Dossier mercenaires américains: Les preuves du Parquet font trembler les pro-Katumbi

par -
0 17557
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Les choses se précisent au 2ème round, apprend-t-on de Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut Katanga, où se déroule l’enquête sur l’entrée présumée des mercenaires américains sur le sol congolais. A force de nier même les évidences, Moïse Katumbi confirme la nature criminelle de ses hôtes de marque en République démocratique du Congo

* Des indiscrétions issues du premier jour de l’instruction du dossier Katumbi font baisser de l’audace dans le chef de ceux-là qui croyaient encore dans Moïse Katumbi pour porte haut l’étendard très pesant d’un pays continent comme la République Démocratique du Congo.  Alors que le magistrat instructeur attendait de pseudo leader populiste une leçon magistrale sur ses convictions et sa vision du Congo, Moïse Katumbi s’est fourvoyé dans des dénégations sur des évidences notamment comme connu de secret de polichinelle

Un leader est celui, non seulement qui s’engage quel que soient les obstacles, mais il est aussi celui qui s’assume, et qui vit ou meurt pour ses convictions.  Patrice Emery Lumumba, notre héros national a accepté la potence pourvu que le Congo reste un pays réellement libre et indépendant.

Mzee Laurent-Désiré Kabila, n’avait cessé de clamer haut et fort qu’il ne trahira jamais le Congo. Son passage vers l’au-delà a été un sacre qui a, avec beaucoup d’honneur et d’estime des siens, offert une place de choix dans le panthéon des héros nationaux comme le sont également d’autres célébrités telles que Nkwameh Nkrumah, Idira Ghandi, William Brahnam et on en passe les meilleurs.

Des indiscrétions issues du premier jour de l’instruction du dossier Katumbi font baisser de l’audace dans le chef de ceux-là qui croyaient encore dans Moïse Katumbi pour porte haut l’étendard très pesant d’un pays continent comme la République Démocratique du Congo.  Alors que le magistrat instructeur attendait de pseudo leader populiste une leçon magistrale sur ses convictions et sa vision du Congo, Moïse Katumbi s’est fourvoyé dans des dénégations sur des évidences notamment comme connu de secret de polichinelle.

Le Président du TP Mazembe a surpris le juge en prétendant non seulement ne pas connaître le Mercenaire et ancien militaire Américain Lewis Darryl qui l’a pourtant abondamment cité devant ses avocats Maître Azarias Ruberwa et Maître Kewa, mais aussi estimé n’en avoir entendu parler que par voie de presse.

Des sources proches du dossier, le candidat aurait perdu du latin en niant même ses propres vérités débutées de sa propre bouche à travers les médias locaux et périphériques.

Nul n’ignore qu’après l’arrestation de l’ex-militaire américain Lewis Darryl, le candidat du G7 entendez Moïse Katumbi était sorti de sa réserve en déclarant qu’il n’était pas interdit à quiconque de s’offrir d’une garde fut-elle étrangère et affirmé que Lewis Darryl était son consultant en matière de sécurité et non un mercenaire?

Comment M. Katumbi ne s’est-il pas souvenu avoir également publiquement déclaré que ces mercenaires américains étaient plutôt invités par Frank Mwashila pour le compte de la société de gardiennage “Pemba One Security” et qui se trouve être, selon certaines informations, à la fois son garde du corps et son préparateur physique.

Que dire alors du communiqué de l’Ambassade des Etats-Unis en RD Congo du 05 mai courant, qui, sans détours soutient la qualité de Lewis Darryl comme conseiller en matière de sécurité de l’ex- gouverneur?

Tous ces questionnements jettent tous les observateurs dans l’expectative sur la sécurité d’un acteur politique qui passe le temps à inviter les citoyens congolais à garder chaque jour une minute de prière pour que vive la démocratie (humour).

La journée d’hier mercredi 11 mai, ensoleillée pour le Cowboy, entendez M. Moïse Katumbi, était une journée de tous les enjeux et qui devait permettre au président du TP Mazembe de se raviser pour ne dire que la vérité et donner de sens à la prière et à son combat.  Tous ses poulains, entendez Mwashila Frank et même le mercenaire Lewis Darryl ne se l’expliqueraient pas que leur temps à assurer sa protection et à lui faire de salam alekum.

L’Avenir

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse