Élections 2018: CAFCO prêt à larguer ses médiateurs sur terrain

par -
0 323

La République Démocratique du Congo vit au rythme de la campagne électorale. Pour des élections apaisées,  le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise met sa main à la patte pour préparer ses médiateurs et les larguer au moment opportun sur terrain. C’est sur la prévention la gestion et la résolution des conflits électoraux par la médiation que les membres du CAFCO ont été formés pendant 4 jours à Kinshasa. Une initiative appuyée financièrement par le PNUD, l’EISA, la COOPÉRATION CANADIENNE sous la supervision de la CENI.

Outillés, les participants par le biais de Mme Mathy Musau ont remercié les formateurs pour les modules appris, notamment sur la loi électorale, arme de guerre qu’ils vont utiliser sur terrain étant devenus des véritables médiateurs électoraux déterminés à assumer valablement leur rôle sur terrain. Pour Mme Rose Mutombo Kiesse, présidente du CAFCO, ce énième apport des partenaires vient renforcer les capacités de ses collaborateurs pendant ce processus électoral, ce qui permettra au CAFCO de produire un nouveau rapport poursuivant la collaboration en matière électorale depuis 2006.

Mme Rose Mutombo Kiesse n’a pas tari d’éloges à l’endroit de la Ceni pour ces interventions sur des questions précises. La Coordinatrice du CAFCO a remercié l’EISA pour son accompagnement technique et le Pnud et la Coopération canadienne pour cette formation. Mme Rose Mutombo a rassuré ses partenaires dont le Pnud, EISA et la coopération canadienne que les connaissances acquises comme l’ont confirmé les médiateurs, ne seront pas classées dans les tiroirs. Mais ils vont expérimenter à chaud ce travail qui va encore renforcer les liens des bénéficiaires de cette remise à niveau sur terrain.

Pour le Pnud, les formés doivent appliquer les informations sur terrain avec pour objectif de parvenir à un processus électoral qui se déroule dans un climat de sérénité et de tolérance, afin que la paix soit préservée avant pendant et après les élections. La coopération canadienne a appelé les participants à leur conscience, car elles ont un rôle très important en tant que sapeur-pompier à jouer pour la réussite du processus Électoral. Un véritable travail de titan abattu par le CAFCO qui suit de près son accompagnement au processus électoral et à tous les niveaux non seulement pour la participation active de la femme, mais aussi pour que le Congo Démocratique réussisse haut la main les prochaines élections du 23 décembre 2018 et les 9 autres scrutins avenirs.

Suzy Kibira Omari

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse