Elu président de l’APF à la 41ième session en Suisse

par -
0 638
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Aubin Minaku salue les efforts fournis par Joseph Kabila

* C’est à bord d’un régulier d’Air France, que le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku Ndjalandjoko a atterri à l’aéroport international de N’Djili, en provenance de Berne, en Suisse, où il a été élu à l’unanimité président de l’Assemblée parlementaire Francophone (Apf)

*A en croire le Speaker de la chambre basse et président de l’Assemblée parlementaire francophone, son élection à la tête de cette institution est le fruit d’un travail abattu par le président de la République Joseph Kabila Kabange, depuis le 26 janvier 2001. Un travail de patience qui a permis à la République Démocratique du Congo d’obtenir sa place qui lui revient dans le concert des Nations

C’est à bord d’un régulier d’Air France, autour de 17h30, que le président de l’Assemblée nationale a atterri hier à l’aéroport international de N’Djili en provenance de Berne, en Suisse. Et ce, de retour de la 41ième session ordinaire de l’Assemblée parlementaire Francophone tenue du 06 au 10 juillet 2015, où Aubin Minaku a été élu à l’unanimité, président de cette institution internationale.

A sa descente de l’avion, le président de l’Assemblée nationale a été surpris de l’accueil lui réservé par le comité d’accueil composé des élus nationaux, les membres de son cabinet, les membres du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD). L’on peut reconnaître au nombre des élus qui sont venus lui témoigner la confiance, Norbert Ezadri, Jean-Pierre Tshimanga, tous deux membres du bureau de l’Assemblée nationale ; Emmanuel Ramazani Shadari ( SGA PPRD et président du Groupe parlementaire), Pius Muabilu ( président national CNC, président du Groupe parlementaire Terre d’Avenir), Boniface Balamage, Konde Vila Ki-Kanda, MuhindoZangi, Baudouin Mayo, Marie-Ange Lukiana, Arthur Sedeya, Etuma Ngele, Lumeta Di Malengi, Hubert Tetika, Yves Mobando, Bamporiki

Bouquets de fleurs de part et d’autre entre les mains de ceux qui sont venus l’accueillir, Aubin Minaku a été surpris de l’ovation et de la foule qui l’attendait à l’aéroport. Une moisson abondante et riche au bénéfice de la République Démocratique du Congo qui vient de prendre la tête d’un parlement qui réunit tous les pays francophones de tous les continents.

Se confiant à la presse, le Speaker de la Chambre basse du parlement n’a pas hésité un seul instant pour dire un grand merci et surpris de l’accueil inhabituel lui réservé. Il a dit que c’est après la session de l’Assemblée parlementaire francophone qu’il a été élu président de cette structure internationale qui joue un rôle d’acteur important non seulement dans le domaine politique, mais aussi économique, environnemental, etc.    

Le constat d’Aubin

A en croire le Speaker de la chambre basse législative de la RD Congo, son élection est le fruit d’un travail abattu par le président Joseph Kabila depuis le 26 janvier 2001. Un travail de patience qui a permis à la République Démocratique du Congo d’obtenir la place qui lui revient. Il s’agit de l’entrée dans le concert de grandes nations par la grande porte. Pour lui, la République Démocratique du Congo est un Etat à vocation régionale, une puissance énergétique, un pôle de croissance et un Etat émergent.

Sa diplomatie parlementaire a joué un grand rôle au sein des sénateurs et députés francophones qui est, à ce jour, le résultat d’un travail empreint de patience. Ce mérite est la résultante d’un travail fourni par les députés nationaux congolais, qui ont démontré que les élus nationaux sont les véritables élus, a dit Aubin Minaku.

Tout ce mérite, affirme Aubin Minaku, est le fruit d’un grand et long travail depuis l’avènement de Joseph Kabila à la magistrature suprême. Ce qui veut dire que le président de l’Assemblée nationale de la RD Congo, qui a reçu les témoignages et la confiance des parlementaires francophones, a commencé par être 2ième vice-président, puis premier vice-président de cette structure importante du monde, puis enfin élu président de l’Assemblée Parlementaire Francophone. Preuve que les députés de cette institution ont témoigné de leur confiance à l’un des leurs.

Pour Aubin Minaku, si aujourd’hui la République Démocratique du Congo  a retrouvé sa place de grand sur l’échiquier international, c’est grâce au travail bien fait du président Joseph Kabila. Et d’ajouter que la RD Congo a retrouvé la place qui est la sienne à travers sa direction, par le travail de qualité  de ses collègues députés nationaux congolais. « Si nous sommes acceptés aujourd’hui de conduire cette  grande institution, c’est ça la place du Congo qu’il mérite », a-t-il dit devant la presse. Il attend conduire cette institution internationale avec le concours de ses pairs.

Au sortir du salon diplomatique de l’aéroport international de N’Djili, Aubin Minaku a été ovationné par les militants et militantes du PPRD qui entonnaient le chant à son honneur, mais aussi en l’honneur du président Joseph Kabila qui a ouvert la RD Congo au monde.

Une session extraordinaire de tous les enjeux

Une fois retourné de Berne en Suisse où il a participé à la 41ième session ordinaire de l’APF, Aubin Minaku devra convoquer la seconde plénière de la session extraordinaire, d’autant plus que plusieurs matières ont été alignées et attendent d’être examinées. Il s’agit par exemple des matières relatives à la répartition des sièges pour les élections provinciales, urbaines, locales et municipales ; relatives  aux statuts des chefs coutumiers, le projet de loi organique fixant  l’organisation et le fonctionnement des services publics du pouvoir central, des provinces et des ETD et la révision du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse