dans les installations du gouvernorat, le Chef de l’Etat a coupé le ruban symbolique de la société Transkac, et a pris place à bord d’un bus jusqu’à l’entrée principale de la gare de la Sncc pour revenir au point de départ. Entre les deux activités, il s’est adressé, au travers de la population kanangaise, aux Kasaïens du centre en particulier et aux Congolais en général…

Dans sa prestation, tout détendu parce que les Kanangais viennent de lui offrir un bain de foule mémorable, le Président Joseph Kabila rappelle l’engagement pris en 2011, lors de la campagne électorale. Celui de revenir dans cette ville même si son score électoral local n’est pas significatif alors qu’il avait sollicité son suffrage. Il y revient pour payer la dette contractée à cette occasion : celle de l’énergie. D’où, le projet du barrage de Katende devant couvrir les besoins en électricité pour le Grand Kasaï.

En raison cependant du retard pris dans la réalisation des travaux, il dit avoir donné sa caution au projet soumis à son appréciation par le gouverneur du Kasaï central : le recours à l’énergie solaire, Kananga ayant un degré d’ensoleillement approprié. A ce message social, le Chef de l’Etat ajoute un message politique avec deux thèmes précis. Le premier porte sur la décentralisation. «J’aimerais bien demander à la population d’appuyer ce processus parce que, in fine, l’objectif est le développement de la province, de façon particulière, du pays de façon générale».

Le second, sur le processus électoral. «En même temps, à la fin de ce mois, soit le 31 juillet, on doit commencer le processus d’enrôlement», déclare-t-il, attirant l’attention des Kasaïens sur les conséquences de l’appel au boycott lancé par certains politiciens de passage notamment à Kananga.

«J’aimerais bien que cette fois-ci, vous m’écoutiez. Surtout vous les jeunes qui nous avez accompagnés de l’aéroport jusqu’ici. Je sais que 90 % d’entre vous n’ont pas de carte d’électeur ». Conséquence logique : ceux qui vont participer à ce processus ont toutes les chances d’être candidats aux élections à venir. Ceux qui ne le feront pas ne seront ni électeurs, ni éligibles. Pour le Président de la République, l’objectif premier est, à moyen terme, le renouvellement de la classe politique.

Leadership visionnaire

Dans son mot d’introduction, le gouverneur Alex Kande – qui réussit un véritable exploit dans la mobilisation de sa population – salue la première visite du Raïs dans la nouvelle province du Kasaï central. Soutenant les efforts déployés par le Chef de l’Etat «pour baliser l’avenir à travers le Dialogue » qu’il qualifie de « gage de la paix et de la cohésion nationale», il renouvelle son engagement à travailler sous son leadership visionnaire. Ce leadership mis à contribution pour résoudre, entre autres, le problème sempiternel d’insuffisance d’énergie électrique avec son corollaire qu’est l’eau potable.

La formule trouvée est donc celle de coupler la centrale solaire (pour 1 MW) avec la centrale thermique (2,5 MW), soit au total 3,5MW couvrant entièrement les besoins de Kananga qui sont de 1,9 MW. Le gouverneur escompte des retombées sociales et économiques l’amélioration de vie de sa population.

Ainsi, le monde entier va devoir retenir que c’est sous le règne et l’impulsion du Président Joseph Kabila que s’installe au pays et en Afrique centrale francophone la première centrale symétrique «solaire-thermique». Il a fallu pour ce faire, le partenariat «public-privé» entre Enerkac (Energie du Kasaï Central) et Snel ; le matériel de production ayant été livré par l’entreprise sud-africaine Megatron. Le gouverneur va terminer son intervention par l’annonce du chantier routier allant vers l’Angola, de façon à mettre sa province à la portée du port de Lobito sur l’Atlantique.

Disons que le programme du Président de la République prévoit aujourd’hui l’inspection  des travaux de construction de la route régionale Kananga-Kalamba Mbuji. Il retournera à Kananga le mercredi où il recevra les notabilités de la province, avant de regagner Kinshasa par route le même jour.

(JMNK et Omer Nsongo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse