En marge de la tenue du Dialogue national

par -
0 747
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Mugalu et Lugi Gizenga prônent l’unité des partis de Gauche

L’ambassadeur T. Mugalu (Ph. Prince)

L’ambassadeur Théodore Mugalu, chef de la Maison civile du Chef de l’Etat et le secrétaire permanent et porte-parole du Parti Lumumbiste (Palu), Lugi Gizenga, encouragent l’unité des partis politiques de Gauche. Ce, en marge de la tenue du dialogue national projetée pour bientôt.

Il y a assez de brebis galeuses qu’il faut à tout prix extirper de la Majorité présidentielle. Car, si les Saintes écritures disent : « Il faut sortir du milieu d’eux », ces deux personnalités estiment qu’il est temps que les partis de Gauche fassent bloc et que sortent ceux qui étaient entrés sans idéologie ni doctrine, mais pour des raisons pécuniaires et autres. C’est ce que l’on peut comprendre de la démarche du Chef de la Maison civile du Chef de l’Etat, le pasteur Théodore Mugalu, reçu en audience le jeudi dernier par le secrétaire permanent du Palu.

Une détermination sans pareil pour ces deux personnalités partageant la même idéologie et adhérant au même combat pour ce défi qu’attend le pays. C’est un tournant décisif que prend la nation congolaise vers le dialogue attendu et souhaité par tous. « Nous sommes de l’arbre généalogique de Lumumba, nous sommes de Gauche (…) Le Congo a une ligne droite et une ligne gauche. Le père de la droite, c’est Mobutu et de la Gauche, Lumumba », a affirmé le chef de la Maison civile du Chef de l’Etat.

Même son de cloche pour le secrétaire permanent du Palu, qui s’est saisi de cette belle opportunité pour remercier son hôte de marque, avant d’aller à son tour l’unité de la Gauche.

Pour lui, en effet, les partis de la Gauche sont les seuls qui concrétisent la vision des pères fondateurs de la République. « Ses conseils me vont droit au cœur parce que nous avons été préparés (…) nous sommes dans la même logique et voulons que le Congo puisse marcher …», a-t-il ajouté.

Ce coup de massue de ces deux personnalités se justifie et trouve tout son sens du moment, où les gens vont adhérer dans des partis politiques non en fonction des idées, moins encore en fonction de la doctrine, mais plutôt en fonction de ce qu’ils vont gagner en termes d’intérêt du ventre, immédiat. Pourtant, la logique veut que les gens adhèrent à des formations politiques en fonction de la doctrine, de l’idéologie.

En 2011, plusieurs partis politiques même ceux qu’on reconnaît vite comme étant de l’opposition ont changé de casaque affirmant tout haut qu’ils sont de la Majorité présidentielle. Même des partis politiques que l’on reconnaît de manière notoire comme étant de l’opposition avec des insultes à l’appui, subitement, ils se sont déclarés de la plate-forme proche au chef de l’Etat. C’est ce qu’a déploré le pasteur Théodore et son hôte. Ils estiment quant à eux, que les choses doivent changer maintenant que l’on va au dialogue.

Le départ du G 7 n’est pas étonnant

Poursuivant ainsi sa réflexion, l’ambassadeur T. Mugalu, estime que le départ des fondateurs de G7 n’est pas étonnant. Il était évident qu’ils s’en aillent, parce qu’ils n’étaient pas de la même idéologie ou doctrine que le chef de l’Etat.

Il les compare aux greffons. Alors que ce qui sortent du greffon, ce n’est pas de l’arbre. Une espèce dont l’origine est difficile à définir et à identifier. S’inspirant à cet effet, du l’épitre de Paul aux Romains, 11,17-21, le pasteur T. Mugalu prône de l’équilibre entre la gauche et la droite, à la manière des exigences du bon fonctionnement d’un corps humain. «  … Et comme la gauche est au pouvoir en train de travailler, la droite devra la soutenir dans la marche pour qu’il y ait de l’équilibre. La droite ne peut se rebeller contre la gauche qui travaille », peut-on comprendre de sa réflexion, avant de conclure en disant : «  La République démocratique du Congo doit redevenir un espace politique équilibré entre une droite politique et une gauche politique à l’instar des grandes nations », avant de prédire le sort de ceux qui sont partis de la Majorité présidentielle. Soit, dit-il, ils vont envisager le retour à la Mp, soit ils vont se suicider politiquement. Car, l’heure est venue de lever toute confusion   idéologique et doctrinale.

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse