Elections du gouverneur de province du Kwango mercredi 28 mars 2018 à Kenge: Bâtir le Kwango avec quel profil ?

par -
0 430
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les députés provinciaux du Kwango seront aux urnes le mercredi 28 mars prochain pour élire le gouverneur et le vice-gouverneur de leur province.

Quatre candidats se bousculent au portillon. Il s’agit respectivement de l’honorable député Wenziwa Kuyula, de son collègue député national Mboso Vicky, du député provincial Kasuwa Ramain et enfin de M. Makofi Kanys, conseiller du gouverneur sortant, parti à la suite d’une motion de défiance pour mauvaise gestion.

Dans l’une de nos précédentes livraisons, nous-nous étions quelque peu attardés sur le profil de certains d’entre eux, signalant au passage que les électeurs agissant selon la volonté du souverain primaire grâce à qui ils ont été portés à ces fonctions, devront le moment venu regarder au rétroviseur et considérer avec justice et équité ce qu’ils auront fait durant leur mandature et ce qu’ils auraient légué de positif à la population.

Signalons également que deux des 4 candidats sont du même patelin, de Kasongo-Lunda et originaires de la contrée de Mawanga, au même titre que le gouverneur sortant.

Maintenant qu’ils sont fin mandat, ils reviennent sans avoir froid aux yeux vers les populations qu’ils avaient oubliés ne laissant rien de probant comme souvenir.

Beaucoup s’accordent à dire en ce qui concerne le Député Wenzi, alors nommé Proved de l’EPSP Kwango en 2006, avec pour mission de construire des bâtiments dignes pouvant abriter les installations de la division. Des centaines de sacs de ciment offerts par le sénateur Jean-Pierre Bemba, son Autorité morale du Mlc, ainsi que de fortes sommes d’argent fruit des cotisations des parents d’élèves, des dons et legs des personnes ressources auraient pris une autre direction. Par conséquent, Wenzi échoua aux élections malgré le soutien du patriarche Mboso Kodia Pwanga qui fort heureusement obtint qu’en compassassions Wenzi fut nommé gouverneur de la province de Bandundu. En 2007, il sollicite encore les faveurs des scrutins, mais les électeurs qu’il avait gérés et qui, n’ayant pas la mémoire courte, le sanctionnent par un vote horriblement négatif. : zéro voix sur les 84 électeurs. Il quitte la ville de Bandundu sur la pointe des pieds et vient se réfugier à Kenge pour se faire élire en 2011 avec la bénédiction de l’honorable Kutekala avec qui ils sont en brouille.

Mboso Vicky avocat de son état, membre du Palu est élue vice- gouverneur de Bandundu en 2006, puis gouverneur intérimaire jusqu’en 2011 quand il est élu député national jusqu’à ce jour. Mais lui non plus n’a visiblement rien fait de probant au Bandundu, à Kasongo Lunda ou à Kenge.

Vient ensuite le candidat Makofi Kanys, conseiller du gouverneur Larousse sortant, qui aurait facilité la gabegie financière,  notamment en faisant louer sa Jeep à un prix exorbitant au gouverneur. Il serait également trempé dans le détournement des sacs de ciment qu’on reproche au gouverneur désavoué.

Le cas du candidat Kasuwa Romain fait cliché

De nombreux observateurs sont d’avis que seul le candidat Kasuwa Romain, Ingénieur en construction et avocat du Barreau mérite la confiance des électeurs et par ricochet celle des populations.

En effet, son créneau technique qui l’a naturellement branché dans l’aménagement du territoire. L’homme s’est occupé depuis fort longtemps à concevoir les diverses infrastructures existantes presque dans tous les territoires du Kwango,  voir même dans d’autres provinces.

Ses nombreuses initiatives ont crée des emplois, donner la joie de vivre aux ressortissants de la contrée qui espèrent qu’avec lui à la tête de leur province, le développement ne sera pas un slogan mais une réalité vivante.

(Fernand Mukaku Lalabi-Luke/Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse