Election partielle au Sud Kivu, Tshuapa et la Tshopo: Claude Nyamugabo, Constant Lomata et Boongo Nkoy Pancrace élus gouverneurs

L’élection des gouverneurs et de leurs adjoints dans les huit provinces s’est clôturée hier, mardi 29 août 2017 dans le Sud Kivu, la Tshopo et la Tshuapa. Election au second tour pour départager les candidats arrivés coude à coude au premier tour du samedi 26 août courant.

Dans le sud Kivu, après la démission de Marcellin Chisambo, la vacance à la tête de l’exécutif provincial a été constatée, et le candidat de la Majorité présidentielle a fait face aux quatre prétendants au premier tour. Claude Nyamugabo, ministre honoraire des sports, actuellement ambassadeur de la République Démocratique du Congo en Ethiopie a, après avoir récolté 16 voix contre 12 de son poursuivant direct, et contre six voix partagées par Sylvanus Mushi Bonane et Pierre Mirindi, la voie de succéder Marcellin Chisambo au gouvernorat du Sud Kivu balisée par le désistement d’Elie Zihindula Mushengezi.

Ce dernier, ayant fait la lecture de la situation sociale et politique de la province du Sud Kivu, et ayant voulu radicalement changer la situation de sa province jugée catastrophique a, dans une déclaration politique, dénoncé la campagne orchestrée contre lui. A l’état actuel des choses, il est de son devoir, a-t-il indiqué, d’informer son électorat qui a soif du changement que cela ne sera pas possible avec la composition actuelle de l’Assemblée provinciale du Sud Kivu de se présenter à cette élection. « C’est pourquoi, pour ne pas cautionner le vagabondage de nos députés dont la parole n’a aucune valeur, j’ai décidé, en âme et conscience, de me retirer de cette élection », a-t-il tancé les élus provinciaux.

Par ce retrait d’Elie Zihindula Mushengezi à concourir au second, tour, l’élection de Claude Nyamugabo est une simple formalité électorale pour besoin de la cause.

Seul candidat au second tour, Claude Nyamugabo (PPRD) est élu gouverneur du Sud-Kivu,  et son vice-gouverneur Kakusa Kikobya Hilaire. Après le désistement d’Élie Zihindula, le PPRD Nyamugabo a obtenu 31 voix sur 34 députés votants. L’on a enregistré deux bulletins nuls, et un député a également voté pour l’opposant Zihindula bien qu’ayant désisté, avons-nous appris. L’Ambassadeur de la RDC en Ethiopie devient ainsi le 29ème gouverneur du Sud-Kivu.

Par conséquent dans la Tshopo, Constant Lomata consolide sa place du premier tour devant Patrick Matata Makalamba, avec 12 voix sur 19 votants, contre 6 voix de son poursuivant direct. Est élu gouverneur de la province de la Tshopo en remplacement de Jean Tokole Ilonga, Constant Lomata hérite d’une province martyre, à reconstruire puis fédérer toutes les filles et tous les fils de la nouvelle province autour de l’action politique commune. Il est élu en tant qu’indépendant, au détriment du candidat de la Majorité présidentielle au premier tour, Samuel Simene wa Simene.

Dans la Tshuapa, Boongo Nkoyi Pancrace (MP) et son vice-gouverneur Mboyo Iluka Richard-Louis  a remporté l’élection dans cette province issue de l’Equateur avec 11 voix sur 18, en  battant Booto Papy qui n’a pu récolter que 7 suffrages. Au premier tour, Boongo Pancrace avait obtenu 8 voix et l’indépendant Booto Papy avait engrangé 6 suffrages sur les 18 possibles. Ghislain Ngayo (Indépendant) avait, lui, obtenu 4 voix.

(Pius Romain Rolland)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse