Ecole maternelle Angelia de Matete: La directrice Nlandu Luzolo encourage les parents à un partenariat dynamique

par -
0 105
Des élèves de la maternelle en classe promenade dans une fabrique de pains (ph tiers)

Dans un contexte congolais, l’enseignement maternel subit le contrecoup des difficultés qu’éprouvent les parents à honorer les frais scolaires de leurs enfants. Si le fait de retourner un enfant à la maison pour non- paiement du minerval est devenu une pratique courante, le Complexe scolaire Angelia recourt à un partenariat dynamique avec les parents. C’est notamment ce qu’a relevé la directrice de la maternelle, Mme Nlandu Luzolo (voir photo au centre). « … retourner un tout petit de la maternelle à la maison pour raison de minerval, c’est un casse-tête pour nous. C’est notamment pour ne pas mettre à l’avant-plan cette pratique que nous appliquons des stratégies qui font appel à la conscience des parents », a-t-elle indiqué. Pour rappel, l’école, une initiative du professeur Matezo Bakunda Honoré, est située sur l’avenue De la Paix à Matete.

Quand le métier de la maternelle se féminise

L’âge des enfants de la maternelle varie entre 1 et 5 ans. La maîtresse étant femme, a un cœur de maman, c’est-à-dire un cœur gros qui lui permette de supporter les caprices des bébés, de prendre soin de leur toilettage. Car, les femmes sont plus proches des enfants que les hommes.

En outre, au sens du droit humain, l’enfant de l’âge reconnu en maternelle est censé être à côté de sa mère que de son père, pour les meilleurs soins. La maman a également la facilité de se rabaisser au niveau de l’enfant, possibilité de le cajoler dans ses « petites folies ». Dans l’une de ses œuvres de première heure dans Viva-La-Musica, Pap Weba avait chanté ce qui suit : « bomwana nzok’ezalaka nde na mwa molangwa…  » (Entendez : la petite enfance est marquée par une petite folie).

A la question : quelles sont les difficultés d’ordre pédagogique auxquelles vous faites face ? L’oratrice :

Les mentalités de parents qui croient qu’en maternelle, on passe le temps à chanter et à dessiner. Ce principe affecte l’aspect financier dont la possibilité de payer le minerval s’accroche à une corde à délier, c’est-à-dire  paiement très difficile. S’agissant de l’aspect didactique, l’enseignement maternel bien qu’étant une activité concrète en RD Congo, a connu des décennies difficiles.

Quels sont les avantages que tire un enfant de l’enseignement maternel ?

La facilité de langage avec les prémices requis. Une fois à l’âge scolaire, il n’éprouve pas tellement de difficultés comme le nouvel inscrit en 1ère année de son âge. Un enfant qui n’a pas foulé la maternelle ne peut rien, toutefois il y va également du quotient intellectuel d’un enfant à l’autre pour la compréhension. Il sied de préciser, dans le même ordre d’idée, que juste le rythme de travail de ces deux gamins peut donner la petite différence dans l’évaluation des leçons et surtout que celui qui est passé par la maternelle se trouvera devant certaines matières de révision.

Pour accéder aux différents matériels didactiques que l’école a aujourd’hui et à ce siècle qui prône la modernité, grâce à l’implication personnelle de notre promoteur. Enseignant de qualité, il dépense de l’argent pour cette finalité. Ainsi, l’effort de nos éducatrices qui tiennent à leur vocation. Les thèmes et les sous-thèmes sont exploités de la manière concrète dans notre école. Le programme de formation prévoit également les classes promenades (voir photo ci-contre)

Quid des rapports parents-école

D’abord, il convient de relever que les parents sont les premiers partenaires de l’école. La garantie que nous avons de leur collaboration contribue à l’équilibre de l’école. En ce qui nous concerne, le souci qui anime l’ensemble de notre établissement est de voir demain sortir un cadre acceptable dans la société actuelle. Il va sans dire que retourner un tout petit de la maternelle à la maison pour raison de minerval, c’est un casse-tête pour nous. C’est notamment pour ne pas mettre à l’avant-plan cette pratique que nous appliquons des stratégies qui font appel à la conscience des parents. « Un homme qui veut devenir riche, comme renseigne une sagesse pende, utilise à la fois la sagesse et l’intelligence ».

(Payne)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse