En hommage à Etienne Tshisekedi: A. Gizenga recommande la mise en berne des drapeaux du Palu et interdit toute manifestation festive

par -
0 696
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis le décès du Sphinx, nombreux sont les messages qui ne cessent d’atterrir, et qui témoignent la grandeur de ce patrimoine que la Rd Congo vient de perdre. Si le corps d’Etienne Tshisekedi a été exposé hier à Bruxelles, capitale belge pour les ultimes hommages, le Secrétaire général du Parti Lumumbiste Unifié (PALU), le patriarche Antoine Gizenga honore avec douleur, la mémoire d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Pour ce faire, il a recommandé la mise en berne de tous les drapeaux du PALU à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Et ce, dans tous les QG de ce grand parti politique et allié de la Majorité Présidentielle. Il s’agit là de plus beaux hommages que le patriarche Antoine Gizenga, âgé de 94 ans, rend au président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (Udps) et du Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA).

Dans un communiqué rendu public le vendredi 3 février, le Secrétaire Général du Palu Antoine Gizenga, présente d’abord ses condoléances à la famille biologique d’Etienne Tshisekedi et à son parti l’Udps. Ensuite, il ordonne que les drapeaux de son parti, le PALU, soient mis en berne jusqu’à ce que la dépouille mortelle de l’ex-Premier ministre soit mise en terre. Dans la foulée, Antoine Gizenga interdit toute manifestation festive au sein de son parti.

Dans ce même communiqué, le plus grand allié de Joseph Kabila évoque le combat politique du président de l’UDPS, un héritage politique de Tshisekedi à la République Démocratique du Congo.

De cet héritage, Antoine Gizenga parle de deux choses qu’il retient le plus. Il s’agit de prime abord du combat pacifique pour la démocratie et  ensuite du bien-être social pour le peuple congolais. Pour ce compagnon de Lumumba, le « modèle du combat de Tshisekedi restera à jamais dans nos consciences comme un idéal de notre modèle de société », a-t-il conclu.

Jean-Pierre Bemba exprime son plus grand regret

Le président du Mouvement pour la Libération du Congo (MLC) et ancien vice-président de la RDC, l’opposant Jean-Pierre Gombo n’a pas voulu se taire quant à la disparition d’Etienne Tshisekedi. Dans son message, il parle de Tshisekedi comme un homme qui a fait vivre le concept d’opposition politique dans notre pays. Le Président National du Mouvement de Libération du Congo (MLC) est choqué par la disparition inattendue du Président National de l’Udps Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Jean-Pierre Bemba affirme compatir sincèrement à la douleur de l’épouse d’Etienne Tshisekedi et ses enfants ainsi qu’à celle de toute sa famille politique. «Je garde en mémoire les propos et l’image du Président Tshisekedi à l’occasion de trois visites qu’il m’a rendues à la Haye», a-t-il dit.

Et de poursuivre que : « ce sont ceux d’un homme qui a fait vivre le concept d’opposition politique dans notre pays et dont la vie a été marquée par sa lutte pour l’intérêt du peuple congolais ». «Au nom du Mlc et Front pour le respect de la constitution ainsi que de ma famille, je présente mes condoléances les plus attristées à sa famille, à l’Udps et également à tous ses partisans», a-t-il conclu.

Crispin Kabasele se souvient de Tshisekedi

Pour Crispin Kabasele Tshimanga, Sénateur honoraire, Président national de l’UDS et ancien représentant de l’UDPS en France (1995-1998), qu’on l’aime ou pas, le Docteur Etienne Tshisekedi wa Mulumba alias Tshikas ou ya Tshitshi a joué un grand rôle pour l’avènement de la démocratie dans notre pays. Il a énormément contribué au déboulonnement de la dictature mobutiste. Je l’ai suivi et accompagné dans cette noble lutte. J’ai donné une partie de ma vie et de ma jeunesse à ce combat en suivant son exemple. Il a été un modèle pour les gens de ma génération. Je lui suis reconnaissant et le serai. Sa mort est une grande perte pour sa famille, pour toute la Nation et pour la grande communauté kasaienne. J’ôte mon chapeau devant le  Grand Baobab de la politique congolaise qui vient de nous quitter. Adieu le Vrai et Grand Combattant de la liberté et de la démocratie.

Justin Bitakwira parle de Tshisekedi comme un père

Après l’anéantissement du MNC, et la création du Parti Lumumbiste Unifié, l’UDPS s’est révélée comme deuxième force politique, après le MPR. Plusieurs acteurs politiques qui dominent la scène politique ont fait le chemin avec la fille ainée de l’opposition. Parmi eux, l’actuel ministre des Relations avec le Parlement, Justin Bitakwira, qui n’est pas resté insensible au décès d’Etienne Tshisekedi. Il a reconnu en cet homme, la constance politique, sa lutte pour l’avènement de la démocratie. « Pour moi, Tshisekedi était un père ; une idée et nous tous, nous sommes passés à l’UDPS. Je retiens de Tshisekedi qu’il nous chasser la peur lorsqu’on adhérait à l’UDPS ».

D’ailleurs, se souvient-il, avoir sollicité, il y a une année, qu’un monument soit érigé en l’honneur d’Etienne Tshisekedi, symbole de la démocratie. « Qu’on l’aime, qu’on ne l’aime pas, Tshisekedi a enclenché une révolution dans ce pays. Il faut reconnaitre sa constance, mais même si on ne s’est pas entendu sur la ligne idéologique, un père peut être catholique et le fils protestant, ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas ton père. Malgré les petites contradictions par ci par là ».

A l’occasion, il adresse ses condoléances à la famille biologique éplorée, mais aussi à sa famille politique. Exhorte, les militantes et militants du parti, que les obsèques d’Etienne Tshisekedi se passent dans la cohésion totale au niveau de sa famille, au niveau du parti, au niveau Rassemblement et  même de la République.

Cependant, Justin Bitakwira reconnait qu’il est difficile de  le remplacer tout de suite, car même l’Accord de la Cenco a un impact sur ce qui se faisait. « Lorsqu’un chef d’orchestre disparait, on reconstituera l’orchestre après plusieurs années. C’est difficile de remplacer tout de suite un monument ».

En somme, pour les bantous, conseille-t-il,  la mort nous unit, plutôt que divise les humains. En tant que bantou, tous ceux qui vont se permettre de la spéculation au nom de la mort, des enchères au nom de la mort, vont pêcher contre la mémoire d’Etienne Tshisekedi. Il mérite notre respect !

Les Congolais pleurent Tshisekedi, sans partis politiques

De même, le ministre de l’Urbanisme et Habitat, Joseph Kokonynagi a salué la mémoire de l’illustre disparu. Il a affirmé qu’Etienne Tshisekedi est un modèle de la démocratie et de la constance politique. Il  invite par ailleurs, les Congolais dans son ensemble de rendre un hommage mérité, au baobab et patriarche de la Rdc. Par la suite, il a adressé ses vives condoléances à la famille biologique, à l’UDPS et au Rassemblement.

Pour le Secrétaire Général Adjoint de la MP, la République Démocratique du Congo se sent touchée par cette disparition, au moment où on l’attendait le moins. Ceci dit, les Congolais, par la mort du Patriarche Etienne Tshisekedi, ont prouvé pour la énième fois à la face du monde, qu’ils ont une âme. Celle qui pleure Etienne Tshisekedi, sans couleur politique. Plutôt, un père, dont les Congolais se souviendront longtemps possible, à travers sa lutte politique.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse