En plus de la Cour constitutionnelle: Environ vingt ministères bientôt logés à la Place Royale

par -
0 639
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Matata Ponyo y a effectué une visite d’inspection

Le Premier ministre Matata Ponyo a effectué hier dans les avant-midi une visite d’inspection à la place royale où sont érigés sept immeubles du Gouvernement destinés à abriter quelques ministères et bureaux administratifs. Conduit par le ministre des Infrastructures Fridolin Kasweshi, ainsi que l’architecte Noel Mangala, Matata Ponyo qui inspecte minutieusement les différents bureaux, les salles de réunions, en passant par le cafèterait, veut s’assurer que tout marche pour le mieux.

« Comme vous le savez, cet espace était en forte dégradation des immeubles construits vers la fin des années 1950 et qui ont été utilisés de manière quasi-dégradante et le Gouvernement avait opté pour la transformation de cet espace qui était destiné à des logements à caractère résidentiel, en bureaux pour tenir compte des besoins de l’administration publique et des ministères et offrir un cadre de travaille convenable pour plus d’efficacité », a indiqué Fridolin Kasweshi, avant d’ajouter que les  travaux ont commencé pour les sept immeubles, en dehors de celui utilisé par la DGDA, avec une certaine célérité.

Et de renchérir que partant des difficultés que le pays a connues, avec notamment la crise financière internationale, et la baisse des cours des matières premières, il y a eu des mesures restrictives. Ceci a fait qu’il y a eu un ralentissement, alors que les travaux étaient réalisés à plus de 80%. Maintenant, il est question de pouvoir finaliser quelques travaux, notamment les ascenseurs qui viennent d’être posés et qui ont été testés et les airs de circulation interne, l’aménagement des espaces verts.

Selon les instructions données par le Premier ministre, il y a lieu que d’ici un mois, les espaces puissent être libérés progressivement pour que l’administration publique et les cabinets ministériels destinés à occuper ces espaces, puissent s’installer et cela épargnera le Gouvernement de dépenser, parce qu’il y a toujours un gain à gagner.

Soulignons que sur le nombre des ministères qui seront logés à cet espace, les autorités doivent se concerter, parce qu’il est aussi prévu qu’on puisse y installer la Cour constitutionnelle. Et compte tenu des exigences de cette Haute cour, il est possible qu’on puisse réaménager le plan qui a été élaboré au départ et qui avait normalement une trentaine des ministères à loger ici. Pour l’instant, on pourra aller au moins à 20 ministres.  Soulignons que les immeubles ont coûté en moyenne 5 millions de dollars Us et en suite, il y a les aménagements internes, l’assainissement et cela devra aller globalement à 50 millions de dollars Us.

Il ressort de cette visite que les sept immeubles pourraient abriter 60 bureaux chacun, notamment les Secrétariats généraux,  n’attendent plus que les travaux d’aménagement extérieur, ainsi que la voirie autour du site. Le Chef du Gouvernement insiste sur le finissage des travaux dans un bref délai. Pour un coût global de 50 millions de dollars Us pour la réhabilitation et l’équipement de ces immeubles pour une durée de 16 mois des travaux, le ministre des Infrastructures Fridolin Kasweshi rassure que dans un mois, les différents bureaux seront occupés. Construit en 1950, c’est en 2014 que ces immeubles reçoivent sa première touche de réhabilitation.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse