En la cathédrale Notre Dame du Congo: Les sœurs de Sainte Thérèse de l’enfant Jésus célèbrent leur jubilé d’or

par -
0 377
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A l’occasion du cinquantenaire de la fondation de leur Congrégation (1967-2017), les sœurs de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Kinshasa (CSSTEJK) ont organisé une messe d’action de grâce. Présidée par le Cardinal Laurent Monsengwo, cette messe s’est déroulée en la Cathédrale Notre-Dame du Congo le dimanche 17 septembre 2017 en présence d’une nombreuse assistance. Cette cérémonie haute en couleur a connu trois temps forts. D’abord, il y a eu les vœux perpétuels des Sœurs Judith Imama, Marie Kebi, Nadège Katumube et Sylvie Katembe. Il s’en est suivi le jubilé d’argent (25 ans) des Sœurs Brigitte Kivwuila, Françoise Massobe et Marie Lumueno. Enfin, le jubilé d’or (50 ans) des Sœurs Antoinette Bwanga et Sidonie Wawa.

Dans son mot de remerciement à la fin de la messe, la Sœur Maribel, Commissaire Pontificale a déclaré ce qui suit : « Nous, sœurs de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Kinshasa, totalisons en ce jour cinquante ans d’existence depuis la fondation canonique de notre famille religieuse », a-t-elle dit. En effet, dans la tradition de l’Eglise catholique, le jubilé est un grand événement.

Le livre de Deutéronome (Dt 15 : 1-8) nous décrit les grâces abondantes que le Seigneur accorde à ses élus. Il s’agit entre autres de la grâce de la rémission des péchés et des peines pour les péchés ; la grâce de la réconciliation entre les adversaires, de la conversion et de la pénitence sacramentelle, la grâce de la solidarité, de l’espérance, de la justice, de l’engagement au service de Dieu dans la joie et dans la paix avec ses frères et sœurs. C’est là l’idéal pour toute vie chrétienne. Soyons dans la joie et dans la paix Chères Sœurs Thérésiennes de Kinshasa. Dieu notre Père sait de quoi vous êtes pétries. Il vous a appelées chacune dans un contexte particulier et aux réalités multiples. Mais, il veut avec votre apport et votre disponibilité visiter son peuple jour après jour. Et ayant reçu de Lui tant de grâces sans aucun mérite de notre part, nous sommes venus aujourd’hui dire merci à Dieu dans cette célébration eucharistique pour sa grande fidélité, son amour et sa miséricorde incommensurables envers nous ».

Et d’ajouter, « nous exprimons au Seigneur notre profonde gratitude pour l’inspiration première déversée en son serviteur feu Cardinal Joseph Albert Malula, Père de l’église de Kinshasa et fondateur de notre congrégation. Aussi merci pour l’avoir illuminé dans le choix de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus comme patronne de sa fondation. Nous remercions de tout cœur le Seigneur pour toutes les réalisations de notre congrégation durant ses 50 années d’existence. Avec  ses 107 religieuses professes aujourd’hui, nous sommes fruit à la fois de l’intuition et de l’inspiration charismatique du feu Cardinal Malula qui avait rêvé offrir à l’église un type nouveau des religieuses ».

‘’Nous saluons la présence combien encourageante du Cardinal Laurent Monsengwo, Archevêque Métropolitain de Kinshasa, Président de cette belle eucharistie, pour tant d’abnégation et sollicitude paternelle. Merci Papa Cardinal, vous vous êtes impliqué depuis l’ouverture de cette année jubilaire en décembre 2016 en sacrifiant votre programme pour nous accompagner’’, a-t-elle conclu.

Après ce mot, la Commissaire Pontificale, accompagnée de quelques Sœurs de la congrégation, est allée déposer une gerbe de fleur sur la tombe du feu Cardinal Malula. Pour rappel, la CSSTEJK a notamment comme mission : l’éducation, la santé, l’accompagnement des enfants abandonnés et de personnes du troisième âge. Pour terminer en beauté cette cérémonie, un repas a été offert à la Maison Sainte Thérèse avec l’animation d’un orchestre de la place et de l’invité surprise, le comédien Jimmy Bopamo.

(BKS/Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse