En obtenant sa carte d’électeur, Bruno Tshibala : « Cap sur les élections »

par -
0 208
Enfin, sourire aux lèvres d’avoir accompli le devoir civique et patriotique d’enrôlement, Son Excellence Monsieur le Premier Ministre de la RDC, Bruno Tshibala brandit sa carte d’électeur. Désormais, cap vers les élections a-t-il rassuré aux congolais. Ph/Pius Romain Rolland
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il n’a pas tort d’être qualifié : « le dernier de proche collaborateur du Sphinx de Limete, le défunt Etienne Tshisekedi ». Devant une marée humaine, accompagné des militantes et militants de l’UDPS, de Fonus, du RCDN, des associations des mamans, de jeunes et des Amis de Bruno Tshibala (ABT), le Chef de l’exécutif central Bruno Tshibala Nzenzhe a rempli, samedi, son devoir civique, en s’identifiant comme patriote congolais, mais aussi en s’enrôlant comme électeur et éligible aux prochains scrutins en République Démocratique du Congo.

La caravane motorisée est partie de la 16ième Rue Limete, où une impressionnante mobilisation a accompagné le Premier ministre jusqu’au Centre d’Identification et Enrôlement de l’Alliance Franco-congolaise, dans la commune de Lemba, sa circonscription électorale. Accompagné de sa chère épouse, ses enfants majeurs, le ministre honoraire Tharcisse Loseke, et l’actuel ministre des Sports Papy Niango, le Premier ministre a sillonné sa circonscription électorale de Lemba par une caravane motorisée qui a pris la foire de Limete, le Rond-point Super Lemba et enfin pour chuter au Centre d’Inscription.

Sur les banderoles, l’on pouvait lire des messages d’encouragement tels, « Club des Amis de Maitre Thérèse Elaba’’Clatel’’ rangé derrière Bruno Tshibala Nzenzhe pour l’enrôlement massif », « Merci pour l’entente Kabila-Tshibala, vive la RDC »,  « Oui à Joseph Kabila Kabange, Oui à Bruno Tshibala Nzenzhe, pour l’enrôlement massif et les élections de qualité ».

Sur d’autres banderoles par ailleurs, il est mentionné « Bruno Tshibala Nzenzhe, digne remplaçant d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba » ;  « Biso ba mamans ya Funa Toboyi distraction, tokende élections na Papa Bruno Tshibala Nzenzhe » et enfin, «Rassemblement pour l’Unité nationale (RUNA/DECO) soutient à 100% son Excellence Monsieur le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe pour les élections, le social et la sécurité. Base Maman Bitaline Pilipili ».

Après des formalités à l’usage, Bruno Tshibala, sourire aux lèvres, brandit sa carte d’Electeur en compagnie de sa chère épouse. Heureux, et même très heureux d’avoir accompli ce devoir civique et patriotique, dont le but principal est de conduire le peuple congolais aux vraies élections de son histoire, a-t-il dit.

Bruno Tshibala rassure les Congolais de l’organisation de vraies élections

Vers le troisième cycle électoral, après ceux de 2006 et 2011, la République Démocratique du Congo est en passe d’organiser le troisième cycle. Ce, dans la transparence, la paix et la sécurité totale. Malgré les vicissitudes financières et sécuritaires inhérentes à tout Etat, la République Démocratique du Congo attend consolider sa démocratie. Et ce, le Premier ministre Bruno Tshibala attend l’organiser. Aux sortir du Centre d’identification et enrôlement des électeurs de l’Alliance Franco-congolaise de Lemba, à Mont Amba, le Chef de l’Exécutif central a rassuré aux Congolaises et congolais qu’il attend organiser de bonnes élections ; les vraies de l’histoire politique de son pays, et son enrôlement a une signification profonde qui traduit cette volonté d’organiser les élections.

«Mon enrôlement de ce jour à une signification profonde ; il signifie ma ferme détermination de conduire le peuple congolais aux meilleures élections de son histoire. Cet enrôlement signifie, désormais le cap est mis sur les élections. Dans une démocratie républicaine comme la nôtre, c’est le peuple qui est le souverain primaire. Après que les hommes politiques aient parlé, et parlé abondamment, la voix est accordée au peuple souverain. C’est lui qui va trancher et régler la question de la légitimité. Voilà pourquoi, je lance encore un appel à tout le peuple congolais, à l’ensemble de la classe politique de comprendre que l’heure de conciliabules, des discussions interminables avec la classe politique est révolue. Désormais, nous mettons le cap vers les élections. C’est elles qui viendront régler la question des ambitions des uns et des autres. Dans une démocratie qui se respecte, on ne peut pas diriger lorsqu’on n’est pas revêtu  du verdict du peuple. Et donc, aujourd’hui en ma qualité de chef du gouvernement, je viens de donner le ton. Ce que, les discussions, le dialogue sont derrière nous et désormais ce sont les élections qui nous intéressent. Les élections : présidentielle, législatives, provinciales pour élire les nouveaux dirigeants de notre pays », a-t-il rassuré.

Pour le Premier ministre Bruno Tshibala, en organisant les élections, il attend renouveler la classe politique avec les nouveaux dirigeants et que le peuple doit accepter ces nouveaux élus, et non se verser dans la rue de protestation. Ceci étant, ces élections pour lesquelles Patrice Emery Lumumba, Joseph Kasa-Vubu, Joseph Ileo, et tous ceux qui furent à la table ronde de Bruxelles ont tant cherché, doivent s’organiser dans la paix, la transparence et couvertes de crédibilité dans une démocratie républicaine et que tout le peuple doit consentir.

(Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse