Elu président de l’Apf

par -
0 546
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Aubin Minaku déterminé à redynamiser l’organisation, à promouvoir la démocratie, …

A l’issue des assises de la 41ème session tenue du 9 au 10 juillet à Berne, en Suisse, Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo a été élu le vendredi 10 juillet 2015 président des Assemblées parlementaires francophones (APF). Le Speaker de l’Assemblée nationale de la Rd Congo était l’unique candidat de l’Afrique dont le représentant devait occuper le poste.

Créée depuis 1967 sous l’initiative de l’ancien président sénégalais Léopold Sedar Senghor, l’Apf regroupe aujourd’hui les parlements de 18 pays francophones, une véritable machine de contrôle, de régulation et de proposition aux gouvernements des différents pays pour la promotion de la démocratie et d’un développement harmonieux et durable. Dans son discours comme nouveau président de l’APF, Aubin Minaku a affiché sa détermination pour la redynamisation de l’organisation, la promotion de la démocratie, la promotion de la femme, l’emploi des jeunes, la lutte contre le terrorisme et le réchauffement climatique.

En réaction à cette élection de l’honorable Minaku au sommet de l’Apf, la députée nationale Geneviève Inagosi, qui était sur place dans la salle, a salué le désenclavement diplomatique de la Rdc, avec cette reconnaissance internationale des efforts du président Joseph Kabila et du Parlement congolais, avec l’honorable Aubin Minaku, dans la promotion de la démocratie. Elle a souhaité que la promotion de la femme soit parmi les grandes réalisations du président Minaku.

Pour l’honorable Pius Muabilu qui était également de la délégation, c’est pour la première fois en 48 ans qu’un congolais occupe cette haute dignité diplomatique internationale. Il a aussi souligné que, outre cette élection, Aubin Minaku a été décoré Grand Croix de la pléiade, la plus haute distinction de l’organisation.

Quant au député Christophe Lutundula, il a souligné que le président Minaku porte désormais les aspirations légitimes des populations des 18 pays francophones du monde en termes de démocratie, de la promotion de la jeunesse et de développement partagé. En somme, les élus et les peuples francophones espèrent que le mandat du président Minaku apportera un vent nouveau dans cet espace linguistique et politique, qui n est pas épargné par les atteintes aux libertés fondamentales, par les menaces terroristes et la lenteur du développement.

Des objectifs de l’Apf

Il sied de souligner que l’Assemblée a pour objectifs : de représenter auprès des instances de la Francophonie les intérêts et les aspirations des peuples de l’espace francophone ; de promouvoir la démocratie, l’Etat de droit et les droits de la personne, plus particulièrement au sein de la communauté francophone ; d’apporter une perspective politique aux instances de la Francophonie ; de se saisir de toutes questions l’intéressant, notamment celles relatives à l’actualité politique internationale, et de transmettre des avis en conséquence aux instances de la Francophonie ; de s’assurer que les Déclarations et résolutions adoptées par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage, ci après appelée le « Sommet », sont mises en œuvre et exécutées par l’Organisation internationale de la Francophonie et les opérateurs dans les délais requis ; de favoriser la coopération et de renforcer la solidarité au sein de la communauté francophone, dans le respect du droit au développement, etc.

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie est un lieu de débats, de propositions et d’échanges d’informations sur tous les sujets d’intérêt commun à ses membres. Par ses avis et recommandations à la Conférence ministérielle de la Francophonie et au Conseil permanent de la Francophonie, elle participe à la vie institutionnelle de la Francophonie. Elle intervient devant les chefs d’Etat lors des Sommets de la Francophonie. En étroite collaboration avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), elle engage et met en œuvre des actions dans les domaines de la coopération interparlementaire et du développement de la démocratie. Ses actions visent à renforcer la solidarité entre institutions parlementaires et à promouvoir la démocratie et l’État de droit, plus particulièrement au sein de la communauté francophone.

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie mène un important travail de réflexion portant sur des sujets tels que les libertés et droits politiques, les Parlements et la communication, l’espace économique francophone et la coopération décentralisée ou encore l’éducation, les obstacles à la diffusion des connaissances dans les pays francophones ou la place du français dans les organisations internationales. L’Assemblée se prononce sur la base de rapports établis par ses Commissions.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse