Donné pour mort: Lutumba Simaro réconforté par le Ministre de la culture Sylvain Maurice Masheke

par -
0 420
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Des rumeurs de plus en plus persistantes sur la mort du poète  guitariste  Lutumba  Ndomanueno  dit Simaro Masiya, patron du groupe Bana O.K,  résultant des  dérangements de réseaux sociaux, ont touché les âmes sensibles face à la personnalité de cet icône musical. Ce qui a justifié le déplacement du ministre de la Culture, Sylvain Maurice Masheke, qu’accompagnait  son conseiller, le chanteur Blaise Bula Monga. C’était  ce lundi 06 février 2017 à son domicile sur l’avenus Isangi dans la commune de Lingwala. Pétillant de bonne santé, tout en louant la sympathie du Ministre de la culture pour cette visite, Lutumba Simaro a  apprécié, à sa juste valeur de nombreux gestes  d’humanisme posés  par le Chef de l’Etat  Joseph Kabila Kabange  à son égard.

Toutefois, il   a  mis en garde ses détracteurs  et les mauvaises langues car la vie appartient à l’Eternel, le septuagénaire (79 ans d’âge), auteur d’un dernier album intitulé « Encore et toujours », ne pense pas du tout à mettre fin à sa carrière pour l’instant.

« Je suis venu le réconforter moralement parce qu’il est malade et surtout par rapport aux récentes fausses rumeurs qui ont circulé.  Dans un passé plus récent le président de la République Joseph Kabila Kabange avait instruit le gouvernement en vue d’assurer une prise en charge médicale et total en sa faveur et l’on a eu à l’évacuer à son temps à l’étranger précisément en France   pour des soins appropriés, comme on le voit le Gouvernement congolais  a déjà fait quelque chose et continuer à le faire… » a indiqué le Ministre de la Culture.

Fini donc l’intox. Les autorités du pays  suivent de près l’état de santé de cet artiste musicien de renom  en vue de préserver cette  bibliothèque de la rumba le plus longtemps  possible.

(Franck Ambangito/Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse