Eliminatoires Mondial/Russie 2018, RDC-TUNISIE : un nul décevant

par -
0 690
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Alors que les Congolais s’attendaient à une victoire pour croire à une qualification responsable à la prochaine Coupe du Monde/Russie 2018, les choses ont tourné au vinaigre. Hier au stade des Martyrs de la Pentecôte, les Léopards de la RDC ont déçu par un nul. C’était à l’occasion de la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde/Russie 2018.

Tout est à refaire, car hier devant les Aigles de Carthage de la Tunisie, les Léopards ont repris leur destin en mains durant les 75 premières minutes. Malheureusement, en l’espace de 2 minutes, les Congolais ont déçu, en encaissant deux buts. La Tunisie a ainsi montré son degré d’invincibilité devant ses adversaires qui n’arrivent toujours pas à prendre le dessus sur eux, il y a de cela plusieurs années. A cet effet, la RDC reste deuxième avec 7 points, derrière la Tunisie 10 points.

Dès l’entame du match, soit à la 8ème minute, les Léopards de la RDC ont réussi à ouvrir la marque grâce au capitaine Chancel Mbemba Mangulu. Dans un stade rempli et sous une atmosphère chaude, ce but donne du souffle aux Congolais. Les Aigles de Carthage méconnaissables sur le terrain pendant les vingt-cinq premières minutes.  Et c’est à la 31ème minute qu’ils sortent la tête de l’eau, avec un premier tir cadré. Peu avant le retour des vestiaires, les Congolais baissent le rythme avec un jeu stérile et se font quelques frayeurs.

Après la pause, les hommes de Florent Ibenge inscrivent le second but par l’intermédiaire de Paul José Mpoku, sur un ballon perdu par les Tunisiens à la 47ème minute. C’est alors que les Congolais laissent le ballon à l’adversaire et se lancent sur la défensive. A la 58ème minute, la RDC perd son capitaine Chancel Mbemba, touché aux adducteurs. Il est remplacé par Remy Mulumba.

Nette domination des visiteurs qui multiplient d’efforts et réduisent le score à la 77ème minute, grâce à Ben Amor. Deux minutes après, les Tunisiens égalisent sur un tir limpide de leur attaquant Badri (79’). Dépaysés, les Léopards baissent l’échine. Tout se joue à la précipitation. Fatigué et blessé, Gaël Kakuta qui a pourtant fait un bon match, cède la place à Jonathan Bolingi qui ne fera absolument rien durant ses dernières minutes de la rencontre. Et à la 87ème, Mpoku touche le montant sur coup-franc, et rien ne sera marqué.

Une erreur de plus coûte le match aux Congolais. C’est un nul qui a le goût d’une défaite. Ainsi, la Tunisie reste en tête avec 10 points, suivie de la RDC 7 points. La Guinée et la Lybie clôture cette liste du Groupe.

Ibenge et Bakambu déçus

Au coup de sifflet final, le sélectionneur principal des Léopards, Jean Florent Ibenge Ikwange a exprimé son total regret suite à ce nul : « Durant les 75 premières minutes, on a repris notre destin en mains. Malheureusement, les fautes individuelles et le jeu en arrière ne nous a rien garanti. Mais en gros, on a deux matches qui nous restent, et nous croyons encore à une qualification en ces deux journées »

Enfin, l’attaquant de Villaréal, Cédric Bakambu, seul buteur du match-aller, et qui n’a pas pu trouver le fond du filet au retour a manqué de mots pour faire parler son cœur : « C’est une faute professionnelle et c’est impardonnable. On devrait accepter, à la limite 2-1, mais 2-2, je manque de mots et j’en suis frustré. Pour une nouvelle fois, la Coupe du Monde échappe à la RDC. Bravo donc à la Tunisie », tel est le regret du grand attaquant des Léopards, Cédric Bakambu.

Courage aux Congolais qui ne doivent compter qu’aux deux matches restants, mais à condition que la Tunisie fauche dans l’une de ces deux dernières rencontres.

(Altesse B. Makambo et Addy Kitoko)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse