Embargo sur les armes, décrispation politique, etc. Ramazani Shadary rassure les membres du Comité de sanction

par -
0 417
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La situation sécuritaire et politique, ainsi que l’application des mesures d’embargo des Nations-Unies sur la prolifération et le trafic d’armes en République démocratique du Congo, étaient au centre d’une importante réunion présidée le mardi 17 octobre au salon bleu du ministère des Affaires Etrangères. Au cours de cette importante réunion qui a duré près de 2 heures, les membres du Comité de sanction des Nations Unies qui ont séjourné à Kinshasa pour surveiller l’application des mesures d’embargo sur la prolifération et le trafic d’armes en Rdc, se sont également enquis de la situation sécuritaire et politique du pays.

Le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary a relevé les avancées significatives enregistrés sur le plan politique. Il a été noté une bonne progression du processus électoral, la formation du gouvernement d’union national, la mise en place du Conseil national de suivi de l’Accord de la Saint-Sylvestre (CNSA) et sur le plan sécuritaire, l’on signale le retour de la paix au Grand Kasaï après plusieurs exactions commises par la milice terroriste opérant sous le label Kamuina Nsapu. Le patron de la territoriale a appelé les experts des Nations Unies à bien tenir compte de ces avancées.

Soulignons que Ramazani Shadary a fait part des préoccupations du gouvernement congolais lorsque les Nations Unies jugent disproportionnée la réponse des forces de sécurité congolaise aux graves exactions perpétrées par des groupes armés opérant en Rdc. Il est par ailleurs revenu sur le silence assourdissant du conseil de sécurité de l’Onu vis-à-vis des pillages des matières premières de la Rdc par des pays voisins bien identifiés. Il est prouvé que c’est l’argent de la vente de ces matières premières qui sert à l’achat des armes pour déstabiliser la Rdc, a rappelé Pascal Nyembo, DGA du Centre d’Expertise et de Certification des Substances Minérales Précieuses et Semi-précieuses

Pour sa part, le ministre d’Etat en charge de la Justice a éclairé les experts de l’Onu sur l’application des mesures de décrispation politique, en ce qui concerne les dossiers de certaines personnalités poursuivies par la justice. Les membres du Comité de sanctions des Nations Unies se sont appesantis sur la lutte contre l’impunité et la sécurisation des experts des Nations Unies envoyés en Rdc. Enfin, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité a transmis à ses interlocuteurs la reconnaissance du gouvernement congolais au Conseil de sécurité des Nations Unies à l’occasion de l’élection de la Rdc au conseil de droit de l’homme.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse