En collaboration avec ses partenaires de la Corée du Sud « Isaac construction » au chevet des enfants handicapés du Centre Kikesa à Livulu

par -
0 142
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Situé sur l’avenue Oasis au quartier camp Livulu dans la commune de Lemba, le Centre professionnel pour handicapés Kikesa est une association sans but lucratif œuvrant pour la réadaptation globale des personnes en situation de handicap. Le centre assure le programme de réadaptation des handicapés moteurs, infirmes moteurs cérébraux, sourds-muets et malentendants, retardés mentaux, autistes et épileptiques, enfants caractériels, et inadaptés scolaires.

Le centre Kikesa vient de pousser un ouf de soulagement, qui contrarie les multiples difficultés qu’éprouve cette structure pour son bon fonctionnement, en tant qu’établissement d’éducation spéciale. En effet, le centre a reçu, hier jeudi, un important lot d’équipements nécessaires pour l’encadrement d’enfants vivant avec handicap. Le lot provenant de la Corée du Sud était constitué notamment des fauteuils roulants, des béquilles et d’autres matériels adaptés.

C’est une donation spéciale de l’entreprise « Isaac Construction-Rdc », laquelle est chargée d’exécuter les travaux de réalisation du nouveau Musée national sur le boulevard Triomphal. Ce, dans le cadre de son action humanitaire dénommée : « We walk together » (qui se traduit en français : « nous marchons ensemble »), et en collaboration avec ses partenaires basés à Séoul, la capitale sud-coréenne.

Le geste posé ce jour justifie donc l’esprit philanthropique qui caractérise cette entreprise sud-coréenne de construction œuvrant en Rdc, mais aussi et surtout son intérêt, sa volonté et son grand amour envers des enfants vulnérables et particulièrement ceux vivant en situation de handicap.

Ces équipements de travail ont été remis au responsable du Centre Kikesa, André Baketimini, par le directeur général de l’entreprise Isaac Construction-Rdc, l’Ir Hwan Bo Chung Wan, et du responsable du chantier du nouveau Musée national, M. Samuel Kim (photo ci-contre). La cérémonie a eu lieu dans l’enceinte du centre Kikesa en présence des bénéficiaires, donc les enfants en situation de handicap qui y sont pris en charge.

Auparavant, la délégation de l’entreprise Isaac Construction a été accueillie à son arrivée par le staff dirigeant et les enfants handicapés du centre. Au cours d’une réunion de prise de contact, des explications sur la création, les objectifs, l’organisation, la gestion ainsi que le fonctionnement au quotidien du centre Kikesa ont été fournies à la délégation hôte.

Ce, avant une visite guidée des différents compartiments et départements que renferme le centre professionnel pour handicapés Kikesa. Notamment, les bâtiments abritant le centre de santé et tous ses services (les salles d’hospitalisation, de kinésithérapie, de chirurgie, d’accouchement…, les cabinets dentaire et ophtalmologique), les salles de classe du complexe scolaire et de l’Institut de technique médicale, la salle informatique, des ateliers, les dortoirs, le réfectoire, la bibliothèque, le cabinet longopédique, etc.

Un geste qui va continuer 

Pour le directeur général de l’entreprise Isaac Construction, ce premier lot de matériels ne constitue que le premier geste. L’Ir Hwan Bo Chung Wan a rassuré que d’autres gestes d’envergure de ce genre seront posés dans les tout prochaines jours en faveur de ce centre Kikesa.

De son côté, Samuel Kim, responsable du chantier du nouveau Musée national, a fait comprendre que ce geste émanait de la bonne foi du Dg de la société Isaac Construction-Rdc. « Il a un bon cœur. C’est pourquoi il a toujours cherché des centres congolais pour aider les handicapés. C’est le résultat que nous avons aujourd’hui. Nous sommes encore au début. Nous allons continuer à poser des gestes, et vous serez témoins. Il y aura encore plusieurs autres actions philanthropiques qui seront menées par la société, son Dg ainsi que ses partenaires », a-t-il confié.

Pour sa part, Me Caravalhos Muzaz Nawej, l’un des conseillers de l’entreprise Isaac Construction-Rdc, a confié que même si elle œuvre en République démocratique du Congo dans le domaine de la construction, sa société ne pouvait rester indifférente face aux problèmes des enfants congolais. Voilà pourquoi elle devrait travailler en partenariat avec le Gouvernement de la République dans le secteur social, a-t-il ajouté. A l’en croire, sa société pose ces actes par humanisme.

« Pour expliquer l’acte que la société vient de poser, nous allons nous baser plus sur l’humanisme… Ce que nous venons de faire, ce n’est pas pour la première fois. Nous l’avons également réalisé dans deux centres pour handicapés à Kintambo. Et notre dévolu est tombé cette fois-ci sur ce centre de Kikesa. Le Dg l’a dit, ce n’est pas le dernier geste ici. Nous attendons une liste de besoins qui nous sera transmise tantôt. Nous reviendrons prochainement ici au centre Kikesa, pour d’autres gestes… Félicitations aux fondateurs de ce centre. Il est vaste et compte plusieurs services. Félicitations à l’équipe qui gère ce lieu. Je pense qu’il y aura d’autres donateurs comme nous, qui viendront ajouter ce que nous n’avons pas pu terminer », a expliqué Me Carvalhos.

De la gratitude exprimée envers Isaac Construction-Rdc

Le responsable du centre Kikesa, M. André Baketimini a exprimé toute la gratitude de son institution à l’égard de l’entreprise Isaac Construction-Rdc. « J’ai vraiment une grande joie de voir les personnes de bonne volonté qui pensent quand même aux déshérités. Parce que ces genres d’actions sont devenus rares dans notre pays. Mais je suis très ému de voir les expatriés penser aux personnes qui n’ont vraiment rien. Donc, à cette occasion je les remercie vivement au nom du comité de direction du centre Kikesa », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter, « Je souhaite que cela ne soit pas pour la dernière fois. Qu’ils reviennent, qu’ils nous assistent. Je crois que ça sera la meilleure façon de continuer notre collaboration ou de penser aux autres qui n’ont rien. Parce qu’il y a encore beaucoup de besoins pour le fonctionnement du centre. Mais ce qui est fait, c’est une première pour nous. Vraiment nous sommes satisfaits ».

Il a rappelé que le centre Kikesa a 50 ans d’existence dans l’apprentissage professionnel. Il a été créé depuis 1968 par trois professeurs, dont feu l’écrivain Zamenga Batukezanga.

Signalons, par ailleurs, que l’entreprise Isaac Construction-Rdc n’est pas à son premier geste philanthropique à Kinshasa. Le centre Kikesa est le troisième sur la liste d’actions posées dans ce sens.

En novembre 2017, cette société sud-coréenne chargée de la construction du nouveau Musée national a volé au secours de deux autres centres pour handicapés physiques. C’était en novembre de l’année dernière, dans la commune de Kintambo.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse