Elections en Rdc: La Suède conditionne son aide à la publication du calendrier électoral

par -
0 368
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour la plupart des partenaires extérieurs de la République démocratique du Congo, ils ne peuvent appuyer la Commission électorale nationale indépendante (CENI) que si elle publie un calendrier électoral. C’est à cette exigence qu’est revenue l’Envoyée spéciale de la Suède dans les Grands Lacs, Mme Lena Sundh. Elle reçu il y a deux jours par le Premier ministre Matata Ponyo. « La Suède qui est amie de longues dates à la Rd Congo entend poursuivre la coopération bilatérale. Toutefois, son souhait est de voir les pourparlers du Centre interdiocésain accoucher d’un calendrier électoral et ce n’est qu’à cette condition-là que la Suède peut soutenir le processus électoral », dit-elle.

S’agissant particulièrement du calendrier électoral, la question est claire. Techniquement, le calendrier  est prêt et pourra être publié dans les prochains jours. Toutefois, précise le président de la CENI, son institution vient de lancer la consultation avec les parties prenantes en vue de dégager une adhésion à ce calendrier.  Ceci est primordial et permettra à la CENI de travailler tranquillement pour l’organisation des élections dans un climat de confiance mutuelle.

L’Envoyée spéciale de la Suède dans les Grands Lacs a expliqué qu’à l’occasion de cette rencontre, elle a profité de l’occasion pour s’enquérir de la situation politique de la Rdc, tout en exprimant son soutient aux pourparlers qui se tiennent sous les bons offices de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) avec l’espoir d’aboutir à un accord. « Nous pensons qu’il est très important pour qu’une solution soit trouvée afin que le pays maintienne la paix déjà acquise, mais aussi les avancées économiques », souligne-t-elle, avant d’ajouter qu’étant donné que la Suède est devenue membre au Conseil de sécurité de l’ONU, elle a profité de son passage pour avoir une opinion sur la situation du pays, afin de faire valoir au conseil  de sécurité au mois de janvier 2017.

Soulignons au sujet de la révision du fichier électoral, que Corneille Nangaa a fixé l’assistance sur le bon déroulement de cette opération dans la province Pilote du Nord Ubangi. Statistiques à l’appui avec plus au moins  803.986 électeurs enrôlés  sur les 835.418 attendus, soit un taux de réalisation  de 96 %.  Toutefois, précise la CENI, ce sont des données statistiques brutes  en cours de traitement.  Ces données  issues de la ville de Gbadolite et des 4 territoires  de cette nouvelle province, à savoir Yakoma,  Businga, Bosobolo et Mobayi Mbongo. Dans sa lecture, Corneille Nangaa  a déploré le faible taux de participation des femmes élevé à 45 % et 55 % d’hommes dans cette province. Occasion pour le Président de la CENI d’inviter les acteurs de la Société civile à réfléchir profondément sur les stratégies à prendre dans d’autres provinces pour renforcer la participation des femmes au processus électoral en général et aux opérations d’enrôlement en particulier.

Mais depuis le mardi dernier, la CENI a lance la même opération dans les aires opérationnelles 1 et 2 comprenant les 12 provinces suivantes : Haut-Katanga, Haut Lomami, Lualaba, Tanganyika, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, Tshuapa, Sud-Ubangi, Mongala, Equateur et Ituri. Des échos en provenance de différentes provinces font état de l’engouement de la population à obtenir la nouvelle Carte d’électeur. L’objectif  de cette opération est de mettre à disposition, au 31 juillet 2017, un fichier électoral fiable et prêt à prendre en charge tous les scrutins.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse