Du 14 au 15 juin 2018: Le Congo Brazzaville abritera les journées pharmaceutiques Pool-Malebo

par -
0 88
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Annonce faite par les pharmaciens de la Rdc et de la République du Congo qui ont poursuivi l’état de lieu de leur secteur envahi par des tiers. Ceux-ci ont relevé les graves conséquences du point de vue tant socio-économique que de la santé publique. Elles sont marquées notamment par: la pérennisation du phénomène du marché illicite, la circulation des médicaments, de la contrefaçon et de mauvaise qualité ainsi que d’autres produits dangereux, l’exercice illégal de la profession de pharmacien, l’évasion fiscale et le ralentissement de l’activité pharmaceutique légale.

Au regard de l’impact négatif de ces conséquences dans la société, il est impérieux pour les pharmaciens des deux rives de créer une synergie entre les ministères en charge de la Santé, la profession pharmaceutique, les grossistes et les fabriquant des 2 pays qui favorisent l’activité pharmaceutique légale et la sécurité des consommateurs. Une synergie qui nécessite l’implication de tous les services qui opèrent aux frontières. Voilà qui justifie l’organisation conjointe des « premières journées pharmaceutiques pool malebo du 14 au 15 juin à Pointe Noire sous le patronage de la Première Dame de la République du Congo marraine de ces journées, Mme Antoinette Sassou Ngesso ».

« Droit pharmaceutique, Économie du médicament et santé publique » est le thème choisi par le comité organisateur pour ces assises qui regroupent les syndicats et les ministères en charge de la Santé de la Rdc et de la République du Congo. Dans une interview accordée à la presse, les docteurs Boniface Okuya et le docteur Monkodji ont édifié l’opinion sur les attentes. Il s’agit entre autres de renforcer les relations entre les pharmaciens et étudier les voies et moyens pour réguler le flux migratoire et commerce transfrontalier des médicaments et autres produits de santé dont le commerce est protégé et vigoureusement réglementé doit se faire dans un cadre légal structuré.

Aux côtés des pharmaciens congolais dont Abiti Tungulu, François Malembe et Prince Masoso, ces hôtes de l’ordre des pharmaciens congolais ont affirmé que l’analyse situationnelle révèle que des quantités importantes des médicaments et autres produits de santé traversent les frontières de ces deux pays achetés, transportés et vendus souvent par des personnes non autorisées. L’urgence s’impose pour réguler cette situation par les deux gouvernements afin d’éviter de mettre à la disposition des populations des produits impropres à la consommation.

(Suzy Kibira Omari)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse