En attendant que l’avion qui est saisi revienne: Le Gouvernement réfléchit sur une solution palliative

par -
0 642
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après la saisie de l’avion de Congo Airways par la justice Irlandaise, le Gouvernement annonce que le procès suit son cours normal et ses équipes sont prêtes à présenter tous les arguments ainsi que tous les documents qui permettront à ce que ce procès se déroule normalement pour un dénouement heureux en faveur de Congo Airways. Entre-temps, une solution palliative est à l’étude, en attendant que l’avion revienne.

Tout juste après la saisie de l’aéronef de Congo Airways, nombreux sont ceux-là qui ont cru à tort que le Gouvernement de la République ne faisait rien pour rentrer dans son droit. C’était sans savoir la méthodologie utilisée par la Rd Congo afin que l’avion revienne à la compagnie nationale. De la réunion de la Troïka stratégique d’hier lundi à la Primature, nous apprenons que le ministre des Transports et Voies de Communication a été invité spécialement pour donner les précisions par rapport à ce dossier.

A en croire le ministre de l’Economie nationale, Modeste Bahati Lukwebo qui a donné le compte rendu de cette réunion à la presse, le procès suit son cours normal et les avocats congolais sont prêts à présenter tous les arguments, ainsi que tous les documents qui permettront à ce que ce procès se déroule normalement pour un dénouement heureux en faveur de Congo Airways. Et le ministre des Transports a présenté une solution palliative en attendant que l’avion qui est saisi revienne et cette solution est en étude au niveau du Gouvernement.

Pour revenir à cette réunion, disons que s’agissant de la situation internationale, le Premier ministre Matata Ponyo a fait un rapport de la dernière réunion du Fonds monétaire internationale (FMI), qui insiste sur l’inclusion financière. A cet effet, le Gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC) est entrain d’étudier les possibilités de voir comment mettre un accent sur l’inclusion financière, a expliqué le ministre de l’Economie, avant d’ajouter que d’ores et déjà, il est démontré qu’il y a de plus en plus du crédit à l’économie dépassant les 10% par rapport à la situation antérieure.

Sur le plan national, dit-il, il s’observe une baisse de la croissance économique et même la Chine qui jadis allait au-delà de 10%, se situe à 6,4%, ce qui inquiète les économies exportatrices comme la nôtre. Ainsi, il s’observe un raffermissement de l’Euro par rapport au dollar américain, ainsi que la parité Euro-dollar se situe à 1,14 la semaine qui vient de s’achever contre 1,13 la semaine d’avant. Et concernant les cours des matières premières, en ce qui concerne les céréales, elles ont connu toutes une hausse. La tonne de riz se vend à 12,90 dollars Us. Tandis que le blé, c’est 453 dollars la tonne métrique, contre 133 dollars la tonne de maïs.

Les matières précieuses comme le cuivre a connu une légère baisse se situant à 5349 dollars la tonne. Le cobalt a gardé le même 30 mille 2 dollars Us la tonne. L’or a connu une légère hausse se situant à 1.017 dollars l’once. Pour ce qui est de la parité Franc congolais-dollars, ce dernier s’est échangé au taux interbancaire de 925 Francs congolais, tandis qu’au marché parallèle, c’était 932 FC.

De leur côté, les finances publiques ont connu un déficit de 96 milliards de Francs congolais. Dans l’entretemps, il y a eu des rentrées dans les caisses du trésor public qui ont atténué le cumul annuel et le situe à un déficit de 5.55 milliards de Francs congolais. En ce qui concerne la paie, elle se poursuit normalement. La commission de contrôle va déployer sur l’ensemble du territoire national. S’agissant des réserves en devise au niveau de la Banque centrale du Congo (BCC), elle se situe à 1 milliard 538 millions de dollars Us. Ce qui représente 6,39 semaines d’importations.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse