En dépit de sa résistance: La Rd Congo face à l’urgence de la mise en œuvre des 28 mesures de mitigation

par -
0 510
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Fort de la situation macroéconomique interne qui résiste encore aux chocs exogènes, et conformément aux instructions du Président de la République, il y a urgence pour la Rd Congo de mettre en œuvre des 28 mesures de mitigation, mais aussi de limiter toutes les actions tendant à amplifier les risques sur les équilibres macroéconomiques fondamentaux.

Au 11 mars 2016, la situation économique et financière au niveau africain s’est caractérisée par les effets négatifs de la baisse des cours des matières premières sur le marché mondial qui sont perceptibles sur les économies exportatrices qui enregistrent des déficits internes et externes, dont les conséquences s’inscrivent sur la valeur externe de leurs monnaies respectives et le taux d’inflation. Dans certains pays, les monnaies se sont dépréciées à environ 40%. S’agissant de la RDC, grâce à un meilleur dosage des politiques budgétaire et monétaire, le Franc congolais demeure stable, en dépit de la fluctuation libre dictée par les forces du marché.

Le marché des métaux, essentiellement en ce qui concerne le cuivre et l’or, a connu un retournement des tendances qui se maintient depuis quatre semaines. En effet, au 10 mars, il est encore noté une hausse substantielle, soit 3,26% pour le cuivre dont le cours est passé de 4.779,00 USD, son niveau au 03 mars 2016, à 4.935,00 USD. L’once d’or quant à elle, a gagné 1,13%, se vendant à 1.250,00 USD, contre 1.236,09 USD précédemment. Pour ce qui est du cobalt, le prix de la tonne métrique s’est maintenu à 23.951,43 USD.

La même tendance haussière notée sur le marché des métaux en un mois s’est également étendue sur le pétrole. Au 10 mars 2016, le marché de Londres et de New-York ont enregistré respectivement une hausse de 9,26% et 19,02%. Les barils du brut s’y étaient vendus à 40,71 USD et 38,47 USD, contre 37,26 USD et 36,32 USD au 03 mars 2016. S’agissant des céréales, il est noté la même tendance que la semaine écoulée, se présentant comme suit : 10,11 USD/tonne (-1,51%) pour le riz ; 133,26 USD/tonne (+2,47%) pour le maïs ; 471,50 USD/tonne (+4,03%) pour le blé.

La situation est sous contrôle

Sur le plan national, il s’observe un ralentissement du niveau de hausse des prix intérieurs qui s’était accéléré à la troisième semaine de février. Il en est de même du marché des changes, dont la fébrilité constatée s’est estompée. Ainsi, le cadre macroéconomique demeure stable, comme attesté ci-après : Le taux d’inflation hebdomadaire est à 0,047% (+0,008 point). En cumul, l’inflation a atteint 0,260%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent à 1,361% pour un objectif de 3,4%.

Il faut aussi dire que le marché de change, au 11 mars 2016, est demeuré stable, avec de légères dépréciations respectives de 0,2% et 0,3% sur les marchés indicatif et parallèle. Le taux de change sur les deux compartiments était à 935,73 CDF/USD et 941,40 CDF/USD, contre 934,12 CDF/USD et 938,75 CDF/USD la semaine écoulée. Il sied de préciser que l’écart s’est quand même réduit entre le taux officiel et le taux parallèle. Aussi, à la suite de la surchauffe observée les deux dernières semaines, le Gouvernement a pris toutes les mesures en collaboration avec la Banque centrale du Congo (BCC) pour continuer à soutenir la monnaie. Comme pour dire que tout est sous contrôle et il n’y a pas à s’inquiéter outre mesure.

Au-delà de ce qui a été dit, les réserves internationales, au 10 mars 2016, étaient à 1.308,9 millions USD, couvrant 5,78 semaines d’importations des biens et services et le taux directeur de la Banque centrale du Congo est à 2% au 11 mars 2016, avec une marge positive de 1,02 point. Le solde ajusté des opérations financières de l’Etat à fin février est déficitaire de 42,888 milliards CDF contre une projection de 36,229 milliards CDF, provenant des recettes de 279,974 milliards CDF (90% de réalisations) et des dépenses de 322,835 milliards CDF (93% d’exécution). Concernant le mois de mars, au 11, le solde mensuel du compte général est négatif de 57,614 milliards CDF, résultant des recettes de 44,213 milliards CDF et des dépenses de 101,828 milliards CDF.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse