Elections Législatives et présidentielle en Afrique: D’où vient la faible participation ?

par -
0 172
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les élections sont un passage obligé et démocratique pour accéder au pouvoir. Mais depuis quelques années, les élections ne suscitent plus l’intérêt auprès des électeurs. Qu’elles soient législatives ou même présidentielles, en Afrique ou même ailleurs dans le monde, l’affluence aux élections baisse de plus en plus à la grande tristesse de la classe politique. De la Tunisie en Afrique du Sud, en passant par l’Egypte – la Côte d’Ivoire – le Ghana – la Guinée – le Congo-Brazzaville et le Kenya, il est constaté une baisse constante de l’affluence lors des législatives et présidentielles en 2018 et même les 10 dernières années.

Face à ce manque d’intérêt d’électeurs, particulièrement les jeunes, qu’est-ce-que la Ceni peut envisager en RDC pour amener le plus d’électeurs aux urnes un certain dimanche 23 décembre 2018 ?

Il est vrai que chaque pays a ses particularités démocratiques qui limitent ou non la participation de sa population aux élections. Mais certaines raisons devenues communes à plusieurs pays justifient le manque d’intérêt ou la faible implication de la population au processus électoral.

Le manque de transparence 

Il y a des pays en Afrique où les résultats des élections sont presque connus avant même le dépouillement. La Centrale électorale est manipulée par une certaine classe politique qui s’adjuge la majorité des députés et sénateurs et se choisit le chef de l’Etat en avance, l’élection ne devenant qu’une simple formalité. Dans ces pays, les électeurs perdent l’envie de se déplacer vers les urnes car les résultats étant connus d’avance. Cela décourage la démocratie au point où la jeunesse se demande s’il est important de les organiser chaque cycle en dépensant plusieurs millions de dollars.

Le faible niveau de transformation sociale 

Dans la conception africaine du pouvoir, les élus doivent être en mesure d’amener du changement social. Le peuple s’attend chaque fois à ce que ses représentants obtiennent pour lui un meilleur niveau de vie avec des changements palpables. Lorsque les années passent et que le niveau de misère accroit dans un pays, les électeurs tombent vite dans le découragement. Pour eux, avant et après les urnes, c’est la même chose. Ils pensent que les élus détournent le sens de leur mandat pour se servir en oubliant les préoccupations profondes du peuple, particulièrement les besoins sociaux. En Tunisie par exemple, tous ceux qui s’étaient impliqués dans la révolution en chassant Ben Ali avaient nourri le désir de voir la vie sociale changer. Mais plus de 7 ans après, ils ne trouvent aucune nécessité d’aller aux urnes pour des politiciens qui ne pensent qu’à se remplir les poches, acheter des voitures et s’offrir des vacances de rêve.

Le double discours des politiques

Pour se faire élire, l’élite utilise un discours séduisant, mielleux et flatteur. Une fois au pouvoir, cette même élite change et ne milite pas nécessairement dans le sens des aspirations du peuple. Parfois des élus rencontrent des difficultés qui ne leur permettent pas d’obtenir gain de cause dans la satisfaction des besoins sociaux du souverain primaire. Les politiciens de l’opposition qui promettent monts et merveilles font généralement face à ce genre de mépris de la part de ceux qui les ont élus avec plein d’espoir.

Que doit faire la Ceni ?

La sensibilisation des électeurs fait partie des défis majeurs de la Centrale électorale congolaise. Un profond travail d’explication doit être mené pour amener les Congolais aux urnes ce jour-là. Les églises et medias doivent particulièrement être mis à profit dans ce processus de sensibilisation, surtout qu’une bonne frange de la population a du mal à comprendre l’utilisation de la machine à voter. Les partis politiques doivent également s’y mettre pour convaincre la population à jouer le jeu des élections, sachant qu’un changement de niveau de vie est un processus qui peut prendre plusieurs décennies dans un pays.

 

(Muntu Bualu)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse