En mission de travail dans la province de l’Ituri: Samy Adubango installe la Commission Nationale de Prévention Routière

par -
0 427
Le vice-ministre Samy Adubango entouré du vice-gouverneur et président de la CNPR
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une ambiance de fête a régné le mercredi 17 mars 2017 à Bunia dans la province de l’Ituri. C’était lors de l’installation de la Commission Nationale de Prévention Routière (CNPR) dans cette province nouvellement démembrée.

En mission du lancement de la campagne de vulgarisation des mobilisations des recettes du secteur des Transports, le vice-ministre aux transports et voies de communication, Samy Adubango a présidé dans la ville de Bunia, la cérémonie d’installation de cette commission. C’était devant plusieurs personnalités de la province de l’Ituri, entre autre le  président de l’Assemblée provinciale de l’Ituri, de ministre provincial des transports et voies de communication, du maire de la ville de Bunia, des membres du comité provincial de sécurité, du coordonnateur de la Majorité Présidentielle, des présidents fédéraux des partis politiques notamment le Congrès National Congolais (CNC), des membres de la FEC/Bunia, des chefs étatiques et paraétatiques et les présidents de plusieurs ou différentes communautés de la place venues rehausser de leur présence la cérémonie. Plusieurs discours ont caractérisé cette activité d’Installation de la CNPR.

S’imprégner du code de la route

Tout d’abord, le président de la CNPR Vale Manga qui a rappelé les missions de cette structure. Il a précisé que cette installation se place sous le programme de la sécurité dénommée : «  civisme sur la route ». Ceci dans le but de permettre aux usagers de la route de Kinshasa, capitale de la RDC, ainsi que dans toutes les provinces dont l’Ituri, s’imprègnent du code de la route et ses conséquences. Il a aussi souligné que leur geste s’inspire de la vision du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, qui prône la Révolution de la Modernité afin de pallier à la problématique de la sécurité routière des personnes et de leurs biens en RD Congo. Vale Manga a aussi dit dans son speech que c’est pour consolider la position de la RDC au rang des meilleures nations de sécurité routière en Afrique que cette la CNPR a été créée. Pour le numéro 1 de la CNPR, leur souci est d’arriver à couvrir 100% sur la sécurisation des populations congolaises sur la route. Ce, en luttant efficacement contre les accidents de circulation  routière. Il aussi souligné que la présence de la CNPR à Bunia, en outre, boustera le développement économique et déclenchera l’Industrie routière au service de trésor des provinces et la sécurité des peuples. Il a exhorté le représentant provincial de la CNPR/Ituri et les membres de cette commission de préserver et s’occuper de la prévention, mais aussi sécuriser la population Iturienne sur la voie publique. Ce, avant de solliciter l’implication totale de tous les Ituriens pour appuyer matériellement et financièrement la CNPR/Ituri, afin qu’elle dispose des moyens propres et conséquents de sa politique.

Prenant la parole au nom du gouverneur, le vice-gouverneur de la province d’Ituri, Pacifique Keta Upar, a remercié le vice-ministre aux transports Samy Adubango pour l’honneur accordé à sa province. Ce, en tant que digne fils du terroir. En outre, il a sollicité le soutien et l’appui du vice-ministre pour l’émergence de cette nouvelle province. En outre, il a remercié le chef de l’Etat pour l’élévation d’un Iturien au poste de vice-ministre des Transvcom. Parlant de l’Installation, le vice-gouverneur s’est réjoui de cette présence et il dit que la CNPR est un service  technique du ministère des transports, qui vient de s’ajouter à la création des emplois aux jeunes Ituriens désœuvrées de la province. Il exhorte par contre le responsable de ce nouveau service d’éviter le clientélisme, monnayage, favoritisme dans le recrutement des agents et cadres qui vont travailler dans ce service. Ils les invitent à privilégier la méritocratie, et que la compétence soit  primée dans le recrutement.

Samy Adubango, vice-ministre des transports et voies de communication, a affirmé que l’installation de la CNPR en ituri prouve à suffisance la volonté du Gouvernement central d’assurer la sécurité routière des Ituriens. Le vice-ministre promet de s’y impliquer personnellement. « Cette installation est une bonne chose pour la province, parce que plus de 100 personnes vont travailler dans cette commission. C’est pourquoi, je vous appelle au respect des missions de la CNPR. Il faut éviter les confusions, la CNPR dépend directement du ministère nationale des transports, même si le ministre provincial doit y avoir un œil. J’y veillerai personnellement aussi », a martelé Samy Adubango.

Evoquant la question de la campagne de vulgarisation de mobilisation des recettes, le vice–ministre aux transports a appelé les Ituriens à se mobiliser dans la maximisation des recettes pour se démarquer d’autres provinces. Ceci parce que la province de l’Ituri est la 4ème en matière des recettes au niveau national. Sur ce, il lance un appel à la population Iturienne de s’acquitter de leur obligation fiscale, afin de contribuer à la bonne marche de la province.

Après l’installation de la CNPR/Ituri, le vice – ministre des transports et voies de communication Samy Adubango a remis symboliquement des équipements de sécurité routière  composés du Gillet et casquette CNPR. A en croire Vale Manga, président de la CNPR, chaque fois qu’ils seront sur terrain, ils doivent porter cette tunique qui marque la paix sur la toute. Signalons que la cérémonie d’installation de la CNPR a été précédée du test de recrutement des agents qui vont travailler dans cette commission où plusieurs candidats ont fait ce test d’embauches. Enfin, Samy Adubango les a demandés d’être aptes et efficaces dans le travail.

(Nephtalie Buamutala Usseni)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse