En lieu et place des initiatives sans lendemain: Le GSJD recommande une marche pour le soutien aux élections

par -
0 368
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pendant que la République démocratique du Congo est résolument tournée vers l’organisation des élections couplées (présidentielle, législatives et provinciales) le 23 décembre 2018, nombreux sont les Congolais, mieux les jeunes qui ne comprennent pas comment, maintenant que le calendrier électoral a été publié, et que l’enrôlement des élections se soit clôturé dans les provinces du Kasaï et Kasaï Central, ainsi que dans les territoires de Luilu et Kamiji, dans la province de Lomami, que le Comité Laïc de Coordination, soutenu par l’opposition politique, la société civile et les mouvements sociaux, soit obligé d’organiser les marches. Et ce, pour, à en croire l’organisateur, exigé du président de la République de faire une déclaration qu’il ne briguera plus un autre mandat en Rd Congo.

Réagissant à cette actualité, Daddy Ngoy Tshiswaka,  Coordonateur du Groupe stratégique des jeunes pour le développement (GSJD), rappelle le discours du chef de l’Etat, lors de la 72ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, lorsqu’il a confirmé l’irréversibilité de la ténue des élections en République Démocratique du Congo et sa détermination à respecter la constitution. Fort de la mobilisation de plus de 3.000 jeunes qui ont envahi le Pavillon 17 de la Foire Internationale de Kinshasa (Fikin), le 23 décembre 2017, le Coordonateur du Groupe Stratégique des Jeunes pour le Développement (GSJD) conseille l’organisation d’une grande marche sur l’ensemble du territoire national, sous l’initiative du chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions, pour dire non aux ennemis de la République, non à la manipulation des Congolais et de la Jeunesse en particulier et oui à l’unité, la cohésion du pays, ainsi que le soutien aux élections du 23 décembre 2018.

Pour parvenir à cette idée, Daddy Ngoy Tshiswaka s’est référé à la marche organisée en France, pour dire non au terrorisme islamique, qui avait frappé en plein Paris Charly Hebdo. Cette marche avait réuni autour de France Hollande, quelques présidents africains, ainsi que les Français, pour fustiger le terrorisme et tous ceux qui le soutiennent. De même estime-t-il, Joseph Kabila peut aussi être à la tête d’une grande marche dont l’objectif sera d’apporter un soutien unanime à l’organisation des élections en Rdc. Mais la question est de savoir si André Kimbuta, gouverneur de la ville province de Kinshasa, autorisera cette marche !

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse