En dépit de la mise en garde sévère de l’autorité urbaine

par -
0 428
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Des lotisseurs anarchistes persistent à la N’Sele

Suite aux nombreux abus causés par certains agents de la territoriale corrompus de la ville de Kinshasa qui, à longueur des journées, s’illustrent à la vente illégale de parcelles sur lesquelles s’érigent des constructions anarchiques visibles à travers la capitale congolaise, aucun cœur sensible ne peut rester indifférent. Devant cette attitude qui frise le césarisme, interpellé, le Gouverneur de la ville, André Kumbuta Yango se propose de prendre des mesures draconiennes contre tout agent communal auteur d’un acte qui n’honore pas le cheminement de l’administration urbaine. Ceux qui seront pris la main dans le sac, connaîtront la rigueur de la loi.

En effet, les kinois ont la souvenance de ce qui s’était passé dernièrement dans certains sites de la capitale notamment dans la commune de Limete du coté de la concession « Socopao » ainsi que dans l’enclos de l’ONATRA et aussi du coté de la commune de Kasa-Vubu dans l’espace à l’alentour de l’Institut Médical (ex Ecole AMI) où les bulldozers de l’Hôtel de ville sont passés détruire toutes les constructions anarchiques ciblées, jetant ainsi dans la rue de nombreuses familles innocentes.

Cela, avec toutes les conséquences des faits.

Et pourtant, les victimes propriétaires de ces constructions anarchiques que nous avions rencontré dans le cadre de notre mini enquête tant à Kingabwa qu’à Kasa-Vubu sont unanimes de reconnaître qu’ils étaient roulés dans la farine par leurs bourreaux qui leur avaient donné des documents qui brandissent comme actes de propriétaires. Or, toute cette catégorie de personnes spécialisées dans la magouille, n’est pas autorisée de donner des titres de propriétés foncières à qui que ce soit, cette compétence relevant du seul Ministère des Affaires foncières.

A l’exemple de ce qui se passe actuellement au quartier Lokali/Sicotra dans la commune de la N’Sele où le chef de ce quartier, loin de vouloir travailler en respectant l’ordre et en privilégiant la paix, s’adonne à la spoliation des espaces en vendant illégalement et spectaculairement des avenues de sa juridiction qu’il transforme en parcelles.

Plusieurs fois informé de cette situation, le Bourgmestre de la commune de la N’Sele, n’est jamais descendu sur le lieu pour constater le fait, peut-être par peur des représailles.

Devant une telle situation qui embellit une confusion qui ne dit pas son nom, l’organe de la loi devra savoir sur quel pied danser en faisant son travail dans le respect de toutes les règles de la déontologie.

Informé de cette confusion délibérément entretenu, le Gouverneur de la ville dit suivre attentivement ce qui se passe au quartier Lokali/Sicotra avant de prendre la décision qui s’impose étant donné que nul n’est au dessus de la loi. Une équipe d’experts en urbanisme de l’Hôtel de ville va descendre sur le lieu pour constater les faits avant que le Gouverneur de la ville puisse prendre des mesures sévères contre les semeurs du désordre.

 

(Kingunza Kikim Afri ) 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse