Du 2 au 4 novembre 2015 Kinshasa abrite la Conférence économique africaine

par -
0 1341
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Selon une dépêche parvenue à la rédaction du Journal L’Avenir, du 2 au 4 novembre 2015, il se tient à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo, la dixième édition de la Conférence économique africaine (CEA). Pendant trois jours, les participants vont échanger sur le thème « Lutter contre la pauvreté et les inégalités dans le Programme de développement pour l’après-2015 ».

Avec l’appui du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) et la BAD (Banque Africaine de développement), cette conférence est placée sous le haut patronage du Président de la République, Joseph Kabila Kabange.

A la lumière de l’objectif de la Position commune de l’Afrique et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine (UA) qui vise à éradiquer la pauvreté dans toutes ses ramifications et la Position Africaine Commune pour l’après 2015 sur les Objectifs du Développement Durable (ODD), la vision panafricaine est celle « d’une Afrique intégrée, prospère et paisible, dont l’aspiration à l’émergence est conduite par ses propres citoyens et qui, par la même occasion, incarne une force dynamique sur la scène mondiale ».

En effet, la réalisation d’une prospérité basée sur la croissance inclusive, ainsi que d’un développement mené par les populations et qui libère le potentiel des femmes et des jeunes, sont des aspirations majeures pour l’Afrique.

Selon les organisateurs de cette Conférence, à la lumière de l’objectif de la Position Commune de l’Afrique et de l’Agenda 2063 qui vise à éradiquer la pauvreté dans toutes ses ramifications, ceci au travers d’une génération, et construire une prospérité partagée et équitable au moyen d’une transformation économique, le choix du thème de cette conférence ne pouvait être plus opportun.

 

Réduction de la pauvreté et des inégalités

On explique, à cet effet, que « la Conférence verra la participation de décideurs, de chercheurs et praticiens du développement venant d’Afrique et d’ailleurs qui feront une contribution stratégique à la mise en œuvre de la vision Africaine ainsi qu’à l’identification d’actions concrètes pour la réduction de la pauvreté et des inégalités dans le contexte du Programme de développement pour l’après-2015 ».

Comme les années précédentes, la Conférence sera une opportunité unique pour les chercheurs, les décideurs et les praticiens du développement d’Afrique et d’ailleurs, de débattre de la question du développement et des politiques nécessaires pour éradiquer la pauvreté et réduire les inégalités dans le contexte du Programme de développement pour l’après-2015 en Afrique. Avec un accent particulier sur les ODD, la Conférence définira les moyens de réaliser l’ambitieux agenda de l’Afrique pour la croissance inclusive ainsi que la réduction de la pauvreté et des inégalités dans les groupes sociaux, les pays et les régions du continent.

Les travaux de Kinshasa « exploreront les politiques et les cadres, institutionnels et réglementaires pour réaliser les investissements nécessaires à la réduction de la pauvreté et des inégalités en Afrique y compris les importantes inégalités entre les régions », explique-t-on.

Les principaux sujets suggérés ci-dessous permettront des discussions variées sur l’état actuel et les perspectives de transformation et de croissanceµ inclusive de l’Afrique, ainsi que de générer des idées précieuses pour l’amélioration des politiques. Il s’agit : le lien entre la pauvreté, les inégalités et la croissance en Afrique (théorie et observation empirique) ; les caractéristiques et déterminants de la pauvreté et des inégalités en Afrique ; l’impact socio-économique et environnemental de la pauvreté et des inégalités en Afrique ; la croissance inclusive et transformation structurelle comme stratégies de réduction de la pauvreté et des inégalités en Afrique; éviter le « piège de la pauvreté spatiale » et promouvoir l’inclusion horizontale, verticale et spatiale en Afrique ; les options politiques de lutte contre la pauvreté et les inégalités en Afrique et enfin, les stratégies de réduction de la pauvreté et des inégalités dans le Programme de développement pour l’après-2015 (spécifiquement les objectifs 1 et 10).

L’on signale que l’ouverture des travaux est prévue à la Cité de l’Union Africaine par le discours du président de la République, Joseph Kabila Kabange, rappelle-t-on.

 

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse