Edem Kodjo ce samedi devant la presse : D’ importantes annonces attendues

par -
0 1477
Les membres du Groupe de soutien pour la facilitation du dialogue national en RDC lors de leur réunion inaugurale à Addis -Abeba au siège de l'Union africaine. Crédit-Photo/MONUSCO
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Des signes précurseurs qui ne trompent pas ! A Kinshasa, la tenue imminente du dialogue politique convoqué en novembre dernier par le chef de l’État ne fait l’ombre d’aucun doute. Divergences aplanies, conditions réunies, préoccupations des uns et des autres rencontrées, tout est au point pour que les congolais se retrouvent sous l’arbre à palabre pour discuter du devenir de leur pays.

C’est dans ce contexte de confiance que les membres du groupe de soutien international à la facilitation se réunissent ce matin à Kinshasa. Une réunion de haut niveau qui intervient après celle tenue début juillet à Addis – Abeba au siège de l’Union –Africaine.

Lors de cette rencontre inaugurale des représentants de la communauté internationale, ces derniers avaient vivement recommandé la tenue du dialogue politique avant la fin du mois de juillet 2016. Selon un communiqué de l’Union Africaine, le groupe avait « réaffirmé son engagement pour un dialogue national fructueux avec toutes les parties prenantes et invité en même-temps celles-ci (parties prenantes) à créer un environnement propice à la tenue de ce forum ».

Les derniers réglages

Les choses s’accélèrent et se précisent davantage. D’ après nos sources, la réunion de Kinshasa avec le groupe de soutien à la facilitation consistera à lever les dernières options pour la tenue de ces assises tant attendues. Le week-end s’annonce riche en évènements. Après cette réunion, le facilitateur du dialogue, le Togolais Edem Kodjo s’adressera à la presse. D’importantes annonces sont attendues lâche une source proche de l’ancien premier ministre.

Décrispation du climat

A Kinshasa, les appels du groupe de soutien visant à créer des conditions propices à la tenue du dialogue ont été entendus. C’est dans ce cadre qu’avant de se rendre à Matadi où il a été chaleureusement accueilli hier, le chef de l’Etat a signé une série d’ ordonnances, trois au total portant respectivement mesure de grâce individuelle et collective. Ainsi, les militantes pro-démocratie de la « Lucha » se sont vus accorder une remise totale de la peine restant à purger. Sont concernés aussi, certains militants des partis de l’opposition, toutes les femmes ainsi que tous les condamnés âgés de 65 ans ou plus et ceux de 30 an sou moins.

Aux termes de ces ordonnances, le Chef de l’État a voulu marquer un sentiment particulier d’humanité, de justice, de pardon et de décrispation de l’environnement socio-politique, dans le cadre du Dialogue politique national inclusif.

Jean Pierre KAYEMBE

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse