E. Boshab confirme : « Toutes les frontières communes de la RD Congo ont déjà été limitées »

par -
0 730
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« Toutes les frontières communes de la RD Congo avec ses voisins ont déjà été limitées, en dépit de quelques imperfections », a confirmé vendredi dernier à la Chambre haute du Parlement au Palais du peuple, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Evariste Boshab, en réponse à une question  orale avec débat du sénateur Baudouin Droti.

Evariste Boshab a relevé à cette occasion le caractère sensible de cette matière ainsi que la délicatesse de la question des frontières, avant de donner la genèse de la Commission permanente des frontières placée sous la tutelle de son ministère.

Dans le même registre, l’orateur  a fait savoir que des efforts sont fournis concernant les frontières avec l’Ouganda, l’Angola et le Rwanda. Avec le Soudan du Sud, a-t-il dit, il y a eu des rencontres depuis 2013 à Juba et à Kinshasa, en dépit de la situation politique interne dans ce pays.

Par ailleurs, le professeur E. Boshab a indiqué que la politique du gouvernement en matière d’entretien et de réaffirmation des frontières est axée sur la gestion quotidienne et la démarcation. Selon lui, des commissions techniques mixtes sont souvent à pied d’œuvre concernant les politiques d’entretien.

S’agissant particulièrement de la frontière avec l’Ouganda, Evariste Boshab a dit que le gouvernement ne baisse pas les bras et affrontera avec détermination toutes les velléités de remise en cause. Il a souligné que cette question de l’intangibilité des frontières requiert la vigilance de chacun, avant de rendre hommage au Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, pour ses efforts en vue de la sauvegarde de la souveraineté et de l’intégrité du territoire national, en dépit des élans de déstabilisation des « ennemis de la nation ». 

Pour rappel, l’auteur de la question a demandé au chef de l’administration du territoire congolais des explications concernant le diagnostic et l’état actuel et exhaustif des frontières communes de la RDC avec les pays voisins : l’Ouganda et le Soudan du Sud.

Il a également voulu s’informer sur la politique et le programme du gouvernement en matière de gestion, d’entretien et de réaffirmation des frontières.

Le sénateur Baudouin Droti a concrètement voulu savoir pourquoi depuis 2008 la démarcation des frontières communes marque-t-elle le pas de sorte qu’à ce jour, aucune limite n’est réaffirmée, aucune borne n’est renouvelée ni implantée.

Au cours de la même plénière, le Sénat a adopté à l’unanimité des 72 votants, deux projets de loi portant autorisation de ratification et d’adhésion à la convention sur la répression de la capture illicite d’aéronefs et sur la répression des actes illicites dirigés contre l’aviation civile internationale.

Les deux projets ont été signés le 10 septembre 2010 à Beijing. Par ailleurs, le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo a été informé, jeudi, des difficultés qu’éprouve la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) pour son fonctionnement, au cours d’une audience accordée au président de cette institution d’appui à la démocratie.

(Saint Hervé M’Buy)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse