En marge d’un congrès plus ou moins réussi, Udps : F. Tshisekedi succède à E. Tshisekedi

par -
0 291
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est fait. L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (Udps/Tshisekedi), reconnue par le Conseil National de suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA), a tenu du 30 au 31 mars en son siège de 11ème rue Limete, son congrès extraordinaire. Au cours de ces assises de deux jours qui ont réuni tous les combattants de Kinshasa comme d’ailleurs, voir même ceux de la diaspora, et quelques regroupements politiques de l’Opposition congolaise, particulièrement du Rassemblement et d’Ensemble, Félix TshilomboTshisekedi a été élu Président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (Udps). Avec 98,38%, soit 790 voix contre 8 pour son challenger, Guy Bao sur les 803 personnes qui ont participé au vote, Félix Tshilombo succède ainsi à son défunt père biologique, Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Ce dernier décédé le 1er février 2017, soit une année après. Il a été investi au jour de la clôture, soit le 31 mars 2018. Non seulement investi comme président de ce grand parti politique de l’Opposition, le fils biologique et successeur du sphinx de Limete est choisi comme « candidat président de la République » pour les prochaines élections présidentielles qui seront organisées par la Commission Electorale Nationale Indépendante (Céni) dirigée par Corneille Nangaa Yobeluo et financées uniquement par l’Etat congolais, sans soutien extérieur. A partir de ce moment, la Transition Sans Kabila tombe dans l’eau et tous ceux qui avaient cru en cette théorie, doivent changer de camps.

Aussitôt investi, Fatshi est convaincu que son parti arrivera au pouvoir cette année pour redresser le pays. Bien avant de rendre un hommage mérité au Secrétaire général, Jean-Marc Kabund-A-Kabund qui a dirigé le parti 13 mois durant depuis la mort du lidermaximo.

En savoir plus

A 55 ans, Félix TshilomboTshisekedi, l’homme à multiples diplômes (cfr CV publié dans les réseaux sociaux) et une expérience professionnelle moins riche, prend la tête de l’Udps et au mieux projette de diriger la RDC. Vital Kamerhe, Eve Bazaïba, Martin Fayulu et de loin l’italien Katumbi ont encouragé leur camarade à poursuivre le combat qu’a entrepris son père durant toute sa carrière politique.

Alors que l’opinion s’attend à une candidature unique de l’Opposition congolaise, tant soit peu du Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement, Tshilombo ne consulte pas ses pairs et son parti l’annonce comme candidat président. Il va concurrencer son « cher ami » Moïse Katumbi qui, lui aussi, a été choisi il y a peu en Afrique du Sud comme candidat président par les membres de sa plateforme Ensemble. Maintenant que tous deux sont de futurs adversaires, Tshilombo plaidera-t-il encore pour le retour de son « cher ami » au pays ? Difficile à croire car maintenant, le zèle de diriger le Grand Congo s’empare déjà de Fatshi et le cas Katumbi risque d’être classé dans les oubliettes. Dans le cas d’espèce, Katumbi continuera-t-il à prendre financièrement soin de son ami Fatshi, lorsqu’on sait que c’était lui son principal bailleur de fonds ? Maintenant que tout le monde doit se ranger dans la course au pouvoir, les choses se compliquent déjà. Tshilombo devrait se chercher d’autres bailleurs de fonds pour soutenir sa précampagne comme sa campagne proprement dite. Sinon, négocier autrement avec son « cher ami » Katumbi. Ou bien, il sera dans l’obligation de chercher les concours des combattants comme les faisaient bien les supporters du FC Renaissance du Congo, en versant des sommes d’argent dans un tonneau pour soutenir leur équipe de football. Pour rappel, la campagne électorale coûte cher et très cher même. Si Fatshi doute, il n’a qu’à s’inspirer du cas Sarkozy qui a des problèmes avec la justice de son pays pour le financement de sa campagne par la Libye sous Kadhafi.

Sinon, l’opinion doit s’attendre à une crise au sein du Rassemblement que dirige Fatshi, car tout le monde veut être candidat président de la République. Sinon, puisque déjà annoncé, Félix Tshilombo doit consulter toutes les plateformes qui composent le Rassop. Wait and see.

(BernetelMakambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse