Elections du 23 décembre 2018: Le Gouvernement accomplit sa part

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La CENI reçoit 150 camions, 171 Pick-Up, 1.800 motos et 18 aéronefs

Avec cette dotation du Gouvernement, le processus électoral qui était irréversible est devenu aujourd’hui ‘’inarrêtable’’. Plus de raisons pour ne pas aller aux élections, car à ce jour, la CENI s’est dotée d’un appui logistique de taille. C’est la concrétisation de la volonté du Gouvernement de financer les élections sur ressources propres. Il s’agit de 150 camions de type Kamaz réceptionnés à Kinshasa, 135 camions à recevoir dans les villes de la partie Est du pays, 171 Pick-Up, 1.800 motos, 1 avion Ilyusin-76, 1 DC-8, 3 Boeings-727, 1 Boeing-737, 2 Antonov 72 adaptés à des pistes d’accès difficile, 1 Boeing-737 passagers, 5 hélicoptères d’une capacité d’une tonne et demie et 2 hélicoptères de supervision.

C’est le  Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité, représentant spécial du Chef de l‘Etat, Henri Mova qui a remis ces moyens logistiques au Président de la CENI en présence d’un parterre d’invités parmi lesquels les membres du Gouvernement, les honorables députés nationaux, les membres de l’Assemblée plénière de la CENI, différents invités, les médias nationaux et internationaux. Et ce, sous l’œil vigilent du professeur Néhémie Mwilanya, Directeur de cabinet du Chef de l’Etat.

 

 

 

 

 

 

 

C’était au cours d’une cérémonie grandiose retransmise en direct sur les antennes de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) et prise en relais par la ‘’Radio CENI’’ (107,7 Mhz), cérémonie qui s’est déroulée d’abord au siège de la CENI à Kinshasa Gombe pour la remise de matériel roulant et qui s’est poursuivie à l’aéroport international de N’Djili pour le matériel flottant.

Dans son mot, Henri Mova a indiqué que ce matériel prouve à suffisance la volonté du Gouvernement de la République de rendre la CENI autonome, et de lui permettre d’être efficace sur terrain. « S’il y a des acteurs qui auraient encore du doute sur l’organisation des élections le 23 décembre 2018, ils doivent savoir que plus rien ne pourra empêcher la CENI d’aller jusqu’au bout », dit-il, avant d’affirmer que le processus électoral a atteint une vitesse de croisière et tout le monde doit désormais se préparer en moins d’un mois de la campagne électorale. Il est vrai que certains manifestent encore des doutes et craindraient un énième glissement. Ils doivent se rendre compte de l’évidence : cet appui logistique est une détermination de Joseph Kabila Kabange pour que ce rendez-vous ait lieu.

Pour sa part, Crispin Atama Tabe, ministre de la Défense, après avoir présenté le matériel, don du Gouvernement, a précisé que d’ici 15 jours, 150 autres véhicules viendront par l’Est pour desservir l’Est et le centre du pays. Il a aussi rappelé que l’appui logistique de l’armée au processus électoral n’intervient pas pour la première fois. L’armée a eu déjà à le faire en 2006 et 2011, et dernièrement lors de l’enrôlement des électeurs. Signalons toutefois qu’après les élections, tout ce matériel de l’armée retournera à la base logistique.

Le processus électoral fait un pas de géant

Nombreux sont les Congolais qui avaient douté à la capacité de la République démocratique du Congo de répondre à ce défi du financement des élections en rd Congo. A voir le dispositif déployé hier devant la CENI jusqu’au niveau de l’Immeuble de Kengo, dans la commune de la Gombe, il y a de quoi que le doute soit dissipé sur le respect du calendrier électoral, mais aussi sur le financement des élections. Comme pour dire que le processus électoral congolais connait à ce jour un pas de géant et les élections se tiendront réellement le 23 décembre 2018 et tout le monde devrait s’y préparer.

Corneille Nangaa, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a réaffirmé que le calendrier électoral sera respecté. Pour ce faire, grâce aux matériels roulants et volants présentés ce lundi 29 octobre 2018 au siège de la CENI et à l’aéroport de N’djili, le déploiement des matériels devrait commencer. « A partir de demain, nous commençons à déployer. 150 camions de terrain sont à déployer dans la partie Ouest du pays. Les 150 autres camions arrivent par le port de Dar-es-Salam pour la partie Est. Il y a aussi des hors-bords qui sont mis à notre disposition. Le 23 décembre nous allons voter, nous allons organiser les trois scrutins », a t-il déclaré à l’aéroport de N’djili.

 

 

 

 

 

 

Occasion pour le président de la CENI de remercier le gouvernement de la République : « Nous avons plusieurs fois entendu des questions posées au sujet de l’ampleur des besoins pour le déploiement du matériel électoral et autres quincailleries. Nombreux ont douté de la capacité de la République démocratique du Congo à répondre seule à tant de défis. La réponse concrète donnée à ces interrogations mérite donc d’être saluée à juste titre : à voir le dispositif que je vous ai décri tantôt, il y a bien de quoi dissiper le doute à la fois sur la volonté politique de la République démocratique du Congo d’organiser effectivement les scrutins du 23 décembre 2018, mais aussi sa capacité à en assumer les charges tant du point de vue financier que de celui de la logistique. C’est donc le lieu de rendre un hommage mérité au gouvernement de la République, mais aussi à tous ceux qui, de l’intérieur du pays comme de l’extérieur, ne cessent de concourir à la réussite du processus certes laborieux, mais désormais irréversible d’organisation des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales en République démocratique du Congo ».

Norbert Basengezi, Vice-président de la CENI et Crispin Atama, ministre de la défense, sont montés à bord d’un de ces hélicoptères pour une séance de démonstration dans les airs.

 

 

 

 

 

 

M.Henri Mova et M. Néhémie Mwilanya, respectivement, Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité, représentant spécial du Chef de l‘Etat et Directeur de cabinet de Joseph Kabila ont assisté à cette cérémonie.

La voie vers élections du 23 décembre 2018 est largement balisée. En effet, à ce jour, plusieurs activités importantes du calendrier électoral sont derrière nous, a rassuré le président de la CENI. A titre de rappel, l’identification et l’enrôlement des électeurs, l’audit du fichier électoral, la répartition des sièges ainsi que l’inscription des candidats. La CENI a entamé depuis peu la cascade de formation de 511.901 agents électoraux.

Quel est le tableau du matériel électoral ?

S’agissant de la réception du matériel électoral, Corneille Nangaa a présenté le tableau  suivant:

– Production terminée des machines à voter, des isoloirs, des kits bureautiques des Bureaux de vote et de dépouillement, des urnes, de l’encre indélébile et autres matériels électoraux ;

– Tous les 87.500 kits bureautiques, 87.500 isoloirs et 175.000 flacons d’encre indélébile ont été réceptionnés dans les différents hubs logistiques du pays, à savoir : Matadi, Kinshasa, Bunia, Kisangani, Goma et Lubumbashi ;

– La totalité de machines à voter attendues au port de Matadi ont été réceptionnées, soit 40.144 machines à voter pour desservir les provinces du : Kongo central, Maï-Ndombe, Kwilu, Kwango, Equateur, Nord et Sud-Ubangi, Tshuapa et Kasaï ;

– Les premières 35.861 machines à voter attendues au port de Dar-ès-Salam, y sont déjà arrivées. Les 8.838 restantes y arrivent le 3 novembre prochain ;

– Les premières 6.828 machines à voter attendues au port de Mombasa y arrivent demain le 30 octobre 2018 et les 13.586 restantes y arrivent le 7 novembre prochain ;

– D’autres containers contenant accessoires, batteries, Racks de chargement de batteries, générateurs de secours, … arrivent concomitamment avec les autres matériels susmentionnés.

Au regard de ce tableau, Corneille Nangaa encourage toutes les parties prenantes à abandonner les voies de distraction couvertes de manteau du verbiage, pour œuvrer ensemble à ce qui consolide en actes la marche de notre pays vers les élections tant attendues. Les discussions ont toujours leur place dans un processus qui se veut intégrateur, mais elles se doivent d’être raisonnables et de ne se fonder que sur le principe de la raisonnabilité et de la rationalité technique dont procèdent les élections, a souligné le président de la CENI.

Ce jour, le processus électoral congolais connaît un pas de plus. Occasion pour le numéro 1  de l’Organe de gestion des élections en RDC de rendre grâce à Dieu et de remercier tous ceux qui ont permis de franchir ce nouveau pas. Ce qui a motivé le président de la CENI de rappeler et de redire au peuple congolais que ‘’les élections se tiendront bel et bien le 23 décembre 2018 et que nous devons tous nous y préparer’’.

JMNK

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse