En milieu public ou pas: L’allaitement est un besoin naturel, un devoir civique

par -
0 375
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Plus d’une mère congolaise a déjà allaité son enfant en public. Un comportement jugé indécent par d’autres et naturel pour certain. Vraisemblablement, le fait qu’une   femme allaite son enfant dans la rue,  dans un supermarché ou dans une boutique, semblait selon certaines personnes déranger et choquer. Elle se voit contraint d’être entouré du regard, comme si elle venait de se rendre coupable d’un vol ou de tout autre délit. Une situation vécue chaque jour par des mères allaitants leurs enfants en public.

« Un enfant de quelque mois ne manque pas de réclamer sa pitance à l’heure régulière. Car, que voulez-vous  quand on a faim, on a faim », a déclaré une mère allaitante. Elle renchérit en disant que là où les femmes non allaitantes s’empressent de faire sortir un biberon dans leur sac, celles qui allaitent n’ont d’autre choix que de dégainer leur sein. Chaque tétée étant généralement espacée de deux à quatre heures selon l’enfant, il n’est pas nécessaire d’avoir fait la mathématique pour comprendre qu’en pratique, une mère allaitante est confrontée à un choix : celui de renoncer à tout loisir et vie sociale, la conduisant hors de son domicile ou d’un lieu familier propice à la pratique de l’allaitement, ou bien celui de mener un train de vie normale. Lequel l’amènera nécessairement à devoir allaiter dans des lieux publics ou des endroits pas forcement préparés à accueillir une telle pratique. Or quelle femme estimerait  normale et acceptable de passer plusieurs mois quasi cloitrée chez elle, se refusant tout loisir ou sortie aussi banale que ses  courses alimentaires sous prétexte, qu’allaiter en public ne se fait pas. Pire encore, comment peut-on exiger des mères allaitantes qu’elles se dispensent de telles sorties sous prétexte que le spectacle d’un enfant tétant le sein de sa mère serait jugé indécent ou inapproprié par certaines personnes. N’oublions pas qu’il est déjà difficile d’allaiter en public sereinement ou confortablement et contrairement à certaines opinions douteuses. Une femme ne prend pas plaisir à montrer ses nichons sur la place publique, pour nourrir son enfant. Ne pas juger toutes ces femmes, cela reviendrait à rendre un fier service à ces mères qui se contentent de répondre le plus naturellement du monde au besoin de leur enfant. « Lorsqu’une femme allaite, on ne voit pas vraiment son sein. On aperçoit tout au plus la naissance du sein et la tête du bienheureux bébé occupé à téter. Rien d’indécent », a déclaré une femme rencontre en cours de route lors de notre enquête. En somme, ni rien de plus que ce que laisse entrevoir un généreux décolleté d’une façon générale. Et cela est sans compter sur l’attitude des mères qui s’efforcent généralement de se faire aussi discrète que possible lorsqu’elles allaitent en public, en utilisant écharpes, vêtements amples et autres astuces pour isoler au maximum le sein découvert du regard des passants.

Allaiter en milieu public : Les avis sont partagés

« Elles ne font que leur devoir et répondent à un besoin naturel. Arrêtons de leur prendre pour des insensés, comme s’essuyer la figure avec un papier mouchoir ainsi, allaiter son enfant dans la rue n’est pas une faute ou un péché grave. C’est seulement une réponse à un devoir civique », complète cette fois un père de famille. « J’ai horreur de voir dans le bus, une femme qui fait sortir son sein aisément  pour allaiter son enfant. Cette attitude me déplait et me donne tout le temps envie de gronder de telles femmes. Je suis moi-même mère de trois enfants et en aucun jour je me suis permis de donner le sein à mon enfant en public. Je m’arrange toujours pour faire le nécessaire avant de sortir de la maison », nous confirme une dame. Donc pour ce phénomène, les avis sont partagés. En Rd Congo, la loi encourage les femmes travailleuses à allaiter exclusivement aux seins les enfants jusqu’à l’âge de six mois. Rien n’est encore dit, pour ce qui est de l’allaitement en public. Espérons que le gouvernement congolais va se pencher un jour sur cette question qui inquiète plus d’un et y trouvera de solution digne. Wait and see.

(Blandine Zawadi Kanza/stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse