En messager de Joseph Kabila à Idiofa: Aubin Minaku confirme la tenue des élections

par -
0 422
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après son enrôlement devant témoins dans son fief électoral, l’honorable président de l’Assemblée nationale profite de son séjour pour mobiliser tous ses frères et sœurs d’Idiofa quant à l’effectivité des élections à venir à tous les niveaux. Aubin Minaku les a également sensibilisés de faire comme lui, c’est-à-dire, s’enrôler massivement afin de garantir à ce deuxième territoire du pays sur le plan démographique, un véritable poids politique sur l’échiquier national. Le leader d’Idiofa a également répondu aux désidératas sociaux des différents secteurs de sa contrée.

Séjournant depuis jeudi 03 août dernier dans le territoire d’Idiofa, sa terre natale qui se trouve être également sa base électorale, le président de l’Assemblée nationale et Secrétaire général de la Majorité présidentielle, M. Aubin Minaku Ndjalandjoko, mène plusieurs actions d’envergure dans cette partie du pays. Notamment, sur le plan politique, social et du développement communautaire, humanitaire et caritatif.

Après la ville d’Idiofa, Aubin Minaku vient de passer tout son week-end dans le grand Nord du territoire du même nom. Et tout au long de la route, Aubin Minaku était ovationné par des foules immenses de la population.  Première escale, le secteur de Kalanganda, situé à près de 65 kilomètres de la ville d’Idiofa. Puis, le village Bea-Nsiengwon, le secteur de Bulwem, pour aller finir la journée dans la cité de Kalo dans le secteur de Sedzo où il a passé la nuit.

Partout où il est passé, l’accueil était plus que délirant. Tous les secteurs, toutes les cités, toutes les communes rurales, étaient en ébullition au passage de ce leader incontournable et incontestable du territoire d’Idiofa.Les jeunes euxl’ont accueilli parfoisavecdes caravanes motorisées. A chaque entrée de la cité, le député réélu d’Idiofa a marché à pied, accompagné des autorités locales, mais surtout, avec des chaleureuses masses populaires très enthousiastes, jusqu’aux lieux divers réservés pour son accueil, le rassemblement et son meeting. Du jamais vu auparavant dans ce territoire.

Partout on entonnait l’unique chanson fétiche : « Kabila liboso, Minaku na sima », qui se traduit littéralement en français, « Kabila devant ; Minaku derrière ».Des drapeaux des partis politiques couvraient tous les chemins. L’on a noté la présence très remarquée tout au long de la route du CNC (Congrès national congolais), parti cher à l’honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala, qui a fait preuve d’une forte mobilisation. Il y avait aussi la présence d’autres grands partis tels que le PPRD, du PALU, de la CCU, de l’AFDC, du MSR, de l’ARC, etc.

Dans des mots de circonstance, les autorités locales ont exprimé la grande joie de tous leurs administrés pour l’honneur que le président de l’Assemblée national a fait à leurs différentes entités à travers ses visites. Surnommé « Nzete ya Malili » (ou l’arbre qui donne la fraicheur, en langue française), Aubin Minaku est remercié partout pour toutes les bonnes actions qu’il a menées dans toutes cesentités.

Le message de Joseph Kabila transmis à la population d’Idiofa

Après des serments des chefs de groupement, Aubin Minaku, en sa double qualité de président de l’Assemblée nationale et Secrétaire général de la Majorité Présidentiel, faisait des meetings en Kikongo ya l’Etat, une des quatre langues nationales la plus parlée du coin. D’abord, il commence par transmettre le message du Président de la République à toutes ces populations d’Idiofa avant de chuter sur les désidératas de chaque contrée. Ainsi, partout ailleurs, il a premièrement rassuré que les élections seront bel et bien organisées. Que personne ne vienne tromper les uns et les autres. Et cela, à tous les niveaux. Il y aura donc des élections provinciales, législatives et présidentielle. Là-dessus, il n’y a plus aucun doute, a-t-il confirmé.

Tous ceux qui déclarent que les élections ne se tiendront pas, a dit l’honorable Minaku, ont des agendas non électoraux. Ils veulent des troubles et le bain de sang. Car ils savent qu’après, il y aura des appels au dialogue à l’issue duquel, le pays va entrer dans des années de transition et les politiciens vont se partager des postes à travers un gouvernement d’union nationale. Et dans tout cela, c’est le peuple qui sera toujours perdant. Mais, le Président de la République Joseph Kabila ne veut pas de ce schéma. Il prôneplutôt la voie des élections démocratiques. La Majorité présidentielle ayant compris cela, se prépare déjà pour les élections.

C’est ainsi qu’Aubin Minaku a exhorté toutes ces populations à se préparer en conséquence pour ces différentes échéances électorales. D’autant plus qu’ils vont devoir élire dans les tout prochains jours, leurs députés provinciaux et nationaux et même unPrésident de la République. Toutefois, Aubin Minaku a rassuré que le Chef de l’Etat Joseph Kabila est déterminé à organiser les élections sur toute l’étendue du territoire national. Mais, qu’elles soient des bonnes élections, desélections démocratiques, inclusives et apaisées. Et non des élections qui amèneront des troubles après.

Par conséquent, il faut que tout le processus électoral puisse se passer en toute sérénité et que toutes les étapes électorales soient bien suivies.Mais aussi, tous les coins et recoins de la République doivent participer à ces élections. L’on ne peut organiser les élections sans le Kasaï. Il faut que l’enrôlement se passe aussi dans le Kasaï qui sort des troubles. Voilà pourquoi, il faut laisser du temps nécessaire à la CENI (Commission électorale nationale indépendante), qui est l’organe technique en cette matière électorale, afin d’organiser ces élections dans les meilleures conditions et dans un délai raisonnable. Raison pour laquelle, il a appelé ses électeurs à la patience.

Et comme la démocratie c’est la loi du nombre, Aubin Minaku a donc sensibilisé toutes les populations du grand Nord d’Idiofa à s’enrôler massivement pour que chaque fille et chaque fils d’Idiofa puisse se munir de sa carte d’électeur. Ce, afin que le territoire d’Idiofa puisse avoir un poids politique assez considérable à la mesure de son statut de deuxième territoire du pays sur le plan démographique, après Lubero au Nord-Kivu, selon les statistiques de 1984. C’est pendant les élections que chaque territoire, chaque secteur va démontrer sa puissance politique, a-t-il dit.

Aubin Minaku a aussi insisté sur la pratique démocratique à tous les niveaux, même dans les foyers.  Puisque, chacun est libre de faire son choix. Il a également prôné l’unité de tous les fils et filles du territoire d’Idiofa. Car, dit-on, l’union fait la force. Et il s’est déterminé à s’impliquer personnellement pour que cette unité soit effective à tout prix.

Aubin Minaku répond aux désidératas de ses électeurs

Signalons que partout ailleurs, chaque entité lui présentait un mémo dans lequel sont contenus les désidératas de chaque population.Pour ce faire, le speaker de la Chambre basse du Parlement fait comprendre d’entrée de jeuqu’il s’engage, en sa qualité de deuxième personnalité du pays, afin que le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange s’implique pour développement de chaque entité du territoire d’Idiofa.

Et il a promit de tout mettre en œuvre, pour que les désidératas de chaque entité puisse trouver satisfaction.Ainsi, il veut que chaque entité du territoire d’Idiofa puisse être couverte par au-moins un réseau de téléphonie mobile pour faciliter la communication des administrés. Il a de ce faitrassuré quedès son retour à Kinshasa, il va entrer en contact avec les directions des télécoms pour y travailler, se servant ainsi de sa puissance politique.

Dans plusieurs contrées, il y a eu des besoins concernant la desserte en eau potable et en énergie électrique. L’élu d’Idiofa a également promit de trouver solutions à ces problèmes. Quant à la vétusté des infrastructures publiques et d’autres maisons, il a donné des réponses concrètes quant à la réhabilitation des bureaux des secteurs. L’on a également exprimé les besoinsd’autonomisation des Instituts supérieurs pédagogiques (ISP), comme à Kalanganda, Bea-Nsiengwon, et Bulwem. Là-dessus, sil a aussi promit de trouver très rapidement des solutions et de prendre langue avec les autorités nationales de tutelle.

De même pour la situation épineuse de la mécanisation des fonctionnaires de l’Etat. Surtout qu’il était accompagné dans sa délégation, de l’inspecteur général de la territoriale qui est un fils du terroir. Partout où il est passé, le leader d’Idiofa a fait des cadeaux de cœur pour satisfaire les mamans avec des enveloppes, et les jeunes avec des équipements de sport. Lui aussi en retour, a reçu beaucoup cadeaux en guise de reconnaissance de la population à son égard.

Même dans la nuit profonde, la population a attendu Aubin Minaku

Poursuivant son périple dans le grand Nord d’Idiofa, le président de l’Assemblée nationale a repris son chemin le dimanche matin à partir de la mission catholique Mbeo. Ici, comme partout ailleurs, il a répercuté le même message du Chef de l’Etat sur les élections et la démocratie. Aussi, a-t-il promit sa contribution pour aider tant soit peu, aux difficultés qu’éprouvent l’ISDR-Mbeo et surtout pour la concrétisation de la bibliothèque virtuelle de cette deuxième grande école du grand Bandundu.

Bravant les difficultés de la route très sablonneuses dans des savanes comme dans des forêts, Aubin Minaku s’est arrêté un moment au village Koreama dans le secteur de Kapia où il a été reçu par le chef coutumier Michel Mentshi. Il a profité aussi pour faire passer le message du Président de la République. Il a apporté le même message dans les cités de Mangaï 2 et à Mangaï 1.Egalement, au village Ipamu, le président de l’Assemblée nationale a rassuré la tenue des élections et a promit la réhabilitation de la route Ipamu – Dibaya Lubwe et d’appuyer son hôpital.

A quelques kilomètres de là, l’élu du territoire d’Idiofa Aubin Minaku a conféré avec la masse populaire à Bulumbu et il a fait passer le même message du Chef de l’Etat sur les élections. C’est en début de soirée qu’il a foulé ses pieds dans la commune rurale de Dibaya Lubwe.  Accueilli comme un roi encore ici, le président de l’Assemblée nationale a donné le même message et a sensibilisé la population à l’enrôlement massif en vue des prochaines élections. Il a également promit de répondre positivement aux désidératas de cette population qui a besoin d’un émetteur radio.

Quittant cette cité dans la nuit, Aubin Minaku a été accueilli nuitamment par une grande foule à Kapia secteur, à plus ou moins 110 kilomètres de la ville d’Idiofa, où il s’est livré au même exercice que dans les toutes les autres entités. Et il a terminé cette tournée difficile au secteur de Banga vers 1 heure du matin. L’étonnant est que la population n’a pas dormi pour accueillir chaleureusement leur leader.Chose qui n’a jamais été faite auparavant. Incroyable mais vrai.

Et pour ce geste aussi aimable, le président de l’Assemblée nationale a offert à cette population deux vaches. Et malgré la nuit, il a tenu son meeting devant le bureau administratif du secteur. Au cours duquel, il a fait le message du Chef de l’Etat. Lequel message est bien reçu partout où Aubin Minaku est passé. Et la population a exprimé sa gratitude par des applaudissements et acclamations.

(Depuis Idiofa, Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse