En sa qualité de Secrétaire général du parti: Bruno Tshibala installe la commission préparatoire du conclave de l’UDPS

par -
0 680
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Bientôt, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), parti cher à l’opposant historique Etienne Tshisekedi wa Mulumba, décédé le 1er février dernier à Bruxelles en Belgique, va organiser son congrès de réunification et de refondation. Mais avant cela, un conclave pour l’unité et la réconciliation du parti sera convoqué, dans l’objectif de baliser le chemin pour la bonne tenue dudit congrès.

L’UDPS a procédé, hier lundi 26 juillet 2017 à Kinshasa, à la mise sur pied de la commission chargée de la préparation du conclave, dont la mission est de fixer la date, le lieu, le format, la feuille de route ainsi que la logistique adéquate de cette importante activité. Cette commission est composée d’une supervision, d’une coordination, et de six sous-commissions.

A savoir, les sous-commissions services généraux et logistique, communication et presse, politique, vérité et réconciliation ; juridique, contentieux et litiges ; mobilisation. Le Superviseur de la commission est le professeur docteur Tarcisse Loseke qui a deux adjoints, le Coordonnateur est M. François Xavier Kongolo, avec trois coordonnateurs adjoints, et le Rapporteur général Cheik Ismaïl Mbuyi et deux adjoints.

En sa qualité du Secrétaire général de l’UDPS, le Premier ministre Bruno Tshibala qui a rehaussé de sa présence la cérémonie de présentation et d’installation des membres de la commission préparatoire du conclave du parti organisée dans le prestigieux cadre d’Africana Palace, dans la commune de Lingwala, a procédé au lancement solennel des travaux de cette commission.

Car pour lui, c’est pour concrétiser la volonté unanimement exprimée par la base de l’UDPS, à travers toutes les provinces du pays, de voir se déclencher le processus devant conduire à la tenue du congrès de réunification et consolidation des acquis du combat de l’UDPS. Ce processus, a-t-il poursuivi, doit commencer par l’organisation d’un conclave qui se présente comme le creuset dans lequel tous les courants vont se fondre et aller vers le congrès pour en sortir un parti unifié, consolidé, ragaillardi, et prêt pour aller aux élections en vue de la conquête démocratique du pouvoir.

En vue d’une bonne préparation du conclave, renchérit le Premier ministre, il fallait donc commencer par la mise en place de la commission préparatoire. « C’est le sens de notre présence tous dans cette salle, au nom de tous les membres du parti, guidés et inspirés par l’esprit de notre chef historique, qui plane sur nous et nous interpelle pour que l’UDPS ne puisse pas être ravalée par des intérêts mesquins et égoïstes, lorgnant sur cet instrument du peuple, tentant d’amenuiser cette force attractive qui a fait de l’UDPS, le plus grand parti de masse de l’histoire du Congo », a-t-il déclaré.

Ainsi, poursuit-il dans son speech, « en notre qualité de compagnon de lutte d’Etienne Tshisekedi et de Secrétaire général auprès du président du parti, et le plus ancien secrétaire général adjoint et le doyen de tous les combattants du parti ce jour, j’ai la responsabilité historique de ne pas laisser le parti s’effondrer ou le laisser être récupéré par des intérêts mesquins voués, contraires à la philosophie de notre parti ».

Appel de Bruno Tshibala à l’unité de tous les enfants de l’UDPS

En installant la commission préparatoire du conclave, prélude au congrès de réunification, M. Bruno Tshibala a profité de l’occasion pour lancer un appel solennel à « tous les enfants de l’UDPS, où qu’ils se trouvent, de rentrer à la maison, en vue de perpétuer la mémoire de nos héros, des inconnus éprouvés dans leur foi, pour la démocratie et l’instauration de l’Etat de droit en Rdc ».

Selon le Premier ministre et Secrétaire général de l’UDPS, la commission préparatoire du conclave du parti est chargée de proposer des pistes devant conduire à l’impératif de la renaissance de l’UDPS, à partir du congrès dont la date et le lieu seront proposés justement par ce conclave. « C’est pourquoi, tenant compte de l’état dans lequel est englué notre parti, et répondant aux appels pressants venant de toute part, sollicitant mon implication personnelle en vue de la renaissance de notre cher parti, me voici devant vous pour lancer les travaux de la commission préparatoire du conclave parce qu’il n’existe pas de crise que les hommes ne peuvent pas surmonter », a finalement lâché M. Tshibala.

Fondateur historique du parti

Signalons qu’auparavant, cette cérémonie a débuté par le mot introductif du superviseur de la commission, le professeur Tarcisse Loseke. Ce dernier a dans son speech, rappelé brièvement l’histoire de la lutte menée au sein de l’UDPS par M. Bruno Tshibala pour la démocratie et la liberté en Rdc. Ce qui le pousse à déclarer que sa nomination comme Premier ministre est largement méritée.

« Bruno Tshibala est le fondateur historique du parti UDPS… Avec son combat, le choix porté sur lui par le Président de la République au poste de Premier ministre au nom du Rassemblement suivant l’Accord de la Sylvestre, est non seulement judicieux, mais aussi juste », a déclaré le professeur Loseke. Il a annoncé par la même occasion que la cérémonie d’ouverture du conclave sera lancée par le Premier ministre Bruno Tshibala en sa qualité de Secrétaire général de l’UDPS.

« L’UDPS est un et indivisible. L’UDPS n’est pas à céder ni à vendre », a-t-il ajouté, appelant ainsi les militants du parti à revenir aux fondamentaux de l’UDPS contenus dans ses statuts. « L’installation de cette commission préparatoire du conclave est une étape cruciale, voulue par la base du parti, pour notre cheminement vers la réconciliation », a-t-il conclu.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse