En marge de la 72ème Assemblée générale de l’ONU Isabel: Tshombe a représenté valablement la Rdc à la concertation francophone

par -
0 370
Isabel Tshombe à gauche, à la concertation francophone de New-York/Ph. Tdr
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme personne ne l’ignore, les délégations des différents du pays du monde se sont retrouvées du mardi 19 au samedi 23 septembre courant à New-York aux Etats-Unis d’Amérique où s’est tenue la 72ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies. Et en marge de la session proprement dite, les Etats-membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), se sont rencontrées autour de la secrétaire générale de cette grande organisation internationale des pays ayant la langue française en partage, Mme Michaelle Jean.

Au menu de cette réunion d’importance capitale tenue sous l’égide du Président malgache, en sa qualité du président du sommet de la Francophonie ; « la sécurité et le développement dans l’espace francophone ».

En effet, indique le communiqué nous parvenu, depuis le 13ème Sommet de la Francophonie tenu à Dakar au Sénégal, les Chefs d’Etat ont exprimé leur volonté de voir la Francophonie renforcer sa présence dans les enceintes internationales. La tradition a donc été respectée dans le cadre de cette 72ème Assemblée générale des Nations-Unies avec notamment, la tenue, le lundi 18 septembre courant au siège de l’ONU, de la concertation francophone de haut niveau.

Grand pays francophone, la République démocratique du Congo ne pouvait pas manquer cette concertation francophone. Ce, au regard de la problématique abordée, à savoir, la sécurité et le développement.

D’autant plus que les questions liées à la sécurité, la paix et au développement s’avèrent très importantes pour la République démocratique du Congo. C’est ainsi qu’à toutes ces assises, la Rdc a été représentée par Isabel Machik Tshombe, la représentante personnelle du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange à la Francophonie.

En outre, signalons que dans leurs interventions, les chefs de délégation, notamment les ministres des Affaires étrangères, ont mis en exergue les différents défis auxquels l’espace francophone fait face ainsi que l’évolution de la situation politique et sécuritaire des pays francophones pour permettre d’insuffler un nouveau dynamisme à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Les travaux ont été coprésidés par la secrétaire générale de l’OIF et le ministre malgaches des Affaires étrangères.

Pour ce faire, le numéro 1 de la Francophone, Michaelle Jean a dans son intervention, souligné l’importance capitale de cette concertation francophone de New-York. « La concertation doit nous conduire à une mobilisation plus large en vue des soutiens massifs nécessaires à la mise en œuvre des plans d’actions régionaux appropries. Il faut davantage  fédérer les efforts et nos perspectives avec un souci de pragmatisme élargi de transversalité et de cohésion pour démontrer la réalité de la solidarité qui nous anime, ainsi que la pertinence également, des réponses que nous pouvons collectivement élaborer », a-t-elle déclaré.

S’agissant de la sécurité dans le monde, en général et en particulier dans l’espace francophone, la secrétaire générale de la Francophonie a déclaré ce qui suit : « Nous sommes tous menacés, nous sommes tous frappés, tous concernés. L’onde de choc de la terreur se propage partout. La Francophonie prend sa part, et elle le fait déjà, dans la mission universelle de construction de la paix et de la sécurité internationales. Et dans ce monde, plus que jamais interdépendant : le multilatéralisme doit demeurer le cadre privilégié de la coopération internationale. Nous devons montrer la voie, au moment où certains pays, sont tentés par l’isolationnisme et l’unilatéralisme ».

Comme une simple coïncidence ou non, la concertation francophone de haut niveau sur la sécurité et le développement s’est tenue à New-York, cette ville lumière des Etats-Unis d’Amérique, à la veille de l’ouverture à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï-central au centre de la RDC, du  Forum sur la paix, la réconciliation et le développement dans l’espace du Kasaï. Ceci démontre à suffisance l’importance que la Rdc et son Président de la République Joseph Kabila Kabange attachent à la problématique de la paix, de la sécurité et du développement.

Le thème qui a été retenu par la Francophonie pour cette concertation francophone est : « La sécurité et le développement dans un espace francophone solidaire ». Lequel thème est en corrélation avec les questions traitées par la présente Assemblée générale de l’ONU, axée notamment à la promotion d’une croissance économique soutenue et d’un développement durable, au développement de l’Afrique, au maintien de la paix et de la sécurité internationale.

(Lepetit Baende et Aurélie Mupepe/Cp depuis New-York)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse