Eau et assainissement: La Société civile en campagne « la rivière n’est pas une poubelle »

par -
0 572
Vue d’une rivière dans la commune de la N’Sele à l’hinterland de Kinshasa/Ph. Lepetit Baende
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Cette campagne a été lancée depuis hier à Kinshasa, par la Coalition des organisations de la société civile pour le suivi des réformes et de l’action publique (CORAP). C’était à l’issue d’un atelier d’analyse et d’échange sur les politiques publiques et financement du secteur de l’eau et assainissement en Rd Congo. Au cours duquel des experts ont présenté aux acteurs de la société civile l’état des lieux du secteur de l’eau et de l’assainissement dans la ville de Kinshasa.

La célébration, le 14 mars dernier à Kinshasa de la 19ème Journée internationale d’action pour les rivières (deuxième édition en Rdc), était ponctuée par des stratégies des Organisations de la Société civile qui s’étaient engagées à mener des actions en faveur de la protection des rivières, dont premièrement, la campagne « la rivière n’est pas une poubelle ».

C’est hier mardi 16 août 2016, que cette campagne a été formellement lancée par la CORAP (Coalition des organisations de la société civile pour le suivi des réformes et de l’action publique). C’était à l’issue des travaux d’un atelier organisé par la CORAP à Kinshasa et qui a réuni les acteurs de la Société civile, dans le but d’analyser le contexte et d’échanger autour des politiques publiques et du financement du secteur de l’eau et assainissement en Rd Congo.

Ces assises avaient pour objectifs, entre autres, de soutenir le dialogue entre les populations et les autorités au niveau local et national sur les politiques publiques et le financement dans ce secteur ; d’impliquer la population au niveau local dans la mise en œuvre des politiques, programmes et projets en rapport avec la gestion durable des rivières et de l’assainissement ; de renforcer les comités municipaux et locaux d’assainissement sur la surveillance de la salubrité autour des rivières ; et également, d’identifier les canaux de communication pour la campagne « la rivière n’est pas une poubelle ».

Sous la modération du secrétaire technique de la CORAP, M. Emmanuel Musuyu, cet atelier était émaillé de différents exposés suivis des échanges. D’abord, M. Forbes Sangamina, conseiller au Ministère provincial de l’Environnement de Kinshasa, a présenté aux acteurs de la Société civile l’état des lieux du secteur de l’eau et assainissement, en y soulignant les enjeux et les perspectives, dans la capitale congolaise.

Au cours de son intervention, il a évoqué les efforts que mènent jusqu’ici l’exécutif provincial dans le secteur et a informé les participants sur le vaste programme de sensibilisation de la population pour l’assainissement que le gouvernement provincial prépare pour les tout prochains jours. Mais aussi sur la communication pour le changement de comportement et sur la mise en œuvre du Code de l’eau, ayant été promulguée depuis le mois de décembre dernier.

Lors des échanges, M. Sangamina a répondu aux diverses préoccupations lui exprimées par les acteurs de la Société civile autour de cette question aussi sensible. Ces derniers ont ainsi suivi un deuxième exposé sur les forces, faiblesse et défis à relever de la politique publique dans le secteur de l’eau et assainissement en Rdc.

Le même expert leur a également fait une présentation succincte sur le financement du secteur de l’eau et assainissement, se focalisant également aux défis à relever ? Après échange, les participants étaient conviés aux travaux en carrefours, suivis de la restitution et harmonisation de ces travaux en groupe.

Cette journée a finalement marqué le lancement de la campagne « la rivière n’est pas une rivière ». Nous vous ferons part des détails de cette campagne dans nos prochaines éditions.

Autres engagements de la Société civile

Par ailleurs, il sied de rappeler qu’à l’occasion de la Journée internationale d’action pour les rivières en mars dernier, la Société civile avait également pris entre autres engagements : la vulgarisation du Code de l’eau ; le plaidoyer contre des constructions sur des collecteurs ; la sensibilisation pour le curage des caniveaux.

Elle plaide également pour la mise en place d’un plan d’urbanisation des villes du pays en général et de la ville de Kinshasa en particulier ; et des mesures d’application du Code de l’eau. Aussi, réclame-t-elle au Gouvernement de la République de faire appliquer les textes qui existent en rapport avec la gestion et la protection des rivières.

La Société civile appelle les gouvernements provinciaux à curer régulièrement les caniveaux et demande ainsi à la population de ne pas considérer les rivières comme des poubelles publiques.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse