Elvis Mutiri et l’ADR tournent le dos à François Muamba

par -
0 423
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« Il n’existe qu’un seul parti dénommé Alliance pour le Développement et la République (ADR), reconnu par l’autorité publique en RDC. Ce parti a comme autorité morale Elvis Mutiri Wa Bashara et président national ad intérim Faustin Mpako désignés par des membres fondateurs en assemblée générale élargie aux délégués provinciaux (…) L’ADR se réserve, de ce fait, le droit de traduire devant les instances habilitées, quiconque qui s’évertuera à utiliser sa dénomination ainsi que ses insignes, pour semer la confusion sur l’existence d’un autre parti politique qui aurait d’autres membres dirigeants. L’ADR oriente toutes ses actions dans la ligne politique tracée par l’opposition républicaine, pour ce qui est notamment des enjeux politiques de l’heure », c’est ce qui ressort de la déclaration politique lue mardi 22 novembre au sortir d’une importante réunion du parti tenue à Goma.

Ce document révèle encore que l’ADR, parti politique membre de l’Opposition Républicaine dit se féliciter du début de la mise en œuvre de l’accord issu du dialogue politique national inclusif, avec la récente nomination de Samy Badibanga en tant que premier ministre du gouvernement d’union nationale. Un geste salutaire du chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, en vue de sauver la RD Congo de l’impasse politique projetée par une frange de l’Opposition Congolaise, qu’est le Rassemblement des Forces politiques Acquises au Changement dirigé par Etienne Tshisekedi et dont François Muamba a rejoint depuis juillet 2016. Un choix non apprécié par ses siens, voulant préserver la paix chèrement acquise.

Eu égard à tout cela, l’Alliance pour le Développement et la République (ADR) dit avoir constaté l’exclusion de l’ancien président, François Muamba Tshishimbi, et indique qu’elle fait partie de l’opposition républicaine.

« François Muamba, avait démissionné en juillet dernier de ses fonctions du coordonnateur du Mécanisme National de Suivi de l’accord-cadre d’Addis-Abeba (MNS). Dans sa lettre de démission, il avait dit que c’est  l’esprit  républicain, expression de son patriotisme, qui l’a amené à respecter les choix du chef de l’Etat et assumer les siens », extrait tiré dudit document.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse