D’une question orale avec débat à la commission d’enquête parlementaire

par -
0 700
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Makwa Dédé plaide pour l’évaluation des travaux de réhabilitation des stades

La problématique du contrôle parlementaire a toujours été au centre de discussions en ce qu’il puisse produire de l’efficacité. C’est du moins ce qui ressort souvent des discours tant de la clôture que de l’ouverture d’une session. Aubin Minaku en a évoqué lorsqu’il disait que les élus du peuple doivent sortir du contrôle pédagogique vers un contrôle sanction. C’est dans cette logique que s’inscrit la démarche de l’honorable Makwa Dédé Prosper, initiateur de la question orale avec débat adressée au ministre des Sports, Jeunesse et Loisir.

Sama Lukonde Kyenge qui argumentait le mercredi 01 avril 2015 pour justifier les raisons qui ont prévalu au désengagement de la République Démocratique du Congo à l’organisation de la CAN U-23 édition 2015. Ce retrait, dit le député national, a sidéré tous les sportifs congolais du fait de la décision du ministre qui a créé l’amertume sur l’ensemble du territoire. « Tout en remerciant les collègues députés qui ont enrichit ce débat, nous ne parvenons pas à comprendre, comme tout sportif congolais, le gouvernement pouvait-il rédiger une telle lettre, en défaveur de notre pays, donc de la nation congolaise », s’est-il exclamé.

Makwa Dede souligne que par ce désistement, notre gouvernement vient d’exposer notre pays à des sanctions de la confédération Africaine de Football (Ndlr, la sanction est attendue aujourd’hui mercredi).

Le ministère des ITPR mis en cause

A travers ce renoncement, il apparait un autre problème qui risquerait de passer inaperçu, à savoir la gestion peu orthodoxe par le ministère des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction de l’enveloppe de 72.560.000 Yuan chinois, soit l’équivalent de 11.681.434 $ USD. « Cette somme d’argent débloquée par le gouvernement chinois pour la réhabilitation de la première partie du stade de Martyrs. Ces travaux sont exécutés par l’entreprise chinoise PAN CHINA dans le cadre de la coopération. Curieusement, le Ministère des ITPR demande encore une rallonge de 17.648.026 $USD pour les mêmes travaux évalués par une autre entreprise chinoise COVEC/RDC pour un montant de 5.000.760$USd », décrit le député en ce que l’enveloppe a été surévaluée par le ministre des ITPR.

Pour lui, c’est COVEC/RDC qui dispose d’un contrat signé en bonne et due forme avec le BCCO, contrat certifié par le bureau d’études BK architecte Belgium. Mais il s’insurge du fait que le ministère des ITPR insiste pour que ces travaux soient confiés à l’entreprise PAN CHINA, qui non seulement affirme-t-il, ne dispose pas de ce contrat des travaux additionnels, mais chose grave souligne-t-il sollicite de la somme avancée par COVEC/RDC. « Vous constatez vous-même que les fonds de la coopération chinoise n’ont pas été utilisés à bon escient. Les travaux du stade des martyrs piétinent à ce jour », a-t-il fait savoir tout en précisant que des sommes d’argents déboursées pour les mêmes travaux.

Par ce retrait, le gouvernement a porté atteinte à la dignité et à l’honneur des sportifs congolais. « C’est vraiment une raison pour nous de ne pas tolérer et cela n’honore pas du tout notre pays qui a déjà organisé de grands événements sportifs, tels que le combat du siècle Mohamed Ali contre George Foreman vécu à Kinshasa. Non, le gouvernement ne pouvait pas aller à l’encontre de la politique sportive telle qu’arrêtée par le Président de la République Joseph Kabila Kabange, grand sportif, il a prouvé cela lors de notre match contre le Congo-Brazzaville en téléphonant le coach Ibenge à la mi-temps. Il faut être un connaisseur du football pour agir ainsi savoir requinquer les joueurs lors d’un match n’est pas de l’apanage de tout le monde », a relevé Makwa Dédé Prosper. D’ajouter que le Gouvernement a cherché à opposer la politique du Président de la République avec la population congolaise qui est à majorité sportive aimant bien le football. Elle attendait que cette finale soit organisée en RDC.

« En définitive, le Gouvernement assume l’entière responsabilité quant à ce désistement. Nous profitions de cette même occasion pour demander au Président de l’Assemblée nationale, la constitution d’une commission d’enquête parlementaire devant approfondir l’examen des travaux réalisés par l’entreprise PAN China sous le contrôle du ministère des ITPR ; nous demandons également au gouvernement d’entreprendre des démarches auprès de la CAF pour que les sanctions qui seraient prises soient allégées ; nous demandons aussi à cette même commission d’enquêter le dossier du Stade de Kikwit »,a-t-il sollicité du bureau de l’Assemblée nationale, tout en invitant le Président de la République de tirer toutes les conséquences sur l’incapacité du gouvernement à respecter les engagements auxquels il avait librement souscrits.

Par ce désengagement, la RDC vient de perdre l’occasion de participer aux jeux olympiques de Rio de Janeiro qui, en fait, très médiatiser pour faire connaitre les talents congolais.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse