En campagne électorale: Solange Masumbuko à la conquête de l’électorat de la Lukunga

par -
0 2233

Parmi les femmes alignées à la course aux élections législatives nationales, figure également Solange Masumbuko Nyenyezi Amisi. Elle est la trésorière générale de l’Alliance des forces démocratiques du Congo, AFDC, et membres de plusieurs associations. C’est le cas  du Cadre permanent de concertation de la femme, CAFCO. Elle est experte à la cellule technique de l’Assemblée nationale, où elle a pu contribuer aux réflexions de certaines dispositions de loi portant sur les élections en République démocratique du Congo. Assistante à l’Université pédagogique nationale, Solange Masumbuko a, sous sa plume, écrit plusieurs articles tout en contribuant à l’élaboration de différents travaux scientifiques.  Elle est également représentante d’une plateforme dénommée Action pour le développement et l’autonomisation des communautés africaines, ADEAC.  Elle a initié des écoles d’apprentissage de métiers ADEAC auto-écoles, peinture ; tricotage, ajustage …  Son rêve est de voir la RDC devenir d’ici 2050, un pays avec une classe moyenne avoisinant soixante-dix (70%) pourcent.

Des projets plein le portefeuille

En effet, la candidate numéro 176 aux législatives nationales à la Lukunga ne manque pas de vision. Elle envisage d’autonomiser l’être humain. Ce qui donne à son projet trois pouvoirs : décider, choisir et accéder aux revenus. Dans son combat d’accompagner les jeunes à se lancer à l’entreprenariat, la candidate numéro 176 à la Lukunga travaille également dans le cadre de l’encouragement des femmes micro-entrepreneures gérantes de petites unités de production. Pour elle, le soutien à la jeunesse peut conduire à l’émergence de la RDC. C’est ainsi que son credo repose sur les trois « T » : temps, talent et travail.

Fort de l’expérience acquise dans l’enseignement et dans l’expertise au Secrétariat général de l’Assemblée nationale, une fois élue, elle compte participer valablement dans l’élaboration des lois, dans le control de l’exécutif national mais aussi dans l’adéquation entre les lois votées et l’attente du peuple. Elle vise ainsi être la  Porteuse du plaidoyer de la population, et défenseuse de gérantes de petites unités de production car celles-ci contribuent à l’économie du pays.

Pour s’y prendre, elle compte alors inscrire un budget conséquent pour soutenir les femmes entrepreneures.

Par ailleurs, elle pousse sa base à voter, non pas pour des cadeaux ou des t-shirt mais plutôt par conviction des idéaux.

En somme, Solange Masumbuko Nyenyezi Amisi est confiante à la  victoire avec son slogan : «  Bongola mayele na yo ekoma mosolo » (traduire : transforme ton intelligence en ressource financière ».

Dorcas Ntumba

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse