En marge de la 72ème assemblée générale des Nations Unies: Les femmes du monde réfléchissent sur leur avenir

par -
0 338
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La 72ème assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) s’est ouverte mardi 19 septembre 2017 à New-York. Plusieurs Etats membres de cette organisation internationale prennent part à ce grand rendez-vous mondial, qui traite de différents problèmes, ainsi que de l’avenir de l’humanité. Après la cérémonie d’ouverture officielle jalonnée par plusieurs discours de  Chefs d’Etat, des réunions parallèles se tiennent ci et là.

A cet effet, l’ONU-Femme a lancé le même mardi, la table ronde de haut niveau sur l’autonomisation économique de la femme. Ce, en présence du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Gutheres. La République Démocratique du Congo est représentée à cette table ronde par la ministre du Genre, Enfant et Famille, Chantal Safou Lopusa.

Dans sa prise de parole, le secrétaire général de l’Onu a fait savoir que la parité est un grand défi à relever pour atteindre l’autonomisation économique de la femme, en application des engagements des Objectifs de Développement Durable (ODD). Il a souhaité que le groupe de haut niveau se transforme en une plateforme d’actions concrètes, en vue d’atteindre l’autonomisation des femmes à travers le monde.

Les participants à cette rencontre de haut niveau, à laquelle ont pris part des ministres de haut rang, des femmes ministres, des délégués de la société civile, des partenaires techniques et financiers et bien d’autres encore, ont suivi tour à tour le partage d’expériences de certains pays sur l’autonomisation économique des femmes dans leurs pays. Il s’agit notamment des pays comme le Bangladesh, le Royaume Uni, la Tunisie, la Lituanie, le Jamaïque. D’autres expériences ont été partagées par des partenaires intervenant dans ce secteur de l’autonomisation économique de la femme, à l’instar du Fonds Monétaire International (FMI), l’Oxfam, la CITI, l’IPPF…

Chantal Safou partage la riche expérience de la RDC

Un débat enrichissant a eu lieu au cours de laquelle la ministre du Genre, Enfant et Famille de la République Démocratique du Congo, Chantal Safou Lopusa est intervenue pour partager aussi l’expérience de l’autonomisation des femmes dans son pays. Ce, avec une récente expérience du Fonds pour l’investissement des Femmes (FIF), une coopérative des Femmes supervisées par un des services du ministère du Genre, du Fonds National pour l’autonomisation de la Femme (Fonafen), ainsi que d’autres à travers le pays.

Pour cette première journée, le mot de clôture a été prononcé par la secrétaire exécutive de l’Onu Femme, Phumzile Mlambo Ngcuka, qui a procédé officiellement au lancement des AC du groupe des champions de l’autonomisation des femmes dans le monde.

Après cette table ronde de haut niveau organisée par l’Onu Femme, la ministre du Genre, Enfant et Famille de la RDC, Chantal Safou Lopusa a pris part à la discussion de haut niveau sur le potentiel des filles adolescentes organisée par le Canada, la France et l’Unfpa.

Mercredi 20 septembre, Chantal Safou a participé au panel de haut niveau sur l’emploi des jeunes, et un accent particulier a été mis sur la jeune fille. Ce panel a été organisé par l’Union européenne, et l’Onu à travers le Pnud. Un partage d’expériences très enrichissant qui a permis à la patronne du Genre de la RDC d’acquérir d’autres connaissances sur son secteur.

Des Chefs d’Etat défendent le droit de la femme

Lors de l’assemblée plénière des Nations Unies, quelques chefs d’Etat ont inscrit la Femme dans leur speech. Le président des Etats Unis d’Amérique, Donald Trump a promis un grand soutien de son pays à l’Onu en ce qui concerne la promotion de la femme.

Le président français, Emmanuel Macron a affirmé que partout où les causes de la femme sont bloquées, rien ne marche. C’est ainsi que la France s’engage à soutenir toutes les actions de la femme, partout au monde.

Une autre nouvelle qui a marqué la cérémonie d’ouverture de cette 72ème assemblée générale de l’Onu, est celle de la fin du deuxième mandat de la présidente du Libéria, Hélène Johnson. Elle a annoncé que son intervention devant la tribune de l’Onu est la dernière, car elle passe le flambeau à son successeur dans une vingtaine de jours.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse