Dossier Cyclisme: Ayant bénéficié d’une formation de haut niveau au Rwanda

par -
0 522
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Spraya Mwana Bwato : « Le camp d’entrainement Africa Rising Cycling Center est une opportunité pour l’émergence du cyclisme en RDC »

La veille de la fin du stage de formation au camp d’entrainement cycliste Africa Rising Cycling Center situé dans la banlieue de la Ville de Musanze, jadis Ruhengeri à Kinigi au Rwanda, le Directeur technique dudit camp et entraineur du Team Rwanda, l’américain Jonathan Jock Boyer avait projeté à l’intention des locataires du centre une vidéo retraçant l’historique du cyclisme au Rwanda.

De cette projection, le coach Spraya Mwana-Bwato avait tiré plusieurs leçons dont le courage, la détermination et l’organisation car, les images étaient vraiment horribles à voir. Des vélos impossibles, présence quasi-inexistante des sponsors, des accoutrements sportifs non appropriés, etc. Mais suite au courage, la détermination et une organisation caractérisée par le réalisme, c’est l’humanité toute entière qui parle aujourd’hui du cyclisme Rwandais.

Pour rappel, la 7ème édition du Tour du Rwanda 2015 avait regroupé, à part les meilleures équipes nationales africaines, des équipes professionnelles venues de tous les continents sauf l’Asie. Le Rwanda avait aligné 3 équipes de 5 coureurs chacune notamment Rwanda Karisimbi, Rwanda Muhabura et Rwanda Akagera. Etaient invités au niveau africain les équipes nationales ci-après : Erythréenne, Sud-africaine, Ethiopienne, Algérienne, Kenyane, Marocaine et Egyptienne. Les équipes hors du continent africain engagées sont : Team Novo Nordisk des Etats-Unis, Team Haute Savoie de la France, Team Meuble Decarte de la Suisse, Team Bike Aid de la Belgique, Team Global Cycling de l’Océanie et Team SNH Vélo Club.

D’après Jonathan Jock, les résultats sont palpables 9 ans après un travail concentré. Et il souligna que le Tour du Rwanda est inscrit sur le calendrier de l’Union Cycliste Internationale (UCI) Africa Tour et est classé 2.2, ce qui en fait l’une des compétitions spectaculaires en Afrique.

Les passionnés de la bécane scotchés se rappelleront que la 1ère édition du Tour Cycliste International du Rwanda en 2009 a été remportée par le marocain Adil Jelloul embrassant présentement la carrière professionnelle dans Skydive Dubai Pro Team. La 2ème édition en 2010 a été remportée par l’érythréen Daniel Teklehaimanot, aujourd’hui professionnel du Team MTN Qhubeka. Signalons que la République Démocratique du Congo avait été conviée à cette 2ème édition suite aux relations que M. Spraya Mwana-Bwato entretenait déjà avec Aimable Bayingana, Président la Fédération Rwandaise de Cyclisme sur motivation et conseil du Président de la Fédération Congolaise de Cyclisme M. Motayo Mbela Sylvestre. Mais hélas, la rd Congo et le Gabon étaient les grands absents à ce rendez-vous continental de la bécane.

La 3ème édition en 2011 dont l’américain Kiel Reijnen, jadis du Team Type 1-USA avait remporté la palme. Il est présentement professionnel au Team United health care. La 4ème édition en 2012 a été remportée par le sud-africain Daren Lill de l’équipe nationale sud-africaine faisant. Lui également à ce jour poursuit la carrière professionnelle VTT au Team Cannondale Blend. La 5ème édition en 2013 était remportée par le cycliste de l’équipe nationale sud-africaine Dylan Girdlestone. Il fait carrière professionnelle à ce jour au Drapac Pro Team.

Les 9 ans de travail concentré a commencé à donner de bons fruits lors de la 6ème édition du Tour du Rwanda en 2014. Edition remportée par un fils du pays de l’équipe nationale en l’occurrence, l’international Valens Ndayisenga qui revenait fraichement du stage de formation au centre mondial du cyclisme en Suisse. Il affronte sa carrière professionnelle en début 2016 au Team MTN Qhubeka en Italie. Et la 7ème édition en 2015, encore une fois remportée par un rwandais Jean-Bosco Nsengimana, lequel va débuter sa carrière professionnelle en 2016 au sein du Team Bike Aid en Belgique. Ils sont 4 au total, les cyclistes rwandais qui embrassent la carrière professionnelle au début de l’année 2016.

Ces fructueux résultats sont fondés sur 4 facteurs fondamentaux à savoir : la présence du camp d’entrainement cycliste Africa Rising Cycling Center au Rwanda, le courage, la détermination et surtout la superbe organisation caractérisant ce pays dans divers domaine. Soulignons que ce camp d’entrainement cycliste est le 1er sur le continent africain du point de vue qualité selon l’entraineur et formateur UCI, le technicien belge Hupperetz Simon qui fait la ronde des camps d’entrainements cyclistes en Afrique.

A partir de ce bilan largement positif comme nos lecteurs vont sûrement le constater, point n’est besoin de dire que le centre rwandais dont question ici, est une opportunité offerte au cyclisme rd congolais d’emboîter le pas.

A part les 12 coureurs juniors formés parmi lesquels 8 rwandais, 1 rd congolais, 1 ougandais et 2 kenyans, il y a eu aussi formation de 2 entraineurs et 1 mécanicien. Quant aux entraineurs, il s’agit d’un rd congolais en l’occurrence Spraya Mwana-Bwato et un rwandais, M. Nzabazumutima Straton. 1 kenyan a été formé par l’américain James, le mécanicien du centre et de l’équipe nationale de cyclisme du Rwanda comme évidemment mécanicien sur recommandation de la Fédération Kenyane de Cyclisme.

Dans une concertation à huis-clos avec le coach Spraya Mwana-Bwato à la sotie de la délégation rd congolaise du centre le 18/12/2015, Jonathan Boyer a rassuré son interlocuteur que beaucoup d’événements sont prévus au centre au courant de l’année 2016 et auxquels les rd congolais ne manqueront pas d’être conviés. D’entrer de jeu, il a parlé de la formation d’entraineurs UCI niveau 1 et 2 en début février 2016, laquelle formation, les participants doivent être recommandés officiellement par leur fédération respective plus une caution.

Le coach Spraya Mwana-Bwato félicite et encourage l’international Jimmy Muhindo Kyaviro de Goma au Nord-Kivu, coureur évoluant au sein de l’équipe nationale « Léopard cyclisme » qui venait de créer des sensations glorifiant le cyclisme congolais lors de la 12ème édition du Tour Cycliste International de Madagascar 2015 en occupant la 5ème position au classement général. Quant au temps, il lui manquait 1’35’’ seulement pour porter le maillot jaune de la compétition. Spraya n’a pas manqué aussi de présenter ses remerciements à M. Motayo Mbela Sylvestre, Président de la Fédération Congolaise de Cyclisme pour l’encadrement approprié en faveur de ce dernier.

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse