Elections du 23 décembre 2018: Nsaman mobilise pour la victoire du FCC et de Shadary

par -
0 373

Toujours attentif  et  prêt à servir son peuple, le professeur Nsaman se prépare sérieusement pour les prochaines élections. C’est ainsi qu’il se bat pour trois fronts pour maximiser la victoire de son candidat à la présidentielle du 23 décembre 2018, Emmanuel Ramazani Shadary.

Comme en 2011, la population de Matete, Ngaba, Lemba, Limete et Kisengo ont décidé  de rééditer l’exploit et faire confiance  à celui qui  vit au quotidien avec  elle,  qui partage  tous les moments de détresse  avec elle. Il s’agit bien évidemment  de l’autorité morale du parti chrétien pour la solidarité africaine (PCSA), le professeur émérite, recteur du réseau des universités  du CEPROMAD,  l’honorable Oscar Nsaman O-lutu.

Le premier front, c’est d’abord la victoire du Front Commun pour le Congo (FCC) avec son ticket  gagnant, Emmanuel Ramazani Shadary surnommé ERASH. Toujours sur terrain, l’homme ne baisse pas, il parcoure les collines de Kisenso, rue après rue;  la vallée de Matete, quartier après quartier ;  la grande Commune de Lemba avec ses grandes agglomérations de Mbanza Lemba, Kemi, Salongo, Righini, Super et Terminus ainsi que Lemba  Foire;  le quartier  Mombele,  Kingabwa ainsi que les grandes avenues mystiques de Limete, sans oublier les  avenues  de l’Université, Kianza, Mupulu pour ne citer que celles-là, afin de prêcher  son évangile  axé essentiellement sur  Ramazani Shadary.

Oscar Nsaman  qui se considère toujours   redevable vis-à-vis de son électoral fidèle  mais aussi  à tous ceux  qui continuent de lui faire confiance, appelle toujours  la population dans ses  différentes  adresses à la culture de la paix et de la tolérance.

Au deuxième front,  l’autorité du PCSA, fidèle à son idéologie axée sur la cohésion de la gauche congolaise,  se bat pour maximiser les chances de la victoire de son regroupement  le « AAAC » sous l’égide  de M. le ministre des Affaires coutumières Guy Mikulu, afin que la plate-forme gagne ensemble le seuil électoral oblige.

Avec son N° 32  aux législatives nationales et 8 pour la députation provinciale  à Lemba, l’initiateur et recteur de l’université du CEPROMAD, ne ménage aucun effort pour servir la population de Mont Amba dont il connait les problèmes à cœur.  « Le premier souci de notre communauté, c’est la formation de l’homme, voilà pourquoi j’ai investit les moyens importants pour  rapprocher les enfants du Mont Amba de l’université du CEPROMAD dans le quartier Righini afin que chaque enfant bénéficie de la formation qui lui permettra de créer lui-même un petit emploi. J’ai également mis en œuvre  une microfinance dénommée Edzo pour apporter le crédit à toutes les mamans afin qu’elles  sortent leurs ménages de la pauvreté », a-t-il expliqué.

Voilà pourquoi les femmes, les enfants et vieux  lui promettent encore et toujours la victoire et fidélité pour 2018, car l’homme qu’ils appellent affectivement Ebwé Nge  se bat sans distinction, ni discrimination afin que la situation de nos ménages s’améliore.

Né du centre idéologique  des nationalistes Pierre Mulele, Patrice Emery Lumuba, Anicet Kashamura, Jason Sendwe, (Incarné par Laurent Désiré Kabila)  et Antoine Gizengaseul héros encore  vivant, Nsaman O-lutu ne cesse  d’exhorter ses bases sur   le nationalisme,  la souveraineté nationale, l’intégrité territoriale ainsi que le civisme électoral afin de barrer la route aux imposteurs, ceux qui veulent à tout prix liquider l’héritage des pères de l’indépendance  à l’extérieur  du pays.

Ainsi, face aux enjeux électoraux en cours, l’autorité morale du PCSA, inspiré par la vision des nationalistes,  appelle au regroupement et à la cohésion  de toute la gauche congolaise en vue   de fédérer  les forces pour la victoire finale du FCC et de Ramazani Shadary.

JMNK

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse