Droits et devoirs conjugaux

par -
0 530
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La conjugaison de deux êtres humains de sexe opposé aboutit au mariage dit coutumier, civil et/ou religieux, par leur bon vouloir de vivre ensemble. De cette union conjugale découle la progéniture. Cependant, entre devoirs et droits, il y a un fossé énorme entre la femme mariée et l’homme marié.

Beaucoup de questions se posent quant à l’applicabilité et le respect des droits et devoirs de l’homme vis-à-vis de son épouse, aussi ceux de l’épouse à son époux. A en croire le guide divin, entendu la Bible, l’épouse a des droits auprès de son époux. C’est le cas d’être aimée, qui est le premier droit qui revient à l’épouse pour se sentir proche de son conjoint ; en plus, elle jouit de sa protection, d’être soignée, nourrit, vêtue. Elle bénéficie également de l’affection de son époux, …

Par ailleurs, parler des devoirs et droits de l’épouse envers son mari renvoie premièrement à respecter son époux. En public tout comme en privé, la femme doit du respect à son mari. Elle doit la soumission et l’amour à son conjoint, puisque la femme est le reflet même de son mari. C’est à juste titre que la Bible la vénère en ces termes : « Ta femme sera comme une vigne qui porte du fruit tout au fond de ta maison. Tes fils seront comme des plants d’Olivier autour de ta table ».

Son comportement traduit l’ombre de son époux en ce qu’elle est le fondement même de sa maisonnée. Son langage doit être contrôlé, sa tenue modeste doit refléter le respect qu’elle doit à son époux. Ceci étant, « la Bible note : les femmes doivent aimer leurs maris, aimer leurs enfants, soient saines d’esprit, pures des cœurs, femmes travaillant à la maison, qui soient bonnes, qui se soumettent à leurs propres maris, afin qu’on ne parle pas en mal de la parole de Dieu ».

En outre, la femme doit fidélité et intégrité à son époux. La parole de Dieu pose cette question : A-t-on trouvé une épouse ? On a trouvé une bonne chose et l’on obtient la bienveillance de Jéhovah Dieu.

Femme capable

La Bible est le seul guide conjugal, que parfois les humains négligent et tournent en dérision. Pourtant, elle renferme les secrets conjugaux permettant de bâtir sa maisonnée sans heurt. Elle pose les questions sur les femmes, les hommes capables de tenir le lit conjugal sans le souiller.

Ainsi, elle pose : « Une femme capable, qui peut la trouver ? Sa valeur dépasse de beaucoup celle des coraux. Le cœur de son propriétaire a placé sa confiance en elle, et le gain ne maque pas. Oui, elle le rétribue par le bien, et non par le mal, tous les jours de sa vie. Elle a cherché de la laine et du lin, et elle travaille à ce qui est le plaisir de ses mains. Oui, elle est pareille aux navires d’un marchand. Elle fait venir de loin sa nourriture. Elle se lève aussi lorsqu’il fait encore nuit, elle donne la nourriture à sa maisonnée et, à ses jeunes personnes, la part prescrite…elle a tendu la paume à l’affligé, et elle a avancé les mains vers le pauvre…elle a ouvert la bouche avec sagesse, et la loi de la bonté de cœur est sur sa langue.  Elle surveille les activités de sa maisonnée et elle ne mange pas le pain de la paresse. Ses fils se sont levés et l’ont alors déclarée heureuse ; son propriétaire se lève et il la loue…donnez-lui du fruit de ses mains, et que ses œuvres la louent dans les porte  ».

Lorsqu’une épouse se comporte selon les principes de Dieu, elle est comblée d’affections de son propriétaire ; elle jouit de son attention.

Malheureusement, avec l’évolution négative du monde, les femmes enfreignent ces principes et préceptes, défendant avec les structures humaines, le droit de la femme, c’est-à-dire l’égalité entre l’homme et la femme.

La Bible ne parle jamais de l’égalité entre femme et homme. Elle dit par contre, que le chef de la femme est l’homme. En plus, elle ajoute, que les femmes se taisent, qu’elles apprennent en silence ; qu’elles soient soumises à leurs maris…et qu’il est honteux à la femme de parler dans une Assemblée.

Les droits de la femme sont tournés vers son propriétaire ; et ses devoirs également pour sa maisonnée. Ceci, justifie ce que Dieu Tout Puissant avait annoncé : « A la femme il dit : j’augmenterai beaucoup la douleur de ta grossesse ; c’est dans la souffrance que tu mettras au monde des enfants ; et vers ton mari  sera ton désir, et lui te dominera », ainsi dit la parole de Dieu. Il ne s’agit pas de la domination diabolique, plutôt les besoins de la femme seront comblés par son propriétaire. L’aboutissement dans une vie conjugale, ce qu’ il n’y a ni condescendance, ni maltraitance, ni esclave plutôt le mariage est un équilibre harmonieux pour bâtir un empire au destin prometteur.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse