En marge du sommet international à Londres: La Grande Bretagne salue les efforts de la Rdc sur la planification familiale

par -
0 186
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’ambassadeur de la Grande-Bretagne en République démocratique du Congo, M. Graham Zebedee a organisé hier en sa résidence, un petit-déjeuner d’échange sur la planification familiale en Rdc. Sa collègue du Canada, Ginette Martin et le secrétaire général à la Santé, M. Mukengeshayi Kupa y ont pris part.

L’objectif de cette activité était de faire un état des lieux de l’accès des foyers congolais à la planification familiale. Aussi, de faire le point sur la contribution des partenaires du Gouvernement congolais pour l’accès à la planification familiale. Et de passer en revue les défis et enjeux spécifiques de l’accès à la planification familiale en République démocratique du Congo.

Ce petit-déjeuner d’échange est organisé en marge du Sommet international sur la planification familiale qu’accueillera le Royaume-Uni le 11 juillet prochain à Londres. Lequel sommet, organisé en partenariat avec le fonds des Nations Unies pour la population et la Fondation Bill et Melinda Gates. Selon l’ambassadeur britannique, ce sommet a pour objectif d’encourager les gouvernements à faire en sorte que les femmes et les filles puissent avoir accès aux méthodes modernes de planification familiale.

Le vœu de l’ambassadeur Graham Zebedee était de permettre à ses invités d’être informés sur la situation actuelle de la planification familiale en RDC et surtout, de l’engagement renouvelé du pays pour l’atteinte des objectifs 2020 de la planification familiale. « La planification familiale améliore la santé des femmes et des filles ainsi que celle de leurs enfants. Elle permet également aux filles de mener à terme leurs études et d’accéder ainsi à de meilleures opportunités économiques », a-t-il fait savoir.

Dans son speech, il a salué les efforts fournis (dans le cadre de la planification familiale) par le gouvernement de la Rdc « pour honorer ses engagements antérieurs ». Aussi a-t-il reconnu que des progrès importants ont été réalisés en rd Congo, grâce au soutien de l’aide internationale.

Cependant, a-t-il souligné, le chemin à parcourir est encore long, « beaucoup reste encore à faire et les défis à relever demeurent importants malgré les réalisations accomplies grâce notamment à l’appui des bailleurs et des partenaires ». Le diplomate anglais a fustigé le fait que les besoins en contraceptifs de la majorité de jeunes ne soit pas satisfaits.

Il a donc appelé tout le monde à agir « maintenant » pour briser ce cycle. Ainsi, a-t-il plaidé pour une synergie d’actions entre bailleurs, gouvernement et le secteur privé en vue d’une réponse efficace.

La loi-cadre sur la santé vivement attendue

Pour sa part, l’ambassadrice du Canada, Ginette Martin a insisté sur l’éducation dans la santé reproductive, afin de s’assurer que les femmes aient des familles en bonne santé. Elle a disponibilité permanente de son pays à appuyer la Rdc dans les domaines respectivement de la planification familiale, de la santé sexuelle et de la reproduction.

Il sied de signaler que les invités à ce petit-déjeuner d’échange ont suivi à cette occasion, l’état des lieux de la planification familiale en République démocratique du Congo. Au cours duquel, ils ont été informés du Plan stratégique national sur la planification familiale et les différents engagements pris par la Rdc au niveau régional et international quant à ce.

Ainsi, une loi-cadre de la santé, lequel inclura la santé de la reproduction et la planification familiale, est vivement attendue. L’acquisition des contraceptifs, l’amélioration de la qualité des services et la mobilisation des ressources affectées pour le financement du Plan stratégique national de la planification familiale, sont prises comme des défis majeurs dans ce domaine.

Aussi, l’appui de DFID à travers le projet ASSP (Accès aux soins de santé primaires) pour la planification familiale était présenté hier aux invités de l’ambassadeur britannique. Grâce auquel, les services de la planification familiale sont présents dans toutes les 52 zones de santé couvertes par le projet ASSP et dans les centres de santé appuyés par le projet.

Cette activité s’est terminée par une séance d’échange, occasion au cours de laquelle  des réponses ont été apportées à des préoccupations ainsi soulevées.

Lepetit Baende

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse