Election présidentielle du 23 décembre 2018: Bemba, Gizenga, Muzito, Badibanga, Moka et Ifoku recalés

par -
0 129
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Très attendue, la CENI n’a pas failli à sa mission qui consiste à organiser les élections le 23 décembre 2018. C’est dans cet objectif que la Centrale électorale s’attèle à exécuter fidèlement le calendrier publié à cet effet, le 05 novembre 2017. La publication des candidatures aux législatives nationales et à la présidentielle n’est qu’une pure illustration de sa volonté de permettre aux Congolais de participer aux 3ème élections du genre. C’est dans cette perspective que la Commission électorale nationale indépendante (CENI), par ses décisions n°027, 028, 029 et 030 /CENI/BUR/18 du 24 août 2018 a déclaré respectivement recevables et irrecevables les listes de candidats indépendants, de Partis et Regroupements politiques à l’élection du Président de la République et à l’élection des Députés nationaux, et a publié les listes provisoires de candidatures recevables et irrecevables auxdites élections prévues le 23 décembre 2018.

S’agissant de l’élection du Président de la République, sur un total de 25 candidatures enregistrées, 19 ont été déclarées recevables et 6 irrecevables, pour non-conformité aux conditions d’éligibilité, en violation des dispositions des articles 72 de la Constitution, 9 et 10 de la loi électorale. Sont déclarées recevables, les candidatures de Seth Kikuni, Kazadi Lukonda Pierre Honoré,  Ngoy Ilunga Théodore, Maluta Joseph, Tchiani Kabamba Noël, Mabaya Gizi,  Kin Kiey Mulumba Tryphon, Matungulu Mbuyamu Freddy, Tshisekedi Tshilombo Félix, Shekomba Okende Alain Daniel, Radjabo Sobolabo, Kamerhe Lwa Kaningini Vital, Fayulu Madidi Martin, Mpunga Yves, Mokia Mandembo Gabriel, Masheke Sylvain Maurice, Ramazani  Shadary,  Luntadila Diavena Charles  et Vemba Francis.

Six candidatures sont déclarées irrecevables pour plusieurs motifs.  Défaut de Nationalité d’origine. Après avoir perdu sa nationalité d’origine, le recouvrement de cette dernière ne donne droit qu’à une nationalité d’acquisition: (Marie-Josée Ifoku, Samy Badibanga) ; Paiement des frais de dépôt non rétractable et non confirmé par la DGRAD (Jean-Paul Moka) ; Il est aussi joint au dossier une lettre de prise d’acte de sa suspension par le PALU. Il y a conflit d’intérêt avec le PALU qui conteste sa candidature ‘’article 15 LE’’ (Adolphe Muzito) ; Défaut de qualité du signataire des formulaires des fiches requis au niveau des BRTC ‘’C5, C6, C7 et C8. (Antoine Gizenga) ; Condamnation par la Cour Pénale Internationale à 1 an de prison et au paiement de 300.000 euros pour subornation des témoins ‘’extrait du casier judiciaire produit au dossier et arrêt de la Cour pénale internationale du 08 mars 2018’’ (Jean-Pierre Bemba Gombo).

Députation nationale : 283 irrecevables

Quant à l’élection des Députés nationaux, sur un total de 15.505 candidatures enregistrées, 15.222 ont été déclarées recevables et 283 irrecevables, en raison de candidatures multiples et/ou non-conformes aux conditions d’éligibilité, en application des dispositions des articles 102 de la Constitution, 9,10, 21 alinéa 1, points 1, 3 et 4 et 22 alinéa 1, point 3 de la Loi électorale.

 

Sur les 15.505 candidature déclarées irrecevables, on y retrouve les Candidatures déclarées non conformes au niveau des BRTC: 56 candidatures ; Candidatures rejetées : 102 candidats pour raison de doublons d’un même parti politique au sein de plusieurs circonscriptions électorales ; 106 candidats doublons d’un même parti politique qui se présentent plus d’une fois dans un même parti politique ; 13 candidats rejetés faute de nationalité congolaise ; 3 candidats rejetés pour raison de condamnation ; 3 candidats rejetés pour cas de dissimulation de Qualité.

D’autres candidats députés nationaux sont déclarés inéligibles pour détention de la nationalité étrangère : Patrick Bologna (ACO/MP), Henriette Wamu proche de l’UDPS/Tshisekedi, José Endundo (G7), Jean-Claude Baende (MP), Alex Kande (MP), Lambert Matuku Memas (PALU), Vincent Kangulumba (PaLu), Willy Mishiki (Unana), Olivier Endulu (Ensemble), et Nkere Ntanda. Quant aux candidats députés nationaux inéligibles pour condamnation à une peine irrévocable, il sied de citer Fidèle Babala (MLC) et Philipe Undji (MP).

La CENI informe, par ailleurs, l’opinion nationale que les listes provisoires de candidats présidents de la République seront notifiées aux concernés ou à leurs mandataires sans délai, conformément à l’article 106 de la loi électorale. Celles des Députés nationaux seront publiées et affichées aux Secrétariats exécutifs provinciaux et Antennes à partir de ce samedi 25 août 2018. Elles seront également disponibles sur le site web : www.ceni.cd.

A cet effet, elle rappelle aux Partis et Regroupements politiques ainsi qu’aux candidats indépendants que, conformément aux dispositions des articles 25 et 107 de la loi électorale précitée, les contestations relatives à la validité des candidatures ainsi publiées sont portées devant la Cour constitutionnelle dans les quarante-huit (48) heures suivant la publication ou la notification de la décision de la CENI, pour l’élection du Président de la République et, dans un délai de cinq (05) jours pour l’élection des Députés nationaux, à dater de la publication.

Conformément aux dispositions des articles 27 et 107 de la loi électorale, la Cour Constitutionnelle dispose d’un délai de sept (7) jours pour le traitement des recours à l’élection du Président de la République et dix (10) jours ouvrables pour rendre ses décisions à compter de la date de sa saisine, pour l’élection des Députés nationaux.

A la réception des arrêts de la Cour Constitutionnelle, la CENI rendra publiques les listes définitives le 19 septembre 2018, en application des articles 27 ter et 108 de la loi électorale.

Pour prendre en compte les modifications apportées par la loi n°17/013 du 24 décembre 2017 modifiant et complétant la loi n°06/006 du 09 mars 2006 portant organisation des élections présidentielle, législatives, urbaines, municipales et locales et contrairement aux dates préalablement fixées dans le calendrier électoral, le délai des contentieux court du 25 au 31 août 2018 pour l’élection du Président de la République, et du 25 août au 11 septembre 2018 pour celle des Députés nationaux.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse